Franco Alfano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franco Alfano
Franco Alfano circa 1919 Emporium.jpg

Franco Alfano

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Genres artistiques
Œuvres réputées

Franco Alfano est un compositeur italien né le à Posillipo près de Naples, mort le à Sanremo. Il est surtout connu pour avoir complété les deux dernières scènes de Turandot, le dernier opéra de Puccini, en 1926.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de piano et de composition au conservatoire San Pietro a Majella près de Naples, il part à Leipzig où, à l'âge de vingt ans, il étudie avec Salomon Jadassohn. Il assiste à de nombreux concerts au Gewandhaus, et s'imprègne de la musique de compositeurs tels que Strauss, D'Albert et Busoni, et rencontre même Edvard Grieg. Il vit ensuite à Berlin de 1896 à 1899, puis à Paris où il compose deux ballets pour les Folies Bergère qui lui valent un grand succès. En 1916, il enseigne au liceo musicale de Bologne dont il deviendra directeur en 1918. De 1923 à 1939 il s'installe à Turin où il devient directeur du Liceo musicale. Il sera ensuite appelé à Palerme, pour le poste de surintendant du Teatro Massimo en 1940. De 1947 à 1950, il est directeur du Liceo Musicale de Pesaro où il donne aussi des cours.

Ses deux œuvres de jeunesse Miranda (1896) et La Fonte di Enschir (1898) sombrèrent vite dans l'oubli mais il s'imposa avec Risurrezione qui fut une des œuvres préférées de la soprano Mary Garden. Lors de sa création au Teatro Reggio Vittorio Emmanuele II de Turin, on pouvait voir la distribution suivante : Elvira Magliulo, Angelo Scandiani, Mieli, Ceseroli dirigés par le maestro Tullio Serafin. Alfano qui s'est détaché de l'école vériste a gardé l'amour de la mélodie et écrit habilement pour la voix.

À la mort de Puccini, (1924), Turandot étant laissé inachevé, Arturo Toscanini demande à Alfano de terminer le troisième acte. Pressé par Toscanini, Alfano doit exécuter son travail rapidement à partir des esquisses laissées par Puccini. Toscanini, qui doit donner une représentation de Turandot à La Scala de Milan en 1926, s'emploie à couper une grande partie du travail d'Alfano. Et c'est cette version retaillée qui a été jouée en continu, par Toscanini, puis d'autres, jusqu'à ce que la version d'Alfano soit réhabilitée en 1982.

Il a appartenu à une Loge napolitaine du Grand Orient d'Italie et il a atteint le 33º et dernier degré du Rite écossais ancien et accepté.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Outre ses opéras, Alfano a écrit plusieurs pièces symphoniques, dont une Première symphonie, ainsi que plusieurs œuvres de musique de chambre, dont trois quatuors à cordes, une sonate pour violon et une pour violoncelle.

Il existe un edition Ricordi-Curci. 2008

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Cyrano de Bergerac - William Johns, Olivia Stapp, Ezio di Cesare, Antonio Blancas, Claudio Strudthoff, Alfredo Giacomotti, Mitì Truccato Pace, Agata Palmi, Giovanni Savoiardo ; Chœur et orchestre de la RAI de Turin, dir. Maurizio Arena (6 septembre 1975, Opera d'oro) (OCLC 57314713)
  • Sakuntala (1979, Tryphon)
  • Résurrection (2003, Accord)
  • Cyrano de Bergerac - Roberto Alagna, Nathalie Manfrino, Richard Troxell ; Orchestre national de Montpellier, dir. Marco Guidarini (2005, DG CD et DVD) (OCLC 796206690)
  • Sinfonia classica ; Seconda sinfonia [Symphonies 1 et 2] - Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt, dir. Israel Yinon (29-30 juin et 1-3 juillet 2004, CPO) (OCLC 58968488)
  • Concerto pour violon, violoncelle et piano ; Sonate pour violoncelle - Samuel Magill, violoncelle ; Elmira Darvarova, violon ; Scott Dunn, piano (9-10 juin 2008, Naxos 8.570928) (OCLC 938191722)
  • Musique de chambre : Sonate pour violon et piano ; Quintette avec piano ; Nenia et scherzino pour violon et piano (arr. Enrico Pierangeli) - Elmira Darvarova et Mary Ann Mumm, violons ; Craig Mumm, alto ; Samuel Magill, violoncelle ; Scott Dunn, piano (22-23 février 2011, Naxos) (OCLC 744318878)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]