Franz Retz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Retz.
Franz Retz
FRetz.jpg

Franz Retz

Fonction
Supérieur général de la Compagnie de Jésus
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Franz Retz (parfois nommé Francis Retz), né le à Prague et mort le à Rome, est un prêtre jésuite tchèque. Il fut élu le 15e Supérieur général de la Compagnie de Jésus, le 7 mars 1730.

Formation[modifier | modifier le code]

Il entre au noviciat des jésuites à l'âge de 16 ans (en 1689) et suit le cursus traditionnel de la formation jésuite avec philosophie en 1692-1694, et théologie (1700-03) à Olomouc (Olmütz). Formation couronnée par un doctorat de philosophie (Olomouc, 1703) puis en théologie, à Prague (1709). Il était préparé à enseigner ces matières.

Une carrière romaine[modifier | modifier le code]

Dès 1711 cependant il est appelé à Rome pour y remplir des tâches de gestion au sein de l'Ordre. Puis il rentre dans son pays comme Supérieur Provincial des jésuites de Bohême (aujourd'hui la République tchèque) (1718-1720) et Recteur du grand collège Saint-Clément de Prague (1720-1723). Le Supérieur général Michelangelo Tamburini le rappelle à Rome en 1725 comme Assistant pour l'Europe centrale. À la mort de Tamburini en 1730, Retz, Vicaire Général de la Compagnie, convoque la Congrégation générale.

Supérieur général[modifier | modifier le code]

La seizième Congrégation l'élit. Le vote est quasi-unanime (68 sur 70). Ses talents d'administrateur contribuèrent à la situation florissante de l'Ordre. Il obtient la canonisation de saint Jean-François Régis en 1738 et, utilisant l'exemple de la vie du nouveau saint, il promeut le travail missionnaire dans les campagnes.

Son mandat est sans doute l'un des plus calmes de l'histoire de la Compagnie de Jésus. Il y eut certes des difficultés en Pologne mais les missions outremer atteignent un grand développement.

La croissance de la Compagnie ne s'arrête pas. À la mort de Retz, elle compte trente-neuf provinces, vingt-quatre maisons professes, 669 collèges, soixante-et-un noviciats, 335 résidences, 273 missions, 176 séminaires, et 22 589 membres dont 11 293 prêtres.

Notes et références[modifier | modifier le code]