Franz Bürkl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franz Bürkl
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 32 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Arme
Grade militaire
Condamné pour

SS-Oberscharführer Franz Bürkl (né le , mort le à Varsovie) est un officier de la Gestapo dans la Pologne occupée par les Nazis. Il est assassiné le au cours de l'opération Bürkl (pl).

Bürkl est responsable de nombreuses exécutions et meurtres sur des Juifs et des prisonniers (y compris otages civils et prisonniers de guerre soviétiques) de la prison de Pawiak à Varsovie, où il est à la fois Zugführer (chef des gardes) et adjoint du commandant. Entre 1941 et 1943 il tue personnellement plusieurs dizaines de personnes, dans et en dehors de la prison, profitant de ses déplacements dans le ghetto de Varsovie pour tirer au hasard sur des civils. Pendant le soulèvement du ghetto de Varsovie un groupe de geôliers de Pawiak, commandés par Bürkl, se porta volontaire pour participer à la chasse aux Juifs.

Supposé être accro à la morphine, il ne se sépare jamais de berger allemand nommé Kastor qu'il utilise pour terroriser les prisonniers de Pawiak.

Opération Bürkl[modifier | modifier le code]

En 1943, Bürkl est reconnu coupable de crimes contre la nation polonaise par le tribunal spécial (en) de la résistance polonaise, condamné à mort et abattu par Jerzy Zborowski (pl) et Bronislaw Pietraszewicz, dans une rue de Varsovie au cours de l'opération Bürkl (partie de l'opération Główki), le .

Sources[modifier | modifier le code]