Franciszek Salezy Potocki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franciszek Salezy Potocki
Franciszek Salezy Potocki 111.PNG
Fonctions
Voïvode de Kiev (en)
-
Voïvode (d)
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Józef Felicjan Potocki (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Teofila Teresa Cetner (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Anna Elżbieta Potocka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Stanislas Potocki
Antonia Adela Potocka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
POL COA Potocki Hrabia.svg
blason

Franciszek Salezy Potocki (né en 1700 à Krystynopol, mort en 1772 à Krystynopol), noble polonais, staroste de Belz, Hrubieszów, Ropczyce, Sokal, Jabłonów et Opalin , maréchal du tribunal de la Couronne (1726), maître-d'hôtel de la Couronne (1736), voïvode de Volhynie (1755) et de Kiev (1756).

Biographie[modifier | modifier le code]

Franciszek Salezy Potocki est le fils de Józef Felicjan Potocki (pl), grand garde de la Couronne et de Teofila Teresa Cetner.

Celui qu'on surnomme królik Rusi (petit roi de Ruthénie) possède un immense domaine sur le cours du Dniepr (Ukraina Naddnieprzańska) qui comprend soixante-dix villes, parmi lesquelles Ouman et Tulczyn, et des centaines de villages. Les 200 000 zł que lui rapportent chaque année ce domaine font de lui le plus puissant magnat de son époque.

Comme toute sa famille, Potocki soutient l'élection de Stanislas Leszczynski, en 1733. En 1734, il est membre de la Confédération de Dzików (en), favorable à des réformes politiques et qui combat la Saxe et la Russie pour l'indépendance politique de la République de Pologne Lituanie. Après la défaire de la coalition en 1736, il s'exile quelque temps, puis se réconcilie avec Auguste III.

Au cours de l'interrègne suivant, en alliance avec le Parti des hetmans (en) et La Familia, il s'oppose à l'élection de Stanislaw Auguste Poniatowski. Le , il signe un manifeste déclarant que le Sejm de convocation pour l'élection royale, tenu en présence des troupes russes est illégal. En 1767, il est l'un des principaux dirigeants de la Confédération de Radom, mais renonce finalement à la lutte ouverte contre le nouveau roi. Le il participe à la diète de Repnine pour réformer la constitution de la République.

En 1768, pendant la (Koliyivshchyna (en)), dirigée par Maksym Zalizniak (en) et Ivan Gonta (en), 33 000 Polonais et Juifs sont assassinés lors du massacre d'Ouman. 10 villes et 130 de ses villages sont détruits par les Haïdamaks.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse Zofia Rzeczycka qui lui donne pour enfant:

  • Ludwik
Comtesse Anna Potocka, 1791
par Élisabeth Vigée Le Brun
Collection privée

Il épouse ensuite sa cousine, Anna Elżbieta Potocka qui lui donne pour enfants:

Sources[modifier | modifier le code]