Franck Jedrzejewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Franck Jedrzejewski
Jedrzejewski-Franck.jpg
Activités
Naissance
(64 ans)
Suresnes (Drapeau de la France France)
Formation
Œuvres principales
  • Ontologie des catégories
  • L'ombre des mots
  • Deleuze, philosophe des multiplicités

Franck Jedrzejewski (né le 21 mai 1958 à Suresnes) est un mathématicien, philosophe et musicologue français. Enseignant-chercheur au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) depuis 1989, il a été vice-président du Collège international de philosophie (2013-2016) et directeur de programmes[1] (élu en 2013). Il enseigne à l'université Paris-Saclay.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Suresnes dans un milieu modeste d'une mère normande et d'un père d'origine polonaise, Franck Jedrzejewski passe son enfance en région parisienne. Après des études de mathématiques à l'université Pierre et Marie Curie, il est embauché au Commissariat à l'Énergie atomique en 1989, où il exerce encore. En 2000, il soutient sous la présidence de Pierre-Albert Castanet une thèse de musique et musicologie dirigée par Jean-Yves Bosseur sur "Ivan Wyschnegradsky et la musique microtonale" à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Six ans plus tard, il passe une Habilitation à diriger des recherches à l'université de Strasbourg (2006). L'année suivante, il soutient une thèse de philosophie sous la direction de Dominique Lecourt[2] à l'Université Paris-Diderot. En 2013, il est élu directeur de programmes au Collège international de philosophie (CIPh). Il a organisé les Temps politiques du CIPh, milité pour la défense des migrants[3].

Travaux de recherches[modifier | modifier le code]

Ses travaux de recherches portent en mathématiques sur la modélisation probabiliste. En musicologie, il a travaillé sur les avant-gardes russes, les micro-intervalles, la musique microtonale, les musiques improvisées, les mathématiques appliquées à la musique et les tempéraments avec le mathématicien Yves Hellegouarch[4]. Franck Jedrzejewski est membre du comité éditorial du Journal of Mathematics and Music.

En philosophie il travaille sur l'ontologie, le réalisme spéculatif et les études deleuziennes. Influencé par Alain Badiou, Franck Jedrzejewski développe une ontologie toposique, inspirée des résultats de théories mathématiques, en discussion avec les œuvres de François Laruelle, Tristan Garcia, Quentin Meillassoux, Mehdi Belhaj Kacem et Catherine Malabou. À la suite de Gilles Châtelet[5], il a mené dans son séminaire une réflexion sur l'orientation diagrammatique de la pensée.

En 2003, dans Le Jugement des flèches[6], Paul Braffort a montré l'importance du travail philosophique de Franck Jedrzejewski et l'impact grandissant de la théorie mathématique des catégories pour la réflexion métaphysique. Ses recherches sur le diagramme et le tournant diagrammatique ont été soulignées par Rocco Gangle dans son livre Diagrammatic immanence[7].

En musique, il a travaillé avec le compositeur Tom Johnson sur les block designs[8], les paires homométriques[9] et l'art du jonglage appliqué à la musique[10]. Avec le compositeur Stéphane de Gérando, il a mené une première mondiale en 2014 sur les ensembles homométriques utilisés pour la composition de Homometric Attractors 2[11]. L'importance de son travail sur la poétique et le sens dans les écritures expérimentales a été souligné par Jean Pruvost dans sa préface à L'ombre des mots[12].

Dans les années 1990, sous le pseudonyme d'Hubert Mortagne, il a été un des partisans de l'utilisation de l'ordinateur pour la recherche plastique et le développement de l'image numérique comme art non figuratif. Un article de Jeff Tombeur paru dans Pixel en 1998 lui est entièrement consacré[13]. Il figure dans le dictionnaire de Bernard Caillaud[14].

Franck Jedrzejewski a fait l'objet de plusieurs émissions radiophoniques. Il a été à plusieurs reprises l'invité principal de l'émission Dissonances sur Aligre FM, ainsi que sur France Culture pour l'émission Continent Sciences de Stéphane Deligeorges le jeudi 30 janvier 2003 et l'émission Tire ta langue d'Antoine Perraud le 26 mai 2013.

Publications[modifier | modifier le code]

Mathématiques et histoire des sciences[modifier | modifier le code]

Critique littéraire et poétique[modifier | modifier le code]

  • L’ombre des mots. Le sens dans les écritures expérimentales, Ed. Honoré Champion, 2013 (ISBN 2745324691)
  • Pascal Quignard, l'écriture et sa spéculation, codirection avec Florent Martinez et Nathalie Périn, Éditions Lambert-Lucas, 2021 (ISBN 2359353241)

Philosophie[modifier | modifier le code]

Musique et théories mathématiques de la musique[modifier | modifier le code]

  • Mathématiques des systèmes acoustiques. Tempéraments et modèles contemporains, L'Harmattan, 2002 (ISBN 2747521966)
  • Mathematical Theory of Music, Éditions Delatour/IRCAM, 2006 (ISBN 275210023X)
  • Looking at Numbers, Avec le compositeur Tom Johnson, Éditions Birkhäuser, Basel, 2013 (ISBN 9783034805537)
  • Dictionnaire des musiques microtonales, L'Harmattan, 2004. Nouvelle édition revue et augmentée en 2014 (ISBN 2343035407)
  • Hétérotopies musicales. Modèles mathématiques de la musique, Préface par Hugues Dufourt, Paris, Hermann, 2019 (ISBN 979-1037000675)
  • Christiaan Huygens, Écrits sur la musique et le son, Avec Renzo Caddeo, Xavier Hascher et Athanase Papadopoulos, Éditions Hermann, 2021 (ISBN 9791037002952)
  • Écrire comme composer : le rôle des diagrammes, codirection avec Carlos Lobo et Antonia Soulez, Éditions Delatour, 2021 (ISBN 9782752142122)
  • Joseph Sauveur : Écrits sur la musique et l’acoustique, avec Athanase Papadopoulos, édition critique, avec commentaires et notes, Hermann, Paris, 2021. (ISBN 9791037006844)
  • La musique dodécaphonique et sérielle: une nouvelle histoire, Brepols, Turnhout, Belgium, 2021. (ISBN 9782503594866)

Computer Art[modifier | modifier le code]

  • Relief, Images en 3 dimensions, sous le pseudonyme d’Hubert Mortagne, avec Olivier Godon, Dunod, 1994 (ISBN 2100024434)

Editions scientifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Direction de programme au CIPh »
  2. « Diagrammes et catégories »
  3. « Vivre à Calais », sur www.youtube.com
  4. Yves Hellegouarch «  Annexe : deux aides pratiques pour la contribution de Franck Jedrzejewski », in M. Andreatta, F. Nicolas, C. Alunni, "A la lumière des mathématiques et à l’ombre de la philosophie", Co-édition Ircam/Deltaour 2012, 105.
  5. Gilles Châtelet, Les Enjeux du mobile, Editions du Seuil, 1993.
  6. Paul Braffort, Le jugement des fléches. Un essai d’épistémologie appliquée, Revue de synthèse : tome 130, 6e série, no 1, 2009, p. 67-101.
  7. Rocco Gangle, Diagrammatic Immanence: Category Theory and Philosophy, Edinburgh University Press, 2016, (ISBN 9781474404174)
  8. « Musical Experiences with Block Designs »
  9. « Tom Johnson :: Illustrated Music #1, Knock on Wood “Solution 571” »
  10. « Luke Wilson, MaMux, Paris, January 10, 2012 »
  11. Voir la vidéo de la création « Création d'Homometric attractors 2, direction de Gérando, Paris, le 16 décembre 2014 »
  12. Jean Pruvost, Préface à L'ombre des mots. Le sens dans les écritures expérimentales., Ed. Honoré Champion, 2013 (ISBN 2745324691)
  13. Jeff Tombeur, Hubert Mortagne: Créer l'image de l'ère virtuelle, Pixel no 38, mars-avril 1998, p. 85.
  14. Bernard Caillaud, La création numérique visuelle. Aspects du computer art depuis ses origines, Europia 2001, p. 174-177 (ISBN 2-909285-19-7).

Liens externes[modifier | modifier le code]