Francisco Beiró

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Francisco Beiró
Illustration.
Fonctions
Ministre de l’Intérieur, des Travaux Publics et du Logement
Président Hipólito Yrigoyen
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Rosario del Tala (province d'Entre Ríos)
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Buenos Aires
Nationalité Drapeau d'Argentine Argentin
Parti politique Union civique radicale
Diplômé de Université de Buenos Aires
Profession avocat
Résidence Villa Devoto (banlieue de Buenos Aires)

Francisco Beiró (Rosario del Tala, province d'Entre Ríos, 1876 — Buenos Aires, 1928) était un homme politique argentin, militant de l’Union civique radicale et député national.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francisco Beiró obtint son bacchalauréat au Colegio del Uruguay de Concepción del Uruguay, puis suivit une formation d’avocat à l’université de Buenos Aires.

Il devint président de la Convention nationale de l’Union civique radicale (UCR) et de son Comité national. Il fut député national entre 1918 et 1922. Il occupa en 1922 le poste de ministre de l’Intérieur, des Travaux Publics et du Logement pendant les derniers mois du premier gouvernement d’Hipólito Yrigoyen. Ensuite, lors de la deuxième candidature d'Yrigoyen à la présidence, il s’associera avec celui-ci en duo, comme candidat à la vice-présidence, en vue des élections présidentielles d’avril 1928 ; le binôme Yrigoyen-Beiró sortit vainqueur du scrutin avec un score historique, obtenant 840 000 voix, contre 440 000 aux radicaux antipersonnalistes (UCR-A) du binôme Melo-Gallo. Cependant, Beiró mourut le 22 juillet 1928, peu avant d’entrer en fonction[1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Buenos Aires ont été baptisées à son nom l’Avenida Francisco Beiró, principale artère du quartier de Villa Devoto, où il était domicilié, et la gare Francisco Beiró du réseau ferroviaire General Urquiza, dans le quartier Agronomía voisin[2]. Dans la ville de Córdoba, le Comité de section n°11 de l’UCR de cette ville porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]