Französische Straße

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Französische Straße
Image illustrative de l'article Französische Straße
Arc aux atlantes (1882) traversant la rue, reliant le bloc I au bloc II des anciens immeubles de la Deutsche Bank construits entre 1872 et 1922, à l'origine par Wilhelm Martens et Wilhelm Kimbel
Situation
Coordonnées 52° 30′ 53″ nord, 13° 23′ 22″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Berlin
Quartier(s) Berlin-Mitte
Morphologie
Type Rue
Longueur 900 m
Histoire
Création XVIIe siècle

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Französische Straße

La Französische Straße (rue Française) est une rue du centre historique de Berlin-Mitte qui s'étend d'est en ouest sur 900 mètres. Elle relie la Hannah-Ahrendt-Straße au Werderscher Markt qui forme la Rathausstraße à l'île de la Sprée. Son nom provient des huguenots qui se sont réfugiés à Berlin grâce à l'édit de Potsdam, après la révocation de l'édit de Nantes, et qui construisirent l'église française voisine de Friedrichstadt (Französische Friedrichstadtkirche) au Gendarmenmarkt. La rue a été percée à la fin du XVIIe siècle.

Accès[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue a reçu son nom actuel en 1706, mais elle était autrefois beaucoup plus courte et se terminait à l'est à l'emplacement du siège de la première chambre de la chambre des seigneurs de Prusse, installée ici en 1849. Le bâtiment est détruit par un incendie en 1851 et une fois les ruines enlevées, la rue est prolongée jusqu'à l'Oberwallstraße[1]. Cette rue et les rues voisines de la Mauerstraße, de la Jägerstraße, de la Friedrichstraße et de la Charlottenstraße se hérissent de barricades pendant la Révolution de Mars 1848.

Cette rue se trouve dans la zone d'occupation soviétique de Berlin après la Seconde Guerre mondiale. Les autorités de la République démocratique allemande font reconstruire, à la place des anciens bâtiments détruits pendant la guerre, de nouveaux bâtiments, surtout dans les années 1980.

Édifices remarquables[modifier | modifier le code]

Parmi les édifices remarquables dont certains sont classés, l'on peut distinguer:

  • Nouveau bâtiment des Galeries Lafayette de Berlin, à l'angle de la Friedrichstraße, construit par Jean Nouvel
  • nos 9-12, ancienne Poste principale, construite en 1908-1912 en style baroque hollandais
  • nos 13-14, immeuble d'habitations et de magasins (vers 1880)
  • no 24, immeuble d'habitations et de magasins (vers 1895)
  • no 32, lieu d'une révolte de marins menés par Gustav Noske en mars 1919 (plaque posée en 1954)
  • nos 1-17 et 63-68, anciens bâtiments de la Deutsche Bank qui abritèrent ensuite le ministère de l'Intérieur de la RDA (construits de 1872 à 1922 et réaménagés par la suite)
  • nos 35-39, siège de la Dresdner Bank (1887-1923)[2]
  • nos 42-44, ancien siège de la Berliner Handelsgesellschaft, construit en 1897-1900 selon les plans d'Alfred Messel
  • no 47, immeuble d'habitation construit en 1895 en style néobaroque qui abrite le fameux restaurant borchardt, à l'emplacement de l'ancien magasin de gastronomie de luxe F. W. Borchardt, célèbre de la fin du XIXe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, immeuble classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Inge Kiessig: Fensterplatz für den Augenzeugen. Tribüne-Serie: Berliner Straßengeschichten, 8 octobre 1983

Source[modifier | modifier le code]