Francis Laur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laur.
image illustrant une personnalité politique française
Cet article est une ébauche concernant une personnalité politique française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Francis Laur
Législative Neuilly 1890.JPG

Affiche électorale de Francis Laur (1890)

Fonction
Député à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Francis Laur né le 5 septembre 1844 à Nevers (Nièvre) et décédé le 26 mai 1934 à Paris homme politique français, socialiste national et boulangiste. Il fut député de la Loire (1885-1889) puis de la Seine en (1889-1893).

Fils adoptif de George Sand, il fut élu en 1885 sur un programme violemment antisémite[1]. Selon l'historien Laurent Joly:

«  Il inaugure le type du spécialiste en antisémitisme, que la Chambre devra subir à chaque législature jusqu’à la Première Guerre mondiale. Tout au long de son mandat, le député de Saint-Denis interpelle le gouvernement sur divers scandales financiers et sur l’« emprise » des Juifs et des étrangers sur l’économie nationale. Ses incantations suscitent l’indifférence générale ou la franche hilarité de ses collègues[1]. »

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laurent Joly (2007), « Antisémites et antisémitisme à la Chambre des députés sous la IIIe République », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 3/2007 (no 54-3), p. 63-90.
  • Jean-Louis Escudier,"Edmond Bartissol 1841-1916", CNRS Editions, 200, I.S.B.N. :2-271-055998-146-2.

Source[modifier | modifier le code]