Frank Melloul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frank Melloul
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Frank Melloul, né le à Fribourg (Suisse), est une personnalité du monde politique et des médias.

Ancien conseiller pour la communication du Premier ministre français Dominique de Villepin[1], ce spécialiste des questions internationales[1] a été directeur de la stratégie, de la recherche et du business développement international de l'entreprise fusionnée Audiovisuel extérieur de la France, regroupant France 24, Radio France internationale, Monte Carlo Doualiya et la TV partenaire TV5 Monde. Il préside depuis 2013 la chaîne d'information internationale i24news.

Formation[modifier | modifier le code]

Il étudie à la faculté de droit de Genève (1997), obtient une licence en relations internationales à l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève (1999) ; une maîtrise en relations internationales à l'EHEI Paris (2000) ; un master en négociation à l'Université Paris-Sud (2001) ; suit un cycle d'enseignement diplomatique supérieur de Paris et devient auditeur au Collège interarmées de Défense (2001).

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

À la fin de ses études, il entre au ministère des Affaires étrangères et européennes en 2001 comme chargé [réf. nécessaire]de mission auprès du directeur des affaires stratégiques, de la sécurité et du désarmement[réf. nécessaire], en qualité [réf. nécessaire]de rédacteur sur le dossier « Gestion de crise et Politique européenne de sécurité et de défense » ; il est ensuite nommé conseiller, chargé de la communication et des relations avec la presse au cabinet de la ministre déléguée aux Affaires européennes, Noëlle Lenoir (2002-2003). Il rejoint ensuite le Quai d'Orsay (2003-2004) comme adjoint au porte-parole, chargé des questions : affaires stratégiques, sécurité, désarmement, terrorisme, Proche-Orient, Afrique du Nord, Nations unies pendant la crise irakienne.

En avril 2004, il rejoint appelé [pas clair]le cabinet du ministre de l'Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, Dominique de Villepin, comme conseiller presse et communication[réf. nécessaire] sur les questions internationales en pleine lutte contre le terrorisme international. Il le suit à Matignon où il devient son conseiller, chargé de la communication et des relations avec la presse de 2005 à 2007[2].

Frank Melloul a contribué de mars 2009 à juin 2009 à la réflexion de la mission AfPak (en) (Afghanistan-Pakistan) au ministère des Affaires étrangères et européennes, comme Conseiller auprès du représentant spécial pour l'Afghanistan et le Pakistan, Pierre Lellouche. Il devient ensuite directeur de cabinet du secrétaire d’État aux Affaires européennes de juin à août 2009, afin de mettre en place sa feuille de route.

En juin 2010, Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP, lui confie une mission sur le développement de l’influence de la France sur la scène internationale,[3] chargé d’établir un état des lieux et de définir une stratégie d’influence pour la France sur la scène internationale. Dans son rapport remis le 12 octobre 2010, il propose des pistes de réflexion et établit une liste de recommandations diplomatiques.

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Nommé directeur de la stratégie et du développement international de la chaîne d’actualité internationale France 24 (mai 2007 à juin 2008), il devient ensuite directeur de la stratégie, du développement et des affaires publiques de la holding Audiovisuel extérieur de la France (AEF) en juillet 2008 et est nommé[réf. nécessaire] en février 2012 patron du pôle stratégie, recherche et business développement international de l'entreprise fusionnée, sur la réflexion stratégique de l'influence des médias internationaux français auprès d'Alain de Pouzilhac, PDG de l'AEF.

Il crée un groupe de contact des « stratèges » des média internationaux qui réunit régulièrement les patrons de la stratégie de la BBC, de la Deutsche Welle, du Broadcasting Board of Governors et de Radio Netherland Worldwide[4].

Le , il dépose sa candidature pour la présidence de l'AEF (Audiovisuel Extérieur de la France) auprès du CSA, à la suite de la démission d'Alain de Pouzilhac[5], mais c'est la candidature de Marie-Christine Saragosse qui est retenue et Frank Melloul est écarté, avant même l'arrivée officielle de la nouvelle patronne[6].

En 2012, il se voit confier la présidence et direction de la chaîne d’info internationale I24news (dont il détient 15 %[7]), qui émet depuis juillet 2013 en français, anglais et arabe[8].

À la tête d'i24NEWS[modifier | modifier le code]

Frank Melloul est le fondateur d'i24NEWS et devient le PDG de la chaîne dès son lancement sous l'impulsion de Patrick Drahi.[9] Selon lui, i24news a pour vocation d'apporter « un autre regard que celui d'Al-Jazeera »[10],[11] depuis le cœur du Moyen-Orient[12],[13].

Il embauche 150 journalistes[14] de 35 nationalités différentes (Sud-africains, Français, Belges, égyptiens, Américains). Des son lancement, les téléspectateurs d'i24NEWS regardent la chaîne à hauteur d'une heure par jour en moyenne et voit ses audiences croitrent. [15],[16] La chaine financée par Patrick Drahi fait l’objet de deux enquêtes à charge. En janvier 2015 une enquête de L'Obs[17] et en octobre 2015, par une équipe du magazine d'investigation Complément d'enquête[18] qui se rend en Israël et confirme malgré les 50 millions d'euros de budget annuel le non-paiement de certains fournisseurs.

Frank Melloul nomme alors Paul Amar directeur de l'information d'i24news en septembre 2015 pour construire une nouvelle grille stratégique. [19]. Dans une interview donnée à Causeur, Frank Melloul explique : « il est donc essentiel maintenant de réussir la prochaine étape celle de la consolidation et de la professionnalisation d’une "start up news channel" en trois langues (français, anglais et arabe)[20].

En mai 2016, lors de sa visite officielle en Israël, le Premier ministre Manuel Valls choisit i24news pour y donner une interview d'une heure exclusive, en partenariat avec BFMTV, L'Express et Libération. Dès juin 2016, i24news est commercialisée en France par Nextrégie[21]. En juillet 2016, le groupe Altice poursuit installe sa structure internationale des contenus et de ses médias. Frank Melloul est nommé, sous la présidence d'Alain Weill, CEO d'i24news[22]. Il a pour mission de réussir l'arrivée prochaine d'i24news aux États-Unis[23].

i24NEWS est lancée aux États-Unis en février 2017 depuis ses studios de Times Square à travers les opérateurs Optimum, Suddenlink, Spectrum, Comcast et Mediacom ce qui représente une diffusion au sein de 4,5 millions de foyers plus de 15 millions de foyers. [24]

Frank Melloul nomme Robert Wheelock (ex-ABC), David Shuster (ex-MSNBC America) et Dan Raviv (ex-CBS) Michelle Makori (ex-CNN) à la tête de sa nouvelle équipe de journalistes basée aux États-Unis.[25] En 2017, i24NEWS est nommée pour des prix audiovisuels internationaux dans la catégorie « News », tels que les Emmy International Awards[26] et les Eutelsat Awards[27].

Parallèlement, il mène une campagne de lobbying afin de permettre la diffusion d'i24news en Israël, auprès des autorités de régulations[28],[29].

Selon la Loi israélienne, les chaînes d'informations peuvent être diffusées par câble ou satellite, mais seulement par un opérateur indépendant. En conséquence, le propriétaire d'une chaîne d'information ne peut dans le même temps détenir l'opérateur qui la diffuse.

Pour Frank Melloul, le fait qu'i24NEWS ne soit pas diffusée en Israël relevait du paradoxe, provenant sans doute de la définition même de la chaîne : la plupart des journalistes travaillent et émettent depuis Israël, mais les contenus de la chaîne sont destinés à une audience internationale. En 2017 la chaîne diffuse ses contenus dans plus d'un milliard de foyers, et le seul pays dans lequel la chaîne ne peut pas émettre était Israël[30]

La Knesset a finalement approuvé la demande de Frank Melloul en Mai 2017. Dans un premier temps, l'accord a obtenu un consensus au sein de la Knesset et reçu le soutien de l'ensemble de l'échiquier politique israélien[31].

Le député Nachman Shai, à l'initiative de cette loi, commente : "Aujourd'hui, nous avons comblé une lacune particulièrement importante pour les téléspectateurs en langues étrangères en ce qui concerne les émissions de télévision israéliennes, dont la plupart traitent d'informations locales. La chaîne i24NEWS a prouvé au fil des années qu'elle répondait aux normes professionnelles et servait un large public en dehors des frontières d'Israël, et ce sera désormais le cas aussi dans le pays."[32]

En août 2018, i24NEWS démarre sa diffusion en Israël sur HOT, canaux 34 et 200 (version anglaise), 144 (version française) et 174 (version arabe)[33],[34].

En 2019, i24NEWS regroupe 300 employés et émet ses programmes depuis cinq studios (Tel Aviv, Paris, New York, Los Angeles et Washington) dans plus d'un milliard de foyers[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Frank Melloul », sur whoswho.fr,
  2. Arrêté du 21 juin 2005 relatif à la composition du cabinet du Premier ministre
  3. « Une diplomatie publique à la française.RAPPORT À M. LE SECRETAIRE GENERAL DE L’UMP, Développement de l’influence de la France sur la scène internationale, Une diplomatie publique à la française Frank MELLOUL », sur UMP
  4. « Meeting with BBC, DW and BBG.Le Figaro, le 29 Aout, 2011, France 24 : Juppé gère l'après Ockrent, », sur Le Figaro, 29 aout, 2011
  5. AEF : un premier candidat se déclare au CSA, Le Point, 23 août 2012.
  6. Paule Gonzales, « Coup de balai à la tête de France 24 », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  7. « i24News (Israël), Edité par Newslux. Altice (Drahi) et Franck Melloul (15%), les Actionnaires. », sur israelvalley.com
  8. « La chaîne d’information internationale israélienne s’appellera I24 news », sur lesoir.be,
  9. (en-US) Ruth Margalit, « The Israeli Answer to Al Jazeera », sur The New Yorker (consulté le 2 août 2020)
  10. « The Israeli Answer to Al Jazeera », sur The New Yorker (consulté le 3 janvier 2016).
  11. «i24 News apportera un autre regard que celui d'Al-Jazeera», sur Le Figaro (consulté le 21 décembre 2015).
  12. « i24news : mais qu’est-ce que c’est que cette chaîne ? », sur L'Obs (consulté le 2 août 2020)
  13. « I24 news: début des programmes ce mercredi », sur LExpress.fr, (consulté le 2 août 2020)
  14. « I24 news: début des programmes ce mercredi », sur LExpress.fr, (consulté le 9 août 2020)
  15. « Frank Melloul: « I24 news est devenue incontournable » », sur LPH INFO, (consulté le 9 août 2020)
  16. (en-GB) « i24news reaches 75 million households in Europe », Broadband TV News,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018).
  17. « i24News, une chaîne sous haute tension », sur Teleobs, https://plus.google.com/+teleobs (consulté le 30 octobre 2015).
  18. « Complément d'enquête. Journalistes : tous vendus ? », sur francetv info (consulté le 30 octobre 2015).
  19. « Paul Amar, directeur de l'info sur i24news », sur tvmag.lefigaro.fr (consulté le 31 octobre 2015).
  20. « Frank Melloul : «I24news est une réalité avec laquelle il faut compter» - Causeur », sur www.causeur.fr (consulté le 30 décembre 2015).
  21. http://www.satellifax.com/2016/06/02/i24news-desormais-commercialisee-en-france-par-nextregie
  22. « Altice installe sa structure internationale pour les médias et les contenus », sur CB News (consulté le 28 septembre 2020).
  23. Elsa Bembaron et Enguérand Renault, « Michel Combes: «La croissance du groupe Altice se fera aux États-Unis» », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).
  24. (en) « Altice USA Debuts i24News, New Cable News Network » (consulté le 25 février 2018).
  25. (en-US) « David Shuster Named Anchor, Managing Editor of i24NEWS », sur www.adweek.com (consulté le 25 février 2018).
  26. Amy Spiro, « Israeli TV station nominated for International Emmy Award », The Jerusalem Post | JPost.com,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018).
  27. (en-GB) « Finalists announced for the Eutelsat TV Awards 2015 », Broadband TV News,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018).
  28. http://lphinfo.com/2015/12/18/frank-melloul-monte-de-nouveau-au-creneau-pour-que-la-chaine-i24news-soit-diffusee-en-israel/
  29. http://www.globes.co.il/en/article-ministerial-committee-approves-i24-news-broadcasts-in-israel-1001127000
  30. (he) « Drahi’s i24news seeks to broadcast within Israel - Globes English », sur Globes (consulté le 25 février 2018).
  31. « I24News, la chaîne d’info de Patrick Drahi, autorisée à diffuser en Israël - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 25 février 2018).
  32. (en) « i24News channel set to broadcast in Israel », Ynetnews,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018).
  33. (en) « i24NEWS begins English broadcasts in Israel », Globes,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2020)
  34. « ערוץ החדשות i24 news מתחיל לשדר בישראל באנגלית: "בקרוב גם בעברית" », sur www.maariv.co.il (consulté le 31 août 2020)