Franz Crahay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franz Crahay
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Franz Crahay est un philosophe belge né à Olne en 1923 et mort à Liège en 1988. Ses recherches portent sur la logique, l'épistémologie et l'histoire de la philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut professeur à l’Université Lovanium (Congo) puis à l’Université de Liège (Belgique)[1].

Au terme de ses études, en 1951, son travail sur Le Problème de la vérité a été couronné par le Prix Durkheim de l'Université de Paris.

La réception de son livre sur "le problème du non-sens" a débordé le champ des logiciens[2].

Sa réflexion sur les "conditions d'une philosophie bantoue" constitue une référence cruciale dans les débats sur les pratiques philosophiques en Afrique[3],[4],[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Formalisme logico-mathématique et le problème du non-sens, Paris, Les Belles-Lettres, 1957[6].
  • « L’argument ontologique chez Descartes et Leibniz et la critique kantienne », Revue philosophique de Louvain, 1949, vol. 47, 16, p. 458-468.
  • « A propos d'une réduction fallacieuse des notions d'existence et de vérité », Actes du XIe Congrès international de philosophie, Amsterdam, North-Holland Publishing & Louvain, Nauwelaerts, 1953, p. 156-159[7].
  • « Le décollage conceptuel : conditions d'une philosophie bantoue », Diogène, 1965, 52, p. 61-84.
  • « Perspective(s) sur les philosophies de la Renaissance, Revue philosophique de Louvain, 1974, vol. 72, 16, p. 655-677.
  • « Idéologie et terrorisme intellectuel », Réseaux, 1976, 28-29, p. 87-105.
  • « La pratique du soupçon chez Marx et chez Nietzsche », Cahiers internationaux de symbolisme, 1985, 51-52-53, Philosophie et soupçon[8], p. 9-29.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Valentin-Yves Mudimbe, dans S. Brown et al., Biographical Dictionary of Twentieth-Century Philosophers, London-New York, Routledge, 1996. (lire en ligne)
  2. Voir Gilles Deleuze, Logique du sens, Paris, Minuit, , p. 86.
  3. Voir Valentin-Yves Y. Mudimbe, « An African Practice of Philosophy : A personal Testimony », Quest. An African Journal of Philosophy. Revue africaine de philosophie, no XIX,‎ , p. 31-32. Valentin-Yves Mudimbe fut l'élève de Franz Crahay. (lire en ligne)
  4. Voir aussi Paulin J. Houtondji, « Une pensée pré-personnelle. Note sur 'ethnophilosophie et idéo-logique' », L'Homme, nos 185-186,‎ , p. 343-363. (lire en ligne)
  5. Voir aussi D. A. Masolo, African Philosophy in Search of Identity, Bloomington, Indiana University Press, 1994, ch. 7, p. 147 : "A new school [...] initiated by Franz Crahay's now famous paper " Le 'décollage' conceptuel : conditions d'une philosophie bantoue "[...] Ardent followers of Crahay in this orientation include Fabien Eboussi-Boulaga, Marcien Towa, Meinrad Hebga, and V. Y. Mudimbe among others".
  6. Voir Jacques Ruytinx, « Compte rendu », Revue internationale de philosophie, nos 14, 51 (1),‎ , p. 109-110.
  7. Voir Carl G. Hempel, « Compte rendu », The Journal of Symbolic Logic, no 20,‎ , p. 56. (lire en ligne)
  8. N° dirigé par Daniel Giovannangeli qui fut son élève, son assistant, et lui succéda à l'Université de Liège.