Frank Dux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Dux
Defaut.svg
Nom complet Frank W. Dux
Naissance (60 ans)
Toronto (Canada)
Style Ninjutsu
Taille 1,90 m
Poids 90 kg
Catégorie poids lourd
Site web Site officiel

Frank Dux, né le à Toronto au Canada[1], est une personnalité du milieu des arts martiaux.

Il est le cofondateur d'un art-martial nommé « FASST » (acronyme de Focus, Action, Skill, Strategy, Tactics) et du « Dux Ryu » qui serait, d'après son fondateur, la première forme américaine de ninjutsu[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Frank Dux est l'enfant de parents survivants de l'Holocauste[3] ; il est de confession juive[4],[5].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Relations avec Jean-Claude Van Damme[modifier | modifier le code]

La biographie romancée de Frank Dux a fait l'objet d'une adaptation au cinéma dans le film Bloodsport où Dux est interprété par l'acteur belge Jean-Claude Van Damme. D'abord en excellents termes avec l'acteur, leur relation se dégrade jusqu'à aboutir à un procès — Frank Dux reprochait à Van Damme de ne pas lui avoir versé des droits d'auteurs pour le film Le Grand Tournoi (The Quest), qu'il considérait comme un remake de Bloodsport[6]. Frank Dux a finalement été débouté de sa demande par le tribunal de Los Angeles[7].

Inspiration[modifier | modifier le code]

Les histoires de Frank Dux ont eu une influence sur la production de films de ninja aux États-Unis, notamment sur la série des American Ninja (en) et American Warrior[8],[note 1] avec Michael Dudikoff qui présente un ninja travaillant pour l'armée américaine.

Controverses[modifier | modifier le code]

Frank Dux a fait de nombreuses déclarations sur sa vie et sa biographie, sujettes à controverses :

  • il aurait participé avec succès à de nombreux kumites secrets, notamment à Hong Kong en Chine, et serait titulaire de nombreux titres et prix, toutefois aucun d'entre eux ne semble documenté ;
  • il a affirmé, dans un ouvrage autobiographique The Secret Man[9], avoir été contacté directement par le directeur de la CIA William Casey pour opérer en tant qu'agent paramilitaire pour cette organisation[10]. Il prétend également dans le même ouvrage être intervenu en Iran, au Nicaragua, et même en Union soviétique aux côtés des autorités locales. Ces propos ne sont avérés par aucune autre source et, d'après plusieurs sources, son éditeur aurait arrêté de publier cet ouvrage à la suite de l'absence de tout élément accréditant les thèses qui y sont exposées ;
  • Sheldon Lettich, le scénariste de Bloodsport, a déclaré en interview que Frank Dux était juste un rêveur plein d'illusions et un grand baratineur[11].

Exploits[modifier | modifier le code]

Plusieurs exploits sont à l'actif de Frank Dux[12] :

  • en 1981, la télévision américaine filme l'exploit de Dux sur un jeune garçon handicapé en chaise roulante âgé de 16 ans. Il réussit à faire marcher le jeune homme sur quelques mètres[13] ;
  • en 1993, lors du Festival des arts martiaux de Paris Bercy, il réalise une démonstration impressionnante de casse, notamment d'une vitre blindée vérifié par un huissier[14] et des grosses bouteilles en verre ;
  • en 2008, il réalise des démonstrations de déplacement en combat en aveugle (bandeau sur les yeux)[15].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dont le titre American Warrior a été repris par Frank Dux pour son ouvrage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank « “The Flying Horse” Dux: Background Fact Sheet: April 2010 Frank Dux A Pop Culture Icon », Frankwdux.com (consulté le 20 mars 2016).
  2. (en) Frank W. Dux, « What is FASST/Dux Ryu? », sur Frankdux.net,‎ (consulté le 20 mars 2016)
  3. (en) « Put Up Your Dux: The Real Story of Bloodsport and the Return of Frank W. Dux », sur Amam-magazine.com (consulté le 26 juillet 2016)
  4. (en) « Jew or Not Jew: Frank Dux », sur Jewornotjew.com (consulté le 26 juillet 2016)
  5. (en) « is Frank Dux Jewish Jew of the Week », sur Jewoftheweek.net (consulté le 26 juillet 2016)
  6. « Portraits > Frank Dux », sur www.jeanclaudevandamme.fr (consulté le 20 mars 2016)
  7. (en) « Court TV Online - Frank Dux v. Jean-Claude Van Damme », Courttv.com.
  8. Fiche de American Warrior sur Nanarland.com (consulté le 20 mars 2016).
  9. (en) The Secret Man: An American Warrior's Uncensored Story, HarperCollins, New-York, 1996 (ISBN 0060391529)
  10. (en) « A conversation with Frank Dux Author of "The Secret Man" », Warren Cowan Associates, Martial-arts-network.com (consulté le 20 mars 2016).
  11. « Sheldon Lettich : Van Damme peut lui dire merci », Allan Blanvillain, Écran Large.com, 29 novembre 2012 (consulté le 20 mars 2016).
  12. « Un peu d'histoire.... Frank Dux, sa véritable histoire », sur Skyrock.com (consulté le 29 janvier 2016)
  13. (en) « Frank Dux on That's Incredible », sur HistoryvsHollywood.com (consulté le 29 janvier 2016)
  14. (en) Ninjakan, « Frank W Dux Koga Ryu Ninjutsu (Bulletproofglass record) Dux Ryu in Bercy France 1993 », sur YouTube (consulté le 20 mars 2016)
  15. (en) « Frank Dux Blindfold Demonstration 2008 », sur HistoryvsHollywood.com (consulté le 29 janvier 2016)
  16. Fiche du livre sur Amazon.com (consulté le 20 mars 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frank Dux & Dr Mark D. Selner, « Unlocking Power: Keys to Success », in Black Belt Vol. 18 #9, septembre 1980, p. 46-50:58.
  • (en) Frank Dux, « Self Defense Against Knives », in Black Belt, Vol.18 #10, octobre 1980, p. 30-34.
  • (en) Frank Dux & Gordon F. Richiusa, « The Guide to Ninjutsu Knife Fighting », in Inside Kung Fu Presents: The Complete Guide to Ninja Training, juillet 1987, p. 76-79.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]