Franprix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franprix
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo actuel de Franprix depuis 2015.

Création 1958
Dates clés 1958 (création de Franprix)
2009 (réagencement de l'enseigne)
Fondateurs Jean Baud
Forme juridique Société anonyme
Slogan « Vivons au goût du jour ! »
Siège social Drapeau de France 148 rue de l'Université, 75007 Paris (France)
Direction Jean-Charles Naouri
Activité Commerce
Société mère Casino
Sociétés sœurs Leader Price
Site web www.franprix.fr
Franprix 2015.
Barge de réapprovisionnement à Paris.

Franprix est une enseigne de magasins de proximité détenue à 100 %[1] par le groupe Casino.

On y retrouve les produits de Leader Price et du Prix gagnant, marques du groupe qui sont commercialisées en tant que marque de distributeur dans les magasins Franprix.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'enseigne est créée en 1958 par Jean Baud[2] puis dirigée par son gendre François Fiat[3] et se compose de magasins de proximité de moins 500 m2 se concentrant essentiellement dans Paris et la proche couronne d'Île-de-France, région où le panier moyen est élevé. En 1997, l'enseigne ainsi que Leader Price sont revendus, par tranche, année après année, au groupe Casino[2].

En 2004, un magasin est ouvert à Lyon, premier pas dans l'implantation sur le reste du territoire, de préférence dans des grandes villes (Evreux, Lyon, Marseille, Reims, Rouen). L'enseigne compte 641 magasins dont près de la moitié (289) sont franchisés.

Depuis , le groupe Casino a entrepris un programme de redynamisation[4] de Franprix et de Leader Price qui se manifeste par des synergies avec les équipes du groupe et le renforcement des équipes de management, le développement de la communication (publicité, campagnes d'affichage), l'ouverture de nouveaux magasins en région parisienne et dans les grandes villes de France avec un objectif de 1 000 magasins et une diversification des produits (frais non laitier, produits de spécialités et produits de soins).

En , l'enseigne annonce son projet d'acheminement de marchandises par voie fluviale. 450 tonnes de fret par jour transiteront sur la Marne puis sur la Seine et ravitailleront 80 magasins parisiens. Le projet vise à créer un mode de livraison plus rapide et à réduire l'impact environnemental[5].

Depuis fin , Franprix approvisionne 80 de ses 350 magasins parisiens par voie fluviale. Une barge achemine les denrées alimentaires sèches sur 20 kilomètres, entre le port de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), à proximité d'un entrepôt du groupe, et celui de la Bourdonnais dans le VIIe arrondissement, à deux pas de la Tour Eiffel.

Franprix lance Nano, petite supérette de 100 m2, le à Paris[6],[7].

En , l'enseigne déploie son dernier concept baptisé « Mandarine » qui intègre toutes les dernières idées testées in situ où l'ensemble du parc devrait adopter ce concept d'ici à 2017. Ce dernier se distingue par l'utilisation massive des couleurs vives et du gris. L'identité au coloris lit de vin et couleur moutarde n'a pas dépassé la trentaine d'unité où seuls les meilleures unités ont été conservés[8].

Implantation et stratégie[modifier | modifier le code]

Alors que Monoprix privilégie une implantation dans les quartiers riches de la capitale française, Franprix est davantage tourné vers les quartiers à revenu moyen dits « intermédiaire » (comme le 12e ou le 13e arrondissement) ou relativement faible (comme les 18e, 19e et 20e arrondissements). Dans ces derniers quartiers, les magasins Franprix sont 4 fois plus nombreux que les enseignes Monoprix[9]. L'entreprise compte, en 2014, 885 supérettes dont 90 % en Île-de-France[2].

En 2012, l'Autorité de la concurrence pointe du doigt la forte concentration des magasins du groupe Casino dans la capitale française. Le nombre des enseignes Monoprix, Franprix et Leader Price représentent en effet une part de marché en surfaces supérieure à 61,7 % et constituaient, selon l'organisme, un « obstacle à la concurrence ». Malgré une apparente diversité d’enseignes, le choix des consommateurs serait donc relativement restreint, et fortement orienté[9].

En outre, si le prix des produits à marque de distributeurs proposés par Franprix sont jugés relativement bas, celui des marques nationales sont supérieurs de 2 à 15 % par rapport à ceux de la concurrence (comme Intermarché, Système U et G20)[10]. L'enseigne est selon les derniers indices plus cher de 18 % par rapport à la moyenne nationale[11]. Si bien qu'entre deux enseignes distantes de 50 mètres, les prix peuvent varier de 15 %[11].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

L'enseigne utilise officiellement la lettre « F » entourée d'un cœur comme étendard ; toutefois une enseigne aux coloris moutarde et lie de vin est testée depuis 2013 dans dix supérettes[11].

Résultats économiques[modifier | modifier le code]

En 2013, le chiffre d'affaires de l'enseigne s'élève à deux milliards d'euros[2].

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Franprix-Leader Price : Casino acquiert les participations minoritaires de la famille Baud »
  2. a, b, c et d Benoît Berthelot, « Quel souk chez Franprix », Capital, no 270,‎ , p. 44
  3. http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/05/26/97002-20140526FILWWW00361-les-fondateurs-de-franprix-menaces-d-amende.php
  4. (fr) Regard - Magazine du groupe Casino, juillet-août-septembre 2007, p. 4.
  5. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/16/01016-20120316ARTFIG00399--paris-des-magasins-franprix-ravitailles-par-voie-fluviale.php
  6. Franprix lance une nouvelle enseigne : Nano. Sur le site lineaires.com, consulté le 30 juillet 2014.
  7. La petite épicerie de quartier parisienne selon Casino. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 30 juillet 2014.
  8. Découvrez "Mandarine", le nouveau concept de Franprix (Diaporama), publié le 28 mai 2015, sur le site lsa-conso.fr, consulté le 30 mai 2015.
  9. a et b Quelle répartition territoriale pour la grande distribution en France ? par Nicolas Laruaz sur data-publica.com
  10. Monoprix, Franprix: Les magasins du groupe Casino trop nombreux à Paris sur 20minutes.fr du 11 janvier 2012
  11. a, b et c Berthelot 2014, p. 46.