Fransined

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contandin.
Fransined
Nom de naissance Francis Laurent Contandin
Naissance
Marseille (Bouches-du-Rhône)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès (à 97 ans)
Marseille (Bouches-du-Rhône)
Profession Acteur

Francis Contandin, dit Fransined, né à Marseille (11e) le et mort à Marseille (11e) le [1],[2], est un acteur français.

Il est le frère de Fernandel et l'oncle de Franck Fernandel.

Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille.

Carrière[modifier | modifier le code]

Frère de l'acteur vedette Fernandel[3], leurs filmographies respectives ne comptent aucun film en commun.

Sa carrière artistique se consacrait essentiellement au cabaret, où il montait des numéros, comme jouer le comique troupier. Il ne négligeait pas non plus le cinéma, où il avait généralement de petits rôles, ce qui était insuffisant pour en vivre.

Généralement, ses apparitions se bornent à des silhouettes (par exemple le fleuriste dans Jean de Florette et Manon des sources de Claude Berri), ou surtout à de la figuration ; rares sont les films où Francined a des rôles conséquents (comme dans La grande java de Philippe Clair). Ainsi malgré une filmographie très abondante (plus de 200 films), il n'est généralement pas crédité au générique d'un film, ou le plus souvent il n'apparaît que quelques secondes. Il joue souvent un tenancier ou le client d'un bar ; ou encore incarne un postier, un policier, un gendarme, un soldat...

Étant également chanteur, Il enchaîne d'abord les tournées dans les cabarets. Dans les années 1930, au début de sa carrière, il est comique troupier (comme son frère le fut). Il monte souvent des One-man-show, dans lesquels il se met en scène avec sa gouaille méridionale.

Il participe à plusieurs disques à la fin des années 1970. L'interprète de Le tango des globules (chanson de Bob Cary et P. Lemel), chante également Vincent Scotto. Fransined publie plusieurs disques entre 1966 et 1978, notamment un album de reprises des chansons à succès de son frère.

En Mai 68, pendant les grèves, il présente un spectacle gratuit de cabaret, à la gare de Lyon, à Paris, répondant ainsi à un soutien du monde syndical, surtout à la CGT.

En 1972, il reprend un ancien succès de Fernandel Ne me dis plus tu (1938), qu'il chante dans de nombreuses émissions de télévision dont (en janvier 1976), Ticket de retro, émission de Jean-Christophe Averty[4].

À partir des années 1960, Fransined travaille également dans la publicité et tourne de nombreux spots publicitaires (produits d'entretiens, machine à laver, etc.). En 2012, il tourne son dernier spot pour l'eau minérale La Salvetat.

S'il ne tournait pas de films avec Fernandel, c'est par choix, voulant mener une carrière personnelle, souhaitant surtout ne pas bénéficier de la notoriété de son frère et construire, sans favoritisme, sa carrière sur son seul pseudonyme, avec ce qu'il a à proposer au niveau du spectacle et avec son talent. Il apprécie néanmoins beaucoup son frère et reste volontairement dans son ombre, s'accommodant parfaitement de cette situation.

Cependant, le poids de Fernandel, immensément populaire, l'éclipse et Fransined reste peu connu du grand public. À l'exception de rares films (comme les deux films de Claude Berri sortis en 1986-1987), sa filmographie compte peu de films marquants, mais de nombreux films médiocres ou au mieux moyens, dits de série B, par la critique (comme Adam est... Ève de René Gaveau en 1953).

En 1968, et 1987, le MIDEM et l'Académie des arts et techniques du cinéma le classe chanteur et acteur le plus méconnu de France.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal La Provence (avis de décès) du 3 novembre 2012
  2. Avis de décès Francis Contandin sur dansnoscoeurs.fr, consulté le 4 novembre 2012
  3. Fernandel - Biographie sur biosstars.com, consulté le 4 novembre 2012
  4. https://www.youtube.com/watch?v=lr-sHwbL3vI / consulté le 4 septembre 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]