Frank Gérald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Franck Gérald)
Aller à : navigation, rechercher
Frank Gérald
Nom de naissance Gérald Biesel
Naissance (87 ans)
Paris, France
Activité principale Parolier, compositeur
Genre musical Chanson française
Années actives 1953

Frank Gérald[1],[2], pseudonyme de Gérald Biesel, né en 1928 à Paris, est un parolier et compositeur français.

Apparenté à un autre auteur célèbre, Pierre Delanoë (son beau-frère), ils font leurs débuts sur scène en duettistes à l’orée des années 1950. Mais c’est comme parolier que Frank Gérald va acquérir sa notoriété en écrivant son premier texte à succès pour Marcel Amont en 1959 : Tout doux, tout doucement.

Ses interprètes[modifier | modifier le code]

Frank Alamo[modifier | modifier le code]

  • Pour les filles

Marcel Amont[modifier | modifier le code]

  • 1959 :
    • Toux doux, tout doucement, coécrit avec Pierre Delanoë et musique de Traxel
    • Lucie, paroles et musique de Franck Gérald
    • Tumahu, paroles et musique de Franck Gérald
  • 1960 :
    • Quand nous étions écoliers, adaptation d’après Tepper et Bennet
  • 1963 :
    • Cœur à cœur, adaptation d’après Blue On Blue de H. David et Burt Bacharach
    • Sous une pluie d’étoiles, adaptation d’après Sukiyaki de Ei et Nakamura
  • 1970 :
    • Les Oriflammes de l’amour, adaptation d’après Viva Le Done de Paolini et Silvestri

Richard Anthony[modifier | modifier le code]

  • 1967 : Il faut croire aux étoiles, adaptation de Let's go to San Francisco de Lewis et Carter
  • Autant chercher à retenir le vent
  • La Corde au cou
  • Il te faudra chercher

Brigitte Bardot[modifier | modifier le code]

Gilbert Bécaud[modifier | modifier le code]

Lucky Blondo[modifier | modifier le code]

  • Une fille me sourit, adaptation de I love you baby, musique de Paul Anka
  • Des roses rouges pour un ange blond
  • C’est bête à pleurer

Les Chats Sauvages[modifier | modifier le code]

Avec Dick Rivers

Petula Clark[modifier | modifier le code]

  • 1965 : Un jeune homme bien, adaptation de A Well Respected Man des Kinks
  • L’Amour avec un grand A
  • Ce matin-là
  • La Chance est là
  • Un enfant le sait

Philippe Clay[modifier | modifier le code]

Les Compagnons de la chanson[modifier | modifier le code]

  • Les Bohémiens

Annie Cordy[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Baba au rhum

The Cousins[modifier | modifier le code]

  • 1963 :
    • J'ai revu ton visage
    • Hully Gully Boy
    • Je n'oserai plus jamais
    • Toodeloo

Lucienne Delyle[modifier | modifier le code]

Sacha Distel[modifier | modifier le code]

  • Ce qui reste d’un grand amour

Eva[modifier | modifier le code]

Franck Fernandel[modifier | modifier le code]

  • Ma jolie, mon amour

France Gall[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Les Gens bien élevés, musique d’Hubert Giraud
  • 1970 : Merry merry o !, musique de Raymond Vastano

Les Gam's[modifier | modifier le code]

Juliette Gréco[modifier | modifier le code]

Françoise Hardy[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Le Premier bonheur du jour, musique de Jean Renard.
  • 1968 : La Mésange, adaptation française de Sabia d'après les paroles originales de Chico Buarque sur une musique d'Antônio Carlos Jobim.
  • 1971 : Même sous la pluie, musique de Tuca
  • 1971 : Le Martien, musique de Tuca
  • 1971 : Si mi caballero, musique de Tuca
  • 1971 : Bâti mon nid, musique de Tuca

Simone Langlois[modifier | modifier le code]

Christine Lebail[modifier | modifier le code]

Gérard Lenorman[modifier | modifier le code]

Herbert Léonard[modifier | modifier le code]

  • Candida

Monique Leyrac[modifier | modifier le code]

  • 1969 : N'avoue pas, adaptation française d'après les paroles originales de Themistoklis Roussos sur une musique d'Ilektra Papakosta

Agnès Loti[modifier | modifier le code]

Los Machucambos[modifier | modifier le code]

  • Non monsieur

Renée Martel[modifier | modifier le code]

Mireille Mathieu[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Qu’elle est belle, coadaptation avec Pierre Delanoë d’après R. Ahlert et E. Snyder
  • Combien de temps

Nana Mouskouri[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Roses blanches de Corfou, adaptation de San Sfirixis Trisfo, musique de Mános Hadjidákis
  • Celui que j’aime
  • La Fenêtre

Os Mutantes[modifier | modifier le code]

Les Parisiennes[modifier | modifier le code]

Michel Polnareff[modifier | modifier le code]

Régine[modifier | modifier le code]

  • Mille fois par jour

Dick Rivers[modifier | modifier le code]

  • Je veux rentrer chez moi
  • J’en suis fou
  • Un chemin qui mène à rien

Tino Rossi[modifier | modifier le code]

  • Pour Noël

Michèle Torr[modifier | modifier le code]

  • La Cible
  • Rien ne sera plus comme avant
  • As-tu quelquefois pensé

Caterina Valente[modifier | modifier le code]

  • 1963 : N’oublie jamais que je t’aime

Sylvie Vartan[modifier | modifier le code]

Enregistrements sous son nom[modifier | modifier le code]

45 T EP Ducretet Thomson
  • 1957 : Un vilain monsieur ; Toi, tu es / Le petit toutou ; La rivière
  • 1959 : Betty la parade ; La fille de joie qui portait des lunettes / Tumahu ; Prends ton lasso, Lucie
  • 1959 : Tout doux, tout doucement ; Yip yip yi hé / Cet air-là ; Ding dong ding dong
  • 1960 : Clémentine ; Cet impossible amour / Pour ton amour ; Si ton destin
  • 1960 : Exodus ; Quand un rayon de soleil / Les mercenaires ; Oh oh oh (J'ai le cœur comme un oiseau)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est enregistré à la SACEM sous Frank Gérald, son nom de plume. En 2001, Elle lui a d'ailleurs décerné le prix « Lucien et Jean Boyer », à son nom d'artiste, sous lequel il a aussi chanté et enregistré au moins une vingtaine de chansons, entre 1957 et 1960.
  2. http://rouzev.free.fr/sacem/ra2001.pdf
  3. Voir et écouter sur Vimotube.com
  4. Crédits de Tell Me What She Said à la Sacem

Liens externes[modifier | modifier le code]