Francisco de Borbón y Escasany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Francisco de Borbón y Escasany
Francisco de Borbon, duc de Séville.JPG
Titre de noblesse
Liste des ducs de Séville
Prédécesseur
Enriqueta de Borbón y Parade (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Francisco de Paula de Borbón y EscasanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Mère
Enriquita Escasany y Miquel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Beatrice Wilhelmine Paula Gräfin von Hardenberg (d) (depuis )
Isabel Eugeni Karanitsch (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Francisco de Borbón (d)
Olivia de Borbón (d)
Christina de Borbón (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armes de Francisco de Borbón y Escasany, duc de Séville
Armes de Francisco de Borbón y Escasany en tant que grand maître de « l’ordre de Saint-Lazare » : écartelé de Saint-Lazare et d’Anjou (2004-2008)

Francisco de Paula de Borbón y Escasany, cinquième duc de Séville, estné le . Apparenté à la famille royale d’Espagne, il exerce la profession de banquier.

En ligne purement masculine, il est parent au 10e degré avec le roi émérite Juan Carlos Ier d’Espagne (5 + 5 degrés).

Il est grand d’Espagne.

Il est par ailleurs considéré par les légitimistes français comme sixième dans l’ordre de succession au trône de France, après le roi Felipe VI et devant son fils Francisco de Borbón.

Il est l'un des grands maîtres de « l’ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare » de 1996 à 2008.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Fils aîné du prince François de Paule de Bourbon, et de sa première épouse la princesse Henriette de Bourbon, née doña Enriqueta Escasany y Miquel.

Il a épousé :

1) le 7 juillet 1973 à Baden-Baden, la comtesse Beatrice von Hardenberg (28 juin 1947 - 14 mars 2020), duchesse de Séville, dont il a eu 3 enfants ; divorce en 1989 :

  1. Olivia de Borbón y von Hardenberg (née à Londres le 6 avril 1974), mariée le 4 octobre 2014 avec Julián Porras
  2. Cristina de Borbón y von Hardenberg (née à Madrid 2 septembre 1975 et y décédée le 13 février 2020 à l'hôpital Puerta de Hierro[1])
  3. Francisco de Paula de Borbón y von Hardenberg (né à Madrid le 21 janvier 1979)

2) civilement le 19 octobre 1991 à Vienne, Isabel Eugenia Karanitsch (née le 23 novembre 1959) ; divorce en 1994 ;

3) civilement le 2 septembre 2000 à Malaga, María de los Ángeles de Vargas-Zúñiga y Juanes (née le 19 novembre 1958).

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. HOLA.com, « Olivia de Borbón se despide con inmenso dolor de su hermana fallecida : 'Se nos ha ido un ángel' », sur Hola.com, (consulté le 3 juillet 2020).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Bourgeat, « Entretien avec le duc de Séville », Bourbons, Paris, Communication & Tradition, no 3,‎ , p. 10-11 (ISSN 1273-327X).
  • Christian Papet Vauban, « Les Ducs de Séville », Bourbons Magazine, Paris, Communication & Tradition, no 7,‎ , p. 10-12 (ISSN 1273-327X).