Franz Anton Ries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Anton Ries
Ries.jpg

Franz Anton Ries, vers 1830.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
BonnVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Vieux cimetière de Bonn (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfants
Ferdinand Ries
Hubert Ries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Instrument
Maître
Distinction

Franz Anton Xaverius Ries (BonnGodesberg) est un violoniste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Johann Ries était trompettiste à la cour de l'Électeur de Cologne à Bonn. Ries naît à Bonn et étudie avec Johann Peter Salomon[1]. Enfant prodige il est violon solo du Kurfürstlichen Hoforchester à Vienne dès ses onze ans[1].

Il passe l'essentielle de sa vie à Bonn, même s'il a du succès Vienne dans ses premières années (1779)[2], à la fois comme violoniste soliste et au sein de quatuors[2]. À Bonn, un de ses élèves, est le jeune Beethoven. Il reçoit des appointements de Électeur Maximilien en 1779[2],[1], qu'il garde jusqu'à la dissolution de la cour en 1794 par les français[1]. Après cela, il continue à enseigner[1]. Il est décoré de l'Ordre de l'aigle rouge et d'un doctorat honorifique de l'Université de Bonn[2]. Il est mort à Godesberg, non loin de Bonn.

Parmi ses dix enfants[2], deux de ses fils, Ferdinand et Hubert, sont devenus des compositeurs bien connus et Franz Joseph, un facteur de piano à Vienne vers 1820.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Franz Anton Ries » (voir la liste des auteurs).

  1. a, b, c, d et e Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky, adaptée et augmentée par Alain Pâris), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionary of Musicians »], t. 3 : P-Z, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4 728 p. (ISBN 2-221-07778-4), p. 3 435.
  2. a, b, c, d et e (en) Cecil Hill, « Ries. (3) Franz (Anton) Ries », dans Stanley Sadie (éd.), The New Grove Dictionary of Music and Musicians, Londres, Macmillan, seconde édition, 29 vols. 2001, 25 000 p. (ISBN 9780195170672, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]