Franck Ferrari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franck Ferrari
Description de l'image 1858719-franck-ferrari-re-ccedil-oit-la-950x0-2.jpg.

Naissance
Nice
Décès (à 52 ans)
Nice
Activité principale Chanteur lyrique
baryton
Formation Conservatoire de Nice

Scènes principales

Franck Ferrari est un chanteur lyrique (baryton) français né le à Nice, où il est mort le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Nice dans une famille d'origine italienne, d'un père boxeur et d'une mère basketteuse capitaine du Cavigal[2], il étudie au conservatoire à rayonnement régional de cette ville[3]. Après un engagement dans les parachutistes à 18 ans, il revient à la musique. Il devient rapidement un chanteur réputé et se produit sur les grandes scènes internationales.

Il meurt en 2015 à 52 ans des suites d'un cancer du pancréas[1].

Distinction[modifier | modifier le code]

Répertoire[modifier | modifier le code]

Franck Ferrari a interprété une trentaine de rôles d'opéras français et italiens du XIXe siècle, dont celui d'Escamillo dans Carmen de Bizet, qu'il a chanté tant en France sous la direction de Jean-Claude Casadesus et Michel Plasson, qu'à Los Angeles et Turin. En octobre 2010, il chante le rôle-titre du Œdipe de Georges Enesco au théâtre du Capitole de Toulouse sous la direction artistique de Nicolas Joel[1].

Avec le pianiste Dalton Baldwin il a enregistré l'intégrale des mélodies de Jacques Ibert.

Rôles sur scène (extrait)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Marie-Aude Roux, « Le baryton français Franck Ferrari est mort », sur Le Monde, (consulté le 18 juin 2015).
  2. Alain Duault, Dictionnaire amoureux de l'Opéra, EDI8, (lire en ligne), p. 339
  3. « Présentation de Franck Ferrari », sur avenchesopera.ch.
  4. Sylvain Angonin, « Tosca - Paris (Bastille) », sur forumopera.com, 20 avril 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]