Franck Timmermans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Timmermans.
Franck Timmermans
Image illustrative de l'article Franck Timmermans
Fonctions
Conseiller régional d'Île-de-France
Conseiller municipal de Saint-Denis
Biographie
Nationalité Français
Parti politique FN, puis
MNR, puis
Parti populiste

Franck Timmermans est un homme politique français, ancien secrétaire général adjoint du Front national et ancien secrétaire général du Mouvement national républicain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans les années 1950, il est cofondateur du Front national, qu'il quitte en 1978.

Revenu au Front national en 1986, il accède aux fonctions de secrétaire général adjoint du parti. Il rallie en 1999 le Mouvement national républicain de Bruno Mégret, après avoir été l'un des principaux artisans de la scission mégrétiste au sein du FN en 1998-99. Il est candidat sur la liste MNR aux élections européennes de 1999[1].

Il quitte le MNR en 2002 et cofonde le 31 janvier 2005 le Parti populiste. Ce parti se dissout le 31 décembre 2011.

Franck Timmermans rejoint par la suite le Parti de la France de Carl Lang. Il est élu au conseil national de ce parti en mai 2016.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Sous les couleurs du FN puis du MNR, Franck Timmermans a été conseiller municipal de Saint-Denis, candidat aux législatives dans la deuxième circonscription de la Seine-Saint-Denis[2] et conseiller régional d'Île-de-France de 1992 à 2004.

Il est par ailleurs délégué syndical CGC dans l'édition à la fin des années 1990[3].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A. PARTIS REPRESENTES AU PE OU AFFILIES A L'UN DE SES GROUPES / PARTIES CURRENTLY REPRESENTED IN EP OR AFFILIATED TO ONE OF ITS GROUPS », europarl.europa.eu.
  2. En Seine-Saint-Denis, le FN ambitionne de rafler quatre municipalités, Libération, 17 mars 1995
  3. Dominique Andolfatto et Thierry Choffat, « Le Front national et les syndicats : une stratégie d'entrisme ? », dans Sylvain Crépon, Alexandre Dézé, Nonna Mayer, Les Faux-semblants du Front national : sociologie d'un parti politique, Presses de Sciences Po, , p. 81

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]