Franck Krawczyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Krawczyk.
Franck Krawczyk

Naissance 1969
Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, Enseignant de musique de chambre
Enseignement CNSMD de Lyon

Franck Krawczyk, né en 1969, est un compositeur français.

Franck Krawczyk suit une formation classique à Paris (piano, analyse, écriture) puis à Lyon (composition) où il est actuellement professeur de musique de chambre (conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon). Il fonde avec Jacques Aboulker l’ensemble Haute Trahison. Très tôt découvert par le Festival d’automne à Paris, il écrit de nombreuses pièces pour piano, pour violoncelle, pour quatuor à cordes, pour ensembles et pour chœur de chambre. Il reçoit le prix Hervé-Dugardin et de la SACEM pour la création de Ruines pour orchestre en 2000. Puis les rencontres fortes et l'amitié vont l'inciter à approfondir la relation de la musique avec d'autres arts. Plus directe, libre et imprévisible. Avec Christian Boltanski et Jean Kalman, ils créeront une douzaine d’opus en France et à l’étranger dans des lieux d’art contemporain aussi bien que dans des maisons d’opéras. Il aborde le théâtre avec J. Brochen Je ris de me voir si belle, puis il engage une longue collaboration avec Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, qui a déjà donnée trois productions importantes, Love is my sin, Une flûte enchantée et The Suit, actuellement en tournée internationale. Son rapport avec la danse se fait grâce à Emio Greco et Pieter C. Scholten (ICK/ Centre chorégraphique Amsterdam), (Purgatorio-In Visione, pour orchestre et un danseur, puis dans un duo piano-danse avec Emio Greco et Franck Krawczyk, en tournée actuellement. Gardant un lien étroit avec le répertoire classique par la transcription, Franck Krawczyk collabore avec Laurence Equilbey pour le Chœur Accentus (Vivaldi, Chopin, Schubert, Liszt, Wagner, Mahler, Schönberg) et avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton (Janacek, Mahler, Rachmaninov, Monteverdi…). Sa dernière grande pièce, Polvere pour violoncelle solo, ensemble instrumental et chœur, a été créée au Grand Palais (Monumenta 2010 -Christian Boltanski) puis reprise à New York, Milan et Bologne (Production Plein Jour). Il est compositeur en résidence au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale (2011-2013). Sa prochaine pièce d'orchestre, commande du New York Philharmonic, sera créée en 2015 à New York.

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Ruines (2000)
  • Quasi una sonata pour piano (1996)
  • Quatuor à cordes no 2 «Coda» (1996)
  • Parade pour sept instruments (1991-1994)
  • Quatuor à cordes no 1 «l'Inachevée» (1993)
  • Kammerkonzert pour piano et ensemble (1989-1992)
  • Fosse (2020), en collaboration avec Christian Boltanski et Jean Kalman, représenté dans le parking du centre Pompidou[1]


Représentation de Fosse au dans le parking Berger, Centre Pompidou, le 9 janvier 2020
Représentation de Fosse au dans le parking Berger, Centre Pompidou, le 9 janvier 2020

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « “Fosse” : une symphonie grandiose dans le parking du Centre Pompidou », Télérama,‎ (lire en ligne).