Franz Planer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz Planer

Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Gregory Peck, sur le tournage de Vacances romaines
(1953, photo promotionnelle)

Naissance
Karlsbad, Autriche-Hongrie
(actuellement Karlovy Vary, République tchèque)
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autrichienne
Décès (à 68 ans)
Los Angeles (Hollywood)
Californie, États-Unis
Profession Directeur de la photographie
Films notables Sodome et Gomorrhe (1922)
Les Nuits moscovites (1934)
Lettre d'une inconnue (1948)
Au risque de se perdre (1959)

Franz Planer est un directeur de la photographie d'origine autrichienne, né le à Karlsbad (alors en Autriche-Hongrie ; actuellement, Karlovy Vary en République tchèque), mort le à Hollywood, Los Angeles (Californie, États-Unis). Franz Planer était membre de l'ASC.

Biographie[modifier | modifier le code]

La carrière de Franz Planer comme chef-opérateur se partage entre une première période en Europe, de 1920 à 1937, et une seconde période aux États-Unis, de 1938 à 1962. Dans un premier temps donc, il collabore à quatre-vingt-quatre films européens, majoritairement allemands de 1920 à 1933. Cette année-là, avec l'avènement du nazisme, il quitte définitivement l'Allemagne et contribue jusqu'en 1937 à des films autrichiens, français et britanniques, ainsi qu'à un film italien et des coproductions, sans compter encore quelques films allemands, mais tournés en Autriche ou en Hongrie.

De cette période, mentionnons le film muet autrichien Sodome et Gomorrhe (1922, avec Walter Slezak et Victor Varconi) de Michael Kertész — bientôt connu aux États-Unis sous le nom de Michael Curtiz —, ainsi que le film français Les Nuits moscovites d'Alexis Granowsky (1934, avec Annabella, Harry Baur et Pierre Richard-Willm).

En 1937, Franz Planer émigre lui-même aux États-Unis, où il s'installe définitivement, et participe à soixante-quinze films américains (il y est parfois crédité Frank Planer ou Frank F. Planer ou encore Franz F. Planer), dont bon nombre bien connus — voir la filmographie sélective ci-dessous — ; le premier est Vacances, sorti en 1938, avec Katharine Hepburn et Cary Grant ; le dernier est Something's Got to Give, laissé inachevé en 1962, à la mort de sa vedette Marilyn Monroe ; tous deux sont réalisés par George Cukor.

Dans l'intervalle, il travaille notamment aux côtés d'Edward Dmytryk (ex. : Ouragan sur le Caine en 1954, avec Humphrey Bogart), Stanley Kramer (ex. : Pour que vivent les hommes en 1953, avec Olivia de Havilland et Robert Mitchum), Max Ophüls — déjà croisé en Europe — (ex. : Lettre d'une inconnue en 1948, avec Joan Fontaine et Louis Jourdan) et William Wyler (ex. : Vacances romaines en 1953, avec Audrey Hepburn qu'il retrouve plusieurs fois et Gregory Peck).

Au cours de sa seconde carrière aux États-Unis, Franz Planer obtient cinq nominations à l'Oscar de la meilleure photographie (mais n'en gagne aucun) et quatre autres nominations au Golden Globe de la meilleure photographie (il en gagne trois) — voir la rubrique "Distinctions" ci-après —.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Période européenne[modifier | modifier le code]

Films allemands, sauf mention contraire ou complémentaire

Période américaine[modifier | modifier le code]

Films américains
Cyrano de Bergerac (1950) :
Lloyd Corrigan (à g.) et José Ferrer

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Golden Globe de la meilleure photographie :
    • En 1950, catégorie noir et blanc, pour Le Champion
    • En 1951, catégorie noir et blanc, pour Cyrano de Bergerac
    • Et en 1952, catégorie noir et blanc, pour Mort d'un commis voyageur

Liens externes[modifier | modifier le code]