Franz Paul Grua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grua.
Franz Paul GruaFrancesco da Paula Grua
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Mannheim, Drapeau de la Confédération germanique Confédération germanique
Décès (à 80 ans)
Munich, Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Activité principale Compositeur, violoniste
Style Classique
Opéra
Musique religieuse
Lieux d'activité Munich, Drapeau de Bavière Bavière
Années d'activité 1776-1833
Formation Mannheim, Bologne
Maîtres Ignaz Holzbauer
Ignaz Fränzl
Padre Martini
Ascendants Carlo Grua

Œuvres principales

Franz Paul Grua (connu aussi sous le nom de Francesco da Paula Grua) (né le à Mannheim et mort le à Munich) est un compositeur et violoniste allemand d'origine italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franz Paul Grua est le fils du compositeur Carlo Grua. Il étudie la composition, à Mannheim, avec Ignaz Holzbauer et le violon avec Ignaz Fränzl. En 1776, il est violoniste adjoint à la Cour palatine de Mannheim. L'année suivante, il se rend à Bologne pour suivre les cours du Padre Martini à Bologne et ceux de Tommaso Traetta à Parma. Il suit la cour à Munich, en 1778. En 1779, il est nommé maitre de chapelle adjoint. Il succède avec l'Abbé Vogler à Andrea Bernasconi, comme maitre de chapelle, à la mort de ce dernier, en 1784[1].

Grua vu par ses contemporains[modifier | modifier le code]

Wolfgang Amadeus Mozart ne l'appréciait guère. Dans sa lettre du 13 novembre 1780, adressée de Munich à Léopold Mozart, il dit, en parlant d'une messe de Franz Paul Grua : « Vous pouvez facilement écrire une demi-douzaine de telles œuvres en une journée »[2]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Telemaco - Opéra, Munich, 1780.
  • 31 messes et environs 200 autres compositions de musique sacrée, brulées lors des bombardements en 1944.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Don Michael Randel, The Harvard biographical dictionary of music.
  2. Hermann Abert, Stewart Spencer, Cliff Eisen, W. A. Mozart, p.549.

Liens externes[modifier | modifier le code]