Franz Karl Achard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Timbre émis par la Deutsche Bundespost en 1992

Franz Karl Achard, né le à Berlin et mort le , est un chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du prédicateur Max Guillaume Achard, descendant de réfugiés huguenots et de son épouse Marguerite Elisabeth Rouppert, Achard étudia la physique et la chimie à Berlin. S’intéressant au raffinage du sucre à travers son beau-père, il appliqua le premier, en 1796, la découverte du sucre de betterave faite par Andreas Sigismund Marggraf en 1747, et reçut du roi de Prusse le domaine de Kunern en Silésie pour y exploiter en grand la nouvelle industrie.

Admis à l’Académie de Berlin, il y devint directeur de la classe de physique.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans-Heinrich Müller (et al.), Franz Carl Achard, 1753-1821, Bartens, Berlin, 2002 (ISBN 3-87040-087-0)
  • (de) Alfred Neubauer, « Das süße Salz, François Charles Achard und der Rübenzucker », in Hellersdorfer Heimathefte (Berlin), no 5, 1997
  • (de) Wilhelm Stieda, Franz Karl Achard und die Frühzeit der deutschen Zuckerindustrie, S. Hirzel, Leipzig, 1928, 218 p.
  • (de) Hubert Olbrich (de): Achard, Franz Carl. 200 Jahre Rübenzucker. In: Mitteilungen des Vereins für die Geschichte Berlins. In: Jahrbuch des Vereins für die Geschichte Berlins, (ISSN 0522-0033), 2002, Heft 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :