Franprix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Franprix
logo de Franprix
illustration de Franprix

Création 1958
Dates clés 1997 (Prise de participation majoritaire par le groupe Casino), 2007 (le groupe Casino reprend le management opérationnel de Franprix)
Fondateurs Jean Baud
Forme juridique Société anonyme
Siège social 123 quai Jules-Guesde, 94400 Vitry-sur-Seine
Drapeau de la France France
Direction Jean-Paul Mochet
Actionnaires Groupe CasinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Groupe Casino
Sociétés sœurs Les enseignes du groupe Casino.
Site web www.franprix.fr

Chiffre d'affaires 1,44 milliards € (2021)[1]

Franprix est une enseigne française de supermarchés créée en 1958 par Jean Baud[2]. C'est une filiale du groupe Casino depuis septembre 1997[3]. L'enseigne, dirigée par Jean-Paul Mochet a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 1,44 milliards d'euros[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'enseigne Franprix est créée en 1958 par Jean Baud[2], fils d’épiciers de Choisy-le-Roi. Elle se compose de magasins de proximité de moins de 500 m2 et se concentre essentiellement dans Paris et la petite couronne d'Île-de-France : secteur que les hypermarchés (souvent placés en périphéries des agglomérations) ne parvenaient pas à satisfaire pleinement. Le groupe Casino entre au capital de l’enseigne en 1997 et augmente sa participation d’année en année, jusqu’à détenir la totalité des parts en 2007[2]. Il prend alors le contrôle de la gestion opérationnelle de Franprix[4].

L'enseigne compte alors 641 magasins. À la même époque, elle s'installe dans les autres grandes villes françaises, le premier magasin hors d'Île-de-France ayant ouvert en 2004 à Lyon[5].

En 2012, Franprix noue un partenariat avec le logisticien XPO Logistics pour livrer ses 300 magasins parisiens par voie fluviale, afin selon l'enseigne, de contourner les embouteillages des rues de Paris[6].

En 2013, Franprix lance son premier magasin sur une aire d’autoroute[7], son premier programme de fidélité (« Ma Carte Franprix »[8]) ainsi qu'une opération caritative, « L’Arrondi »[9], qui permet aux clients d'arrondir à l'euro supérieur leur ticket de caisse pour reverser la différence à des associations.

En mars 2015, après avoir testé plusieurs formules dans ses magasins parisiens, Franprix modifie son identité visuelle : un nouveau logo en forme de mandarine est adopté[10].

En 2016, Franprix signe un partenariat avec le service de transfert d'argent Western Union qui installe des bornes de transfert dans les magasins de l'enseigne. L'intérêt pour Franprix est que les clients de Western Union — qui sont souvent réguliers car, pour la moitié d'entre eux, ce sont des travailleurs immigrés qui envoient une partie de leur salaire à leur famille dans leur pays d'origine — deviennent clients du magasin par la même occasion[11]. Un autre partenariat est signé avec l'entreprise sociale Phénix pour collecter et redistribuer les invendus de date courte aux associations de quartier[12].

En juillet 2017, Franprix lance une nouvelle gamme de magasin (Noé) spécialisée dans les produits biologiques, équitables, ou non labellisés mais dont la composition est jugée « irréprochable ». Par rapport aux magasins bio, le choix est plus large du fait d'un positionnement éthique moins restrictif, avec des prix comparables pour ces magasins revendiquant une approche plus haut-de-gamme que ses anciens modèles[12].

L'enseigne a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 1,44 milliards d'euros[1].

Début mai 2022, le départ de Jean-Paul Mochet est annoncé. Il est remplacé par Cécile Guillou, qui était depuis 2018 la directrice exécutive de Franprix.

Implantation[modifier | modifier le code]

En 2012, l'Autorité de la concurrence a pointé du doigt la forte concentration des magasins du groupe Casino dans la capitale française. Le nombre des magasins cumulés entre Monoprix, Franprix et Leader Price représentait, de fait, une part de marché en surface supérieure à 61,7 % et pouvait constituer, selon l'autorité en charge, un « obstacle à la concurrence ». Afin de prévenir les risques d’entrave à la concurrence, Casino s’est spontanément engagé à céder 55 de ses points de ventes à Paris, principalement des enseignes Franprix et Monop’[13].

Début 2016, Franprix compte plus de 900 points de vente, dont 90 % en Île-de-France[14].

Le 28 février 2018 l'enseigne ouvre son premier magasin belge à Ixelles, l'une des 19 communes de Bruxelles.

Début mars 2021, la direction révèle chercher à s'implanter en périphérie de Paris et Lyon avec un ambitieux projet d'ouverture de 150 nouveaux magasins dans ces zones[15].


Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Résultats 2021 : exercice (très) difficile pour le groupe Casino », sur www.lineaires.com (consulté le )
  2. a b et c Benoît Berthelot, « Quel souk chez Franprix », Capital, no 270,‎ , p. 44.
  3. « Franprix-Leader Price : Casino acquiert les participations minoritaires de la famille Baud ».
  4. « Rapport Annuel 2007 du groupe Casino », sur groupe-casino.fr.
  5. « Franprix : Actus et news de l'enseigne de proximité - LSA Conso », sur lsa-conso.fr (consulté le ).
  6. Par Marine Legr et Le 6 novembre 2021 à 06h15, « Transport fluvial en Île-de-France : livré par bateau, Franprix a réussi à «amortir le surcoût» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. Éd. du Boisbaudry, « Franprix sur l’autoroute », sur www.lineaires.com (consulté le ).
  8. « Fidélise ses clients », sur www.pointsdevente.fr (consulté le ).
  9. « Solidarité : Franprix lance l'Arrondi, pour venir en aide aux associations », sur leparisien.fr (consulté le ).
  10. « Mandarine, le concept qui doit réveiller Franprix », sur lsa-conso.fr (consulté le ).
  11. Jade Grandin de l'Eprevier, « Franprix et Western Union s’unissent pour de nouveaux services à leurs clients », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  12. a et b Juliette Bonnet, « Une offre 100% responsable : Franprix Noé tente le pari de la premiumisation », sur www.ifop.com, IFOP, (consulté le ).
  13. lefigaro.fr, « Feu vert à Casino pour le rachat à 100 % de Monoprix », sur Le Figaro (consulté le ).
  14. « Qui sommes-nous ? - Franprix – votre magasin alimentaire de proximité », sur www.franprix.fr (consulté le ).
  15. « Franprix veut ouvrir 150 magasins à la périphérie des villes de Paris et Lyon », sur LEFIGARO (consulté le )