Franz Grill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Grill
Description de l'image defaut.svg.
Naissance 1756, Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Décès (à 36 ans)
Ödenburg, Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Activité principale Compositeur
Lieux d'activité Sopron

Répertoire

Musique de chambre

Franz Grill (né vers 1756 et mort à Ödenburg le ) est un compositeur autrichien de la période classique, exact contemporain de Mozart[1]. Il laisse essentiellement de la musique pour piano et de la musique de chambre.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Bien que connu comme compositeur de musique de chambre et de piano à la fin du XVIIIe siècle, on sait peu de chose sur la vie de Franz Grill, seulement qu'il n'est pas d'origine hongroise. Ses origines précises et même sa date de naissance n'ont encore pu être déterminées jusqu'à aujourd'hui. On sait seulement, par son épitaphe retrouvée dans le registre d'état civil à la l'église Saint-Georges de Sopron[2], qu'il avait 36 ans à son décès.

Sur la foi d'une lettre de Paul Wranitzky figure centrale à Vienne, on sait qu'il occupait, dans la ville de Sopron, non loin de Vienne et d'Esterháza, un emploi de maître d'hôtel et de valet de chambre[3], au service du comte Comte Ferenc Széchenyi, fondateur du Musée national et de la Bibliothèque Nationale hongroise.

Il a séjourné un temps à Vienne à la fin des années 1780 et y a découvert les œuvres de Mozart dont l'opus 7 est notablement inspiré.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa musique de chambre est formée au langage de Joseph Haydn et Mozart. Ses mélodies sont accrocheuses et construites d'un habile contrepoint en tout point similaires aux contemporains Joseph Bengraf, Franz Anton Hoffmeister ou Paul Wranitzky.

La mort précoce et son emploi à Sopron (Ödenburg), petite ville de province a empêché une plus large diffusion et un impact durable de ses compositions. Mais il ne faut pas sous-estimer sa popularité, car on trouve des copies de ses partitions aussi bien à Vienne qu'à Munich, Berlin, Paris, Bruxelles et Londres, et jusque Naples, Oslo, Copenhague et Uppsala.

La quasi-totalité des œuvres qui ont survécu tiennent dans une période restreinte de 1789 (date de la première publication chez Hoffmeister) à 1791.

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Opus 1 3 sonates pour violon et piano
  • Opus 2 3 sonates pour violon et piano Ces opus ont été publiés Franz Anton Hoffmeister sous le titre de Six Duos concertants
  • Opus 3 3 quatuors à cordes. Dédiés à Joseph Haydn (éd. André à Offenbach)
  • Opus 4 3 sonates pour violon et piano
  • Opus 5 3 quatuors à cordes (éd. André à Offenbach)
  • Opus 6 3 sonates pour violon et piano
  • Opus 7 6 quatuors à cordes (pub. 1791, éd. André à Offenbach)
  1. no 1 en ut majeur
  2. no 2 en mi bémol majeur
  3. no 3 en si bémol majeur
  4. no 4 en sol mineur
  5. no 5 en ré majeur
  6. no 6 en la majeur
  • Deux cycles de 12 menuets
  • Danses Allemandes

Piano[modifier | modifier le code]

  • Rondeau et Final en ut dièse (Manuscrit)
  • Caprice. Dédié à la Comtesse de Szluha.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Six Quatuors opus 7 - Quatuor Fetestic (juin 2000 - Hungaroton HCD 31944)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il naît la même année que Mozart et lui survit de huit mois seulement.
  2. Par Kornél Bártos en 1984.
  3. herrschaftlicher Kammerdiener (valet de chambre seigneurial). Sas, 2001 p. 8.
  • Ágnes Sas et Ilona Ferenczi : Franz Grill livret du disque Hungaroton paru dans la collection Discotheca Hungarica, Budapest 2001. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]