Franz Kaltenbeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Kaltenbeck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Autres informations
Site web
Franz Kaltenbeck © Dodo Schielein

Franz Kaltenbeck est un psychanalyste autrichien, résident et exerçant à Paris et à Lille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Président du Collège des Psychanalystes d’ALEPH (CP-ALEPH) et l’un de ses membres fondateurs, rédacteur en chef de la revue de psychanalyse Savoirs et clinique, Franz Kaltenbeck était aussi enseignant à "Savoirs et clinique". Il a travaillé comme psychanalyste au SMPR de la Maison d’Arrêt de Lille et au CHRU de Lille jusqu’en 2010 et animait toujours un séminaire de criminologie au CHRU de Lille[1]. Il meurt à Kanazawa (Japon) le 13 mars 2018[2].

Né à Graz le 17 octobre 1944, à la fin de la seconde guerre mondiale, Franz Kaltenbeck était particulièrement sensible à la recrudescence des tendances d’extrême droite et xénophobes dans l’ensemble de l’Europe et notamment en Autriche, son pays natal. Il a d’ailleurs publié un article dans le journal Le Monde du 15 janvier 2018, où il s’alarmait du retour de l’extrême droite en Autriche, conséquence, à ses yeux, de l’absence d’un travail de mémoire[3]. Une psychanalyse apolitique lui était par ailleurs inconcevable, comme le montre nombre des colloques et séminaires qu’il a organisés depuis plus de trente ans[4].

Il avait quitté l’Autriche lorsqu'il avait une vingtaine d'années, pour fuir les pressions et la censure subies par l’Actionnisme Viennois, dont il devint un membre actif. Ce mouvement artistique, influent en Europe, s’efforçait de briser l’omerta et le déni qui s’étaient imposés en Autriche sur la responsabilité de ce pays dans les crimes nazis. Il participa alors à plusieurs performances avec son ami Peter Weibel. Il appartenait à un cercle littéraire qui se réunissait dans les cafés de Vienne autour du poète Reinhardt Priessnitz, dont il a écrit plus tard la biographie (Reinhardt Priessnitz, der stille Rebell)[5].

Arrivé à Paris en 1976 avec son ami Michaël Turnheim, Franz Kaltenbeck devient l’analysant et l’élève de Lacan, poursuivant parallèlement des études de linguistique et de psychanalyse. Il devient psychanalyste peu avant la mort de Lacan en 1981, recevant depuis des patients français et allemands, parfois anglo-saxons[6].

Il avait rencontré Geneviève Morel à Buenos Aires, à un congrès du Champ Freudien en 1984. Elle eut Jérôme en 1986 et leur fille, Iris, est née en 1988[7].

Depuis 1988, Franz Kaltenbeck partageait sa semaine entre Paris et Lille. Il est intervenu régulièrement comme psychanalyste dans les prisons du Nord de la France, notamment à la maison d'arrêt de Sequedin, et il animait depuis de nombreuses années un séminaire de criminologie au CHRU de Lille[8],[9].

Il est un des membres fondateurs du Collège des psychanalystes d’ALEPH (Association pour l’Étude de la Psychanalyse et de son Histoire) et  crée en 2002 la revue Savoirs et Clinique. Revue de psychanalyse, publiée chez Érès[10], dont il est le rédacteur en chef.

Il était souvent invité à participer à de grands colloques dans le monde entier, entre autres à l’Université de NYU aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Islande et partout en Europe. C'est lors d'un voyage au Japon, où il était parti avec Geneviève Morel dans le cadre d’un séminaire organisé par leur collègue et ami Daisuke Fukuda à l’Université d’Aoyama Gakuin à Tokyo, qu'il est décédé brutalement d’une crise cardiaque à Kanazawa, le 13 mars[11].

Lecteur érudit de Freud, des post-freudiens et de Lacan, il écrivit souvent sur la littérature, l’art et la philosophie. Ses auteurs de prédilection - ces dernières années -, étaient notamment Joyce, Beckett, Paul Celan, Shakespeare, David Foster Wallace. Il avait bien connu l’artiste suisse Dieter Roth, dont il a commenté les œuvres, qu’il aimait mettre en couverture de Savoirs et clinique. À la veille de sa mort, il préparait un article sur Peter Weiss qu’il n’aura pas eu le temps de terminer[12].

Il était aussi un poète, publié en Allemagne, notamment dans la revue „manuskripte“ – zeitschrift für literatur.[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Ouvrages et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Reinhard Priessnitz, der stille Rebell, Graz, Vienne : Literaturverlag Droschl ; 2006 (ISBN 978-3854207047).
  • (Co-auteur) Sigmund Freud. Immer noch Unbehagen in der Kultur?, avec Peter Weibel, Zürich : Diaphanes ; 2009 (ISBN 978-3037340691).
  • (Co-auteur) Michael Turnheim (dir.) Jenseits der Trauer / Au-delà du deuil, Zürich : Diaphanes ; 2013 (ISBN 978-3037342572).

Bibliographie française partielle[modifier | modifier le code]

  • « Freud et Wilhelm Jerusalem », Ornicar?, 03/1985, 32. - pp. 87-113
  • « La complaisance somatique ». Analytica, 1987, 48. - pp. 71-85
  • « Comment lire la Lettre au père de Franz Kafka ? », Feuillets psychanalytiques du Courtil, 09/1992, n°5. - pp. 15-21
  • « La nature de la mélancolie », La Cause freudienne, 05/1997, n°36. - pp.28-33
  • Promenades avec Ulysse : huit leçons sur l'art de James Joyce : atelier 1997-1998/, Carnets de Lille / Section Clinique de Lille, 03/1998, Hors série. - p. 7-62 ( (ISSN 1286-1405))
  • « Implications politiques du réalisme de Lacan », La Cause freudienne, 05/1999, n°42. - pp.79-85
  • « Danger : adultes ! », Savoirs et clinique 2002/1 (no1)
  • « Une poétique sublime face à l'horreur de l'histoire : Introduction à la conférence de Jean Bollack sur Paul Celan à Lille », Savoirs et clinique 2003/1 (no2)
  • « De la mère au symptôme », Savoirs et clinique 2003/1 (no2)
  • « Vous avez dit populisme ? », Outre-Terre 2003/3 (no 4)
  • « La torture, violence du plus fort », Savoirs et clinique 2003/2 (no3)
  • « Le suicidé et son double  : de l'écriture mélancolique » Dans Clinique du suicide, sous la dir. De Geneviève Morel (érès, 2004)
  • « La passion du redressement », Savoirs et clinique 2004/1 (no4)
  • « Éditorial L'impossible loi de M. Accoyer », avec Geneviève Morel, Savoirs et clinique 2004/1 (no4)
  • « Comment Donald W. Winnicott est devenu psychanalyste À propos d'une biographie récente du psychanalyste anglais », Savoirs et clinique 2004/2 (no5)
  • « James Joyce et la psychanalyse », avec Jacques Aubert, Sophie Mendelsohn, Catherine Millot, Geneviève Morel et Annie Tardits, Savoirs et clinique 2005/1 (no6)
  • « La psychanalyse depuis Samuel Beckett », Savoirs et clinique 2005/1 (no6)
  • « Le symptôme en acte », Savoirs et clinique 2006/1 (no 7)
  • « L'extase déchiffrée », Savoirs et clinique 2007/1 (n° 8)
  • « Surveillance et malveillance », Savoirs et clinique 2008/1 (n° 9)
  • « Le symptôme hilare. Avatars de Shem et Shaun », Savoirs et clinique 2008/1 (n° 9)
  • « L'enfant et la mort », Savoirs et clinique 2009/2 (n° 11)
  • « Le corps comme otage », Savoirs et clinique  2009/1 (n° 10)
  • « Traits de Paul Celan dans Poésie contre poésie » de Jean Bollack, La philologie au présent. pour Jean Bollack, dir. Christophe Könige et Denis Thouard, Presses Universitaires du Septentrion, 2010
  • « La liberté de Žižek », Autour de Slavoj Žižek, sous la dir. de Raoul Moati, Presses Universitaires de France, 2010
  • « Extension du domaine du cauchemar », Savoirs et clinique 2010/1 (n° 12)
  • « Une lecture de ‘Deuil et mélancolie’ à la lumière de Jean Bollack et de quelques poètes », La lecture insistante. Autour de Jean Bollack, dir. Christoph König et Heinz Wismann, Albin Michel, 2011
  • « Sur quelques écrits d'un jeune psychiatre, Jacques Lacan », Savoirs et clinique  2011/2 (n° 14)
  • « Se mettre à table : à propos des anorexies », Savoirs et clinique 2011/1 (n° 13)
  • « David Foster Wallace au-delà du principe de plaisir », Savoirs et clinique 2012/1 (n° 15)
  • « L'étiologie psychanalytique en criminologie dans l'œuvre de Lacan », Savoirs et clinique 2013/1 (n° 16)
  • « Hommage à Anne-Lise Stern, psychanalyste (1921-2013) », Savoirs et clinique 2014/1 (n° 17)
  • « L'immanence de Ripstein », Savoirs et clinique 2014/1 (n° 17)
  • « L’« incompréhensible » : la psychanalyse face au crime » Dans Nouvelle revue de psychosociologie 2015/2 (N° 20)
  • « Jeunes surdoués en famille », Savoirs et clinique 2015/2 (n° 19)
  • « À quoi ça sert de jouer ? », Savoirs et clinique 2015/1 (n° 18)
  • « Adorno et la psychanalyse », Savoirs et clinique 2015/1 (n° 18)
  • « On dirait un môme », Savoirs et clinique 2016/2 (n° 21)
  • « La violence de la mélancolie selon David Foster Wallace ou les limites du chiffrage », Savoirs et clinique 2016/1 (n° 20)
  • « Walter Benjamin sur le haschisch », Savoirs et clinique  2016/1 (n° 20)
  • « Perversion et psychose I. Leurs différences et leurs interférences dans l’œuvre de Freud », Savoirs et clinique 2017/1 (n° 22)
  • « Perversion et psychose II (dans « Kant avec Sade » de Jacques Lacan) », Savoirs et clinique 2017/2 (n° 23)
  • « Karl Kraus face à Hitler », Savoirs et clinique 2017/2 (n° 23)

Bibliographie allemande[modifier | modifier le code]

  • Studien zur Theorie der Automaten ( Automata Studies); Erweiterte Ausgabe und Übersetzung des Buches von C.E.Shannon / J.McCarthy (Hrsg.) durch Franz Kaltenbeck und Peter Weibel – Mit Zeichnungen von Dieter Roth. München ; 1974   
  • Individualität des sinns oder sinn der individualität? - Manuskripte – Zeitschrift für literatur 55/77; Graz 1977, Seite 30 – 37
  • „Rezension: Serge Leclaire : Das Reale entlarven“; „Der Wunderblock No.1“; Berlin 1978, S. 35 – 40.
  • Verweigerungen des Anspruchs“ - „Wo Es War“ 1/1986; Ljubljana 1986, S. 15 – 22.
  • Vom Anspruch zum Begehren“ -  „Wo Es War“ 2/1986; Ljubljana 1986, S. 83 – 90.
  • „Zu Jacques Lacans Lehre vom psychoanalytischen Akt“ - „Wo Es War 3-4/1987; Ljubljana 1987, S.59 – 67.
  • „Name und verlorenes Objekt“ - „Wo Es War“ 5-6/1988; Ljubljana 1988, S. 68 – 76.   
  • „ENTZWEI – Eine Lektüre von privilegium minus“ - „reinhard priessnitz symposion paris 1990“; graz-wien 1992, S.46 – 55.
  • „Züge der Wirklichkeit“ - Vorlesungsmitschrift von fünf Vorträgen in Hamburg (14.11. 1998, 12.12. 1998, 24.1. 1999, 6.2.1999, 27.2.1999). ( Transkription der Vorträge und Diskussion: Eckhard Rhode ). 
  • „Über den Traum“  (Freuds ‚Traumdeutung‘) - Vortrag, gehalten an der ‚Volks-hochschule Hamburg am 1.10.1999. - Transkribiert nach der Tonaufnahme von Eckhard Rhode.
  • „Shoah, Symptom, Subjekt“  - Franz Kaltenbeck, Peter Weibel (Hg.) : „Trauma und Erinnerung“; Wien 2000, S. 139 – 156.
  • „Trauma und Erinnerung / Trauma and Memory: Cross-Cultural Perspectives“  - Franz Kaltenbeck, Peter Weibel (Herausgeber) ; Wien 2000.
  • Der Selbstmörder und sein Doppelgänger – zum Schreiben des Melancholikers“: - „Jahrbuch für klinische Psychoanalyse 5“; Tübingen 2003, S. 177 – 210.
  • „Über zwei Gedichte von Reinhard Priessnitz“ - „manuskripte“ - zeitschrift für literatur 165/2004 – S.132-138.
  • Gedichte - „manuskripte“ – zeitschrift für literatur 166/2004 – S.120-127.
  • Gedichte - „manuskripte“ – zeitschrift für literatur 169/2005 – S.114-116.   
  • „Gewissheit aus Angst und psychotische Gewissheit“ - RISS ( Wien) Nr. 64, 2006, S.45 -59.
  • Wenn Rhode zeichnet“ -  Eckhard Rhode: „Zeichnungen und Photographien“; Hamburg 2006, S. 6 – 9.
  • „Reinhard Priessnitz. Der stille Rebell“ – Aufsätze zu seinem Werk.          Graz-Wien 2006.           Darin enthalten:           „Vorwort“ ; S. 7 – 20.           „Erinnerungen an Reinhard Priessnitz“; S. 21 – 39.           „zu der großen mordmaschine“           Antworten auf das Unerträgliche; S. 41 – 62.           (kein könig nicht).           Vom Geburtstrauma des Subjekts; S. 63 – 82.           Erotische Topographie; S. 83 – 101.           Absolutes Begehren           Einführung in die Lektüre von ‚der blaue wunsch‘; S.103 – 134.           Anhang; S. 135-141.           Anmerkungen; S. 143-148.
  • „Aus dem Nachtbuch“ - Gedichte – „manuskripte“ – zeitschrift für literatur - nr. 179/2008, S. 132 – 135.
  • „Die Entstehung des Gedichts aus dem Zweifel an dem Schein“ - Zu Reinhard Priessnitz‘ orvieto - Manuskript - Vortrag im Thalia Theater Hamburg, 8. Oktober 2008.
  • Verbrechen, Kultur, Gesellschaft“ - Franz Kaltenbeck / Peter Weibel (Hg.): „Immer noch Unbehagen in der Kultur?“ - Zürich, Berlin 2009, S. 123 – 139. (gemeinsam mit Peter Weibel)
  • Hat Sigmund Freud zur Medientheorie beigetragen?“ - Franz Kaltenbeck / Peter Weibel (Hg.): „Immer noch Unbehagen in der Kultur?“ - Zürich, Berlin 2009, S. 221 – 234.
  • Franz Kaltenbeck / Peter Weibel (Herausgeber) : „Immer noch Unbehagen in der Kultur?“ - Zürich, Berlin 2009.
  • Kunst und Psychoanalyse“ -  „Kunst und Psychoanalyse – „Symposium zu Ehren von Günther Brus“; Pécs 2010, S. 23 – 42. ( Deutsch und ungarisch).
  • Wie gestochen – Durcheinander gewürfelte Randbemerkungen zu Eckhard Rhodes bruchstellen  : Ostheim 2010 (Seiten unnummeriert).
  • Von der ‚dunklen Autorität‘ der Mutter“; Vortrag Wien. - Abzurufen unter „Lacan entziffern – Lacaniana“.
  • „Ungeheuer – Selbstbehauptung und Selbstbezichtigungen in Dieter Roths ‚Mundunculum‘ und einigen seiner melancholischen Bekenntnisse“ - Beitrag im Beiheft zum Ausstellungskatalog „Dieter Roth – Selbste“; Aarau, Hamburg 2011, dort S. 13 – 20.
  • „David Foster Wallace: Dichter, Denker, Melancholiker“ - „Y 1/2012“; Berlin 2012, S.53 – 69.
  • „Vom Unheimlichen zum Ungeheuren – Unheimliche Angst, ungeheures Symptom“;  „Y 2/2012“; Berlin 2012, S.26 – 46.
  • „Die Psychoanalyse von Samuel Beckett aus“ - „Y1/2013“; Berlin 2013, S. 15 – 34.   
  • „Noch etwas zu orvieto“ - „Y2/2013“; Berlin 2013, S. 65 – 87.  
  • Als Lacan zu den Mauern sprach – Kommentar eines ‚Gesprächs‘ aus dem Jahr 1971/1972 “ - Manuskript, datiert: „Köln, 8. Juni 2013“.
  • Die Entdeckung Derridas oder Schrift und Lesen in der Psychoanalyse“ - Marcus Coelen, Franz Kaltenbeck, Dian Turnheim (Hg.): „Jenseits der Trauer / Au-delà du deuil“; Zürich 2013, S. 51 – 70.
  • „Jenseits der Trauer / Au-delà du deuil – Michael Turnheim“;  Herausgeber : Marcus Coelen, Franz Kaltenbeck, Dian Turnheim; Zürich 2013.
  • „Lesen mit Lacan – Aufsätze zur Psychoanalyse“; Berlin 2013.             Darin enthalten:            „Vorwort“ S. 7 – 11.            „Wahrheit als Ursache“ S. 12 – 23.            „Lacans Aufmerksamkeit“ S. 24 – 29.            „Sigmund Freud und Wilhelm Jerusalem“ S. 30 – 67.            „ Zur Begegnung Freud-Brentano“ S. 68 – 79.            „Die Bahnung der Libido“ S. 80 – 86.            „Freud 1894/1925: Zwei verschiedene Theorien über die Angst“ S.87 – 106.            „Das somatische Entgegenkommen“ S. 107 – 117.            „ Zu Freuds Leonardo da Vinci“ S.118 – 124.            „Notiz zur ‚Heilung‘ in Freuds behandlungstechnischen Schriften“  S.125 – 130.            „Eine verdrängte Frage: Die Laienanalyse“ S.131 – 145.            „Die Passage von 1937“  S.146 – 153.            „Eine Forderung Freuds“ S.154 – 160.            „Die Depersonalisierung bei den Freudianern der 1920er-Jahre  S.161 – 165.            „Freuds Schüler zum Thema Kriminalität“  S. 167 – 185.            „Karl Landauer: Skeptiker in Sachen Sprache“  S.186 – 203.            „Von der Gnade zur passe“  S. 204 – 210.            „Was will ein Subjekt in der passe wissen?“ S.211 – 219.            „Wie die Zeit in den Bekenntnissen des heiligen Agustinus ein Symptom bildet“;            S. 220 – 226.            „Zeit und Schicksal“ S.227 – 235.            „Genießen und Wissen“  S.236 – 239.            „Soll nur das Unbewusste deuten?“  S.240 -  249.            „Garantie der Forschung“  S.250 – 258.            „James Joyce‘ Sirenen oder Von der Sprache der Blumen zur Sprache der Flüsse“            S. 259 – 264.            „Hölderlin und der Herr“  S.265 – 276.            „Wie soll man Franz Kafkas Brief an den Vater lesen?  S.277 – 286.            „Der unheimliche Dr. Schnitzler“  S. 287 – 305.            „Natur und Melancholie – Zu Adalbert Stifter“  S. 306 – 317.            „Über zwei Gedichte von Reinhard Priessnitz“  S. 318 – 330.            „Textnachweise“  S. 331-333.
  • Kein Märchenprinz – Zur Schaurigkeit bei Dominik Steiger“ - Thomas Eder (Hg.) :“ Kosmöschen Steiger“ - Klagenfurt 2014, S. 103 – 118.   
  • Ein verlorener Sohn“ - Nachwort zu Eckhard Rhode: „akt“, Ostheim 2014 ( Seiten unnummeriert ).
  • Der Talmudist und der Zeuge" – Manuskript - (Vortrag, Sommer 2014, eintägiges Treffen der KAPJL in Köln).
  • Geschlecht und Symptom“ (Vortrag, Dezember 2014, Berlin). - Abzurufen unter  „Lacan entziffern – Lacaniania“.
  • Die Gewalt der Melancholie nach David Foster Wallace oder Die Grenzen der Verschlüsselung“; (Vortrag März 2015, Lille). - Abzurufen unter „Lacan entziffern – Lacaniania.“
  • Frauen im Sinthome“ - Manuskript – Vortrag ( zu Joyce‘ „Exiles“) gehalten im Sommer 2015 in Köln, Universität. ( Einladung Andreas Hammer, KAPJL ).
  • Über zwei Frauen im Werk von Robert Musil“ - „Y 2015 – Schreiben und Begehren“; Berlin 2015, S.69 – 80.
  • Robert Musils unvollendbare Liebe“ - Abzurufen unter „Lacan entziffern – Lacaniana“.
  • „Kafkas Folter“ - Manuskript – Vortrag gehalten am 22. April auf der Veranstaltung „Geist gegen Qual“ ( Hamburg, „Westwerk“).
  • „Verstoßene Kinder“ - Abzurufen unter „Lacan entziffern – Lacaniana“.   
  • „Die gesellschaftliche Verleugnung des Realen“ - Abzurufen unter „Lacan entziffern - Lacaniana“ .
  • „Wiedergeburt zum Schlimmeren – David Foster Wallaces vergebliche Versuche, dem Existenzschmerz zu entkommen“ - Abzurufen unter „Lacan entziffern – Lacaniana“.
  • „Hindernisse“ - Letzte Fassung des Manuskriptes (19. Juli 2016) – Text für das Colloquium: „Reinhard Priessnitz: triest - ‚Das Nachleben eines Gedichtes‘“ - 23.-25. September 2016 – Kunsthaus Muerz und Hotel Coppe, Triest.
  • „Psychose und Perversion“ - Manuskript. - (Evtl. Manuskript für ein Buch ((Kohlhammer Verlag)) Hrsg. Michael Meyer zum Wischen).
  • Karl Kraus gegenüber Hitler - Abzurufen unter "Lacan entziffern – Lacaniana".   
  • Konsequenzen einer Lüge - Abzurufen unter "Lacan entziffern – Lacaniana".
  • Sesselschlingen - Kurzer Text u.a. zu Samuel Beckett (‚Rockaby‘) und Edward Bond (‚Chair‘). ( Eigene Abschrift des Textes ).
  • „Von der passe“ - Manuskript – evtl. zwischen Sommer 2013 und Sommer 2014
  • „The seed of emptiness. Melancholy of The Pale King“ - Manuskript in englischer Sprache; wahrscheinlich 2014.

Articles en anglais[modifier | modifier le code]

  • « An Artist’s Theory of Money », Cardozo Law Review n°6, New York, 2012.
  • « The Seed of Emptiness. Melancholy of The Pale King », in David Foster Wallace Presences of the Other, Edited by Beatrice Pire and Pierre-Louis Patoine, Publisher: Sussex Academic Press (June 1, 2017)   

Liens externes[modifier | modifier le code]


  1. « Soigner les détenus fous là où ils sont, en prison », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. « Si l’Autriche avait assumé son passé, elle se serait engagée dans une autre voie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Si l’Autriche avait assumé son passé, elle se serait engagée dans une autre voie », sur Le Monde.fr (consulté le 25 mars 2018)
  4. Équipe de recherche Fabula, « Transferts littéraires », sur www.fabula.org (consulté le 25 mars 2018)
  5. Gerald Stieg, Revue Austriaca n°61: Elias Canetti à la Bibliothèque Nationale de France, Publication Univ Rouen Havre, (ISBN 9782877754286, lire en ligne)
  6. « Hommage à Franz Kaltenbeck (1944-2018), Psychanalyste », sur www.aleph-savoirs-et-clinique.org (consulté le 25 mars 2018)
  7. Artmedia, « artmedia », sur www.artmedia.fr (consulté le 25 mars 2018)
  8. « Décès de Frantz Kaltenbeck | Œdipe », sur www.oedipe.org (consulté le 25 mars 2018)
  9. « Soigner les détenus fous là où ils sont, en prison », Libération,‎ (lire en ligne)
  10. « Franz KALTENBECK - érès », sur www.editions-eres.com (consulté le 25 mars 2018)
  11. « Décès de Frantz Kaltenbeck | Œdipe », sur www.oedipe.org (consulté le 25 mars 2018)
  12. « Publications de Franz Kaltenbeck | Cairn.info », sur www.cairn.info (consulté le 25 mars 2018)
  13. (en) « manuskripte webshop », sur www.manuskripte.at (consulté le 25 mars 2018)