Franck Durix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Duris.
Franck Durix
FCSG am Hallenmaster.jpg
Franck Durix en 1998, lors d’un tournoi en salle, face à Hakan Yakin
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (50 ans)
Lieu Belleville (France)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : France FC Villefranche-Beaujolais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1984-1988 Drapeau : France Olympique lyonnais 118 (39)
1988-1995 Drapeau : France Cannes 208 (19)
1995-1996 Drapeau : Japon Nagoya Grampus Eight 87 (17)
1997-2000 Drapeau : Suisse Servette
2000-2001 Drapeau : France Sochaux 044 0(5)
2001-2002 Drapeau : France Cannes 008 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 3 juin 2013

Franck Durix est un footballeur français né le à Belleville (Rhône). Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Originaire de la banlieue lyonnaise, Franck Durix débute dans le football professionnel avec l'Olympique Lyonnais, à l'époque en Division 2, au cours de la saison 1984-1985.

Il rejoint l'AS Cannes en 1988. Il participe aux grandes heures du club azuréen, avec notamment une participation à la Coupe de l'UEFA 1991-1992.

Le 10 février 1991, lors d'un match de championnat contre le FC Nantes, il est passeur décisif pour son jeune coéquipier Zinédine Zidane, qui marque alors son premier but dans l'élite du football français [1].

Il est appelé une fois en équipe de France, en octobre 1994, par Aimé Jacquet, pour un match contre la Roumanie. Mais il ne foule jamais une pelouse sous la tunique bleue.

Peu après, il rejoint le club japonais de Nagoya Grampus Eight, à la demande d'Arsène Wenger qui vient d'être nommé entraîneur de ce club. Il quitte le Japon au bout de quelques mois, pour des raisons familiales, mais il déclare encore aujourd'hui avoir été marqué par cette expérience [2].

Par la suite, il évolue avec le Servette Genève, avec lequel il remporte le championnat de Suisse en 1999, puis avec le FC Sochaux, avec lequel il remporte le championnat de France de D2 en 2001.

Reconversion[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa carrière, il travaille durant plusieurs années comme brocanteur avec son épouse à Grasse [3].

En octobre 2015, il devient directeur de l'académie de Jean-Marc Guillou qui vient d'ouvrir à Hô-Chi-Minh-Ville [4],[5].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Son frère David, lui aussi footballeur, joue à la JGA Nevers et au FC Villefranche-Beaujolais.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion de France de D2 en 2001 avec Sochaux.
  • Champion de Suisse en 1999 avec le Servette FC.
  • 499 matchs pour 81 buts en championnat (sans compter les compétitions amateures).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]