Francisation des termes en latin scientifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La nomenclature dans les sciences du vivant est établie en latin. Les noms binominaux (genre, espèce) sont au nominatif singulier alors que les taxons supérieurs (tribus, familles, ordres, classes, etc.) le sont au pluriel.

La langue française, fille du latin, est particulièrement bien placée pour s’approprier ces termes de la hiérarchie taxinomique. Leur adaptation est conforme à l'usage retenu pour les emprunts modernes au latin. Les flexions suivent avec quelques méprises, les règles qui ont régi la formation de la langue française à partir de l'accusatif. Les radicaux sont en revanche plus fidèles au latin. On note aussi quelques transcriptions phonétiques de la prononciation du mot latin au nominatif pluriel. Le tableau ci-après distingue donc les correspondances latin - français selon qu'elles sont étymologiques ou phonétiques.

Tableau des correspondances[modifier | modifier le code]

latin, grec
nom. sing., plur.
correspondance
étymologique
transcription
phonétique
anglais application exemples
-a, -ae -e(s) -é(s)      
  -ida, -idae   -idé(s) -id(s) famille zoologique
sous-classe botanique
Bovidés
 
-ina, -inae   -iné(s) -ine(s) sous-famille zoologique
sous-tribu (bactéries)
Caprinés
 
-ea, -eae -ée(s)     tribu botanique  
  -inea, -ineae -inée(s)     sous-ordre botanique  
-acea, -aceae -acée(s)     famille botanique Liliacées
-oidea, -oideae -oïdée(s)   -oid(s) sous-famille botanique Faboïdées
-phycea, -phyceae -phycée(s)     classe (algues) Chlorophycées
∅ / -s / -is, -ēs -e(s)       Primates
  -alis, -alēs -ale(s)[1]     ordre botanique Asparagales
-fōrmis, -fōrmēs -forme(s)   -form(s) ordre zoologique Ansériformes
-mycetēs -mycète(s)     classe (champignons) Saccharomycètes
-ō, -onēs -on(s)   -on(s)   Faucon
-on / -um, -a -e(s)[2]   -(s)   Foraminifères[3]
  -atum, -ata -é(s)[4]   -ate(s)   Chordés
-idum, -ida -ide(s)   -id(s)   Sauropsides
-kon/-cum, -ca -que(s)   -c(s)   Mollusques
(-morphê) -morpha -morphe(s)   -morph(s)   Cœlacanthimorphes
(-poús) -poda -pode(s)    -pod(s)   Gastéropodes
-pterón, -ptera -ptère(s)   -pter(s)   Hyménoptères
-zoón, -zoa * -zoaire(s)[5]       Hydrozoaires
-mycota * -mycète(s)[6]     embranchement (champignons) Ascomycètes
-oidea * -oïdé(s)[7]     super-ordre[réf. nécessaire] zoologique Myxinoïdés
-ium, -ia -ie(s)[8]       Bactéries
  -pedia * -pède(s)[9]   -ped(s)   Cirripèdes
-arium, -aria
-areum, -area
-aire(s)     infra-ordre botanique
 
Cnidaires
Acanthaires
-allium, -allia -ail[10] / -aux   -al(s)   Octocorail, -aux
-branchia -branche(s)[10]   -branch(s)   Nudibranches
-us, -i          
  après t, l, n -(s)   -(s)   Balanins
ailleurs -e(s)   -(s)   Ornithorynques
Placodermes
-ius, -ii * [11]       Actinoptérygiens

* irrégulier

Notes[modifier | modifier le code]

  1. féminin
  2. généralement masculin ; le -e a été généralisé après -t, -l ou -n (suffixes -ote, -odonte, -phyte, etc.) ; inversement la terminaison -ea > -ée se réduit à dans cétacé ou crustacé (ce qui évite une confusion avec les taxons en -eae).
  3. exemples : Agnathes /agnat/, Amniotes, Archées, Carnivores, Collemboles, Conodontes, Cténophores, Foraminifères, Gymnophiones, Kinorhynches /kinorẽk/, Ostracodes, Polychètes, Tardigrades, Thysanoures, etc. mais -zoa > -zoaire et -mycota > -mycète.
  4. participe passé du premier groupe ; ne pas confondre avec -atha ; exceptions : échinoderme, monotrème.
  5. élargissement en -aire.
  6. selon múkēs, múkētos ; les ascomycota sont traduits par ascomycète au lieu d'ascomycote.[réf. nécessaire]
  7. pour -oidée(s) ; d'après le grec eidos.
  8. généralement élargis en -ien(s), ex. amphibiens, sauriens ; exceptions : dinosauria = dinosaures (refait sur sauros), animalia = animaux, placentalia = placentaires
  9. refait sur pes, pl. pedes comme bipède.
  10. a et b palatalisation.
  11. généralement élargis en -ien(s), ex. Actinoptérygiens et non actinoptéryges