Francis Heylighen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francis Heylighen

Francis Paul Heylighen est un cybernéticien belge qui recherche l'émergence et l'évolution de l'organisation intelligente. Il travaille actuellement comme professeur-chercheur à la Vrije Universiteit Brussel à Bruxelles où il dirige le groupe de recherche transdisciplinaire « Évolution, Complexité et Cognition » (ECCO)[1] et l'Institut du Cerveau global (Global Brain Institute, GBI).

Biographie[modifier | modifier le code]

Francis Heylighen est né le 27 septembre 1960 à Vilvorde, en Belgique. Il a obtenu son diplôme d'études secondaires à l'athénée royal Pitzemburg à Malines, dans la section latin-mathématiques. Il a reçu sa licence en physique mathématique en 1982, et son doctorat en sciences en 1987, à la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

En 1983, il a commencé à travailler en tant que chercheur pour le Fonds national de la recherche scientifique (FNRS). En 1994, il est devenu directeur de recherche au FNRS et en 2001, professeur-chercheur à la VUB. Depuis 1995, il est affilié au Centre interdisciplinaire Leo Apostel. En 2004, il a créé le groupe de recherche ECCO qu'il dirige actuellement. Grâce à une subvention d'un sponsor privé, il a fondé en 2012 le Global Brain Institute[2] à la Vrije Universiteit Brussel, devenant son premier directeur.

En 1989, Valentin Turchin et Cliff Joslyn ont fondé le projet Principia Cybernetica et Heylighen les a rejoint un an plus tard, créant le site web encyclopédique du projet, Principia Cybernetica Web. En 1996, Heylighen a fondé le Global Brain Group, un forum de discussion international qui regroupe la plupart des scientifiques qui ont travaillé sur le concept d'intelligence émergente d'Internet[3]. Heylighen a également été l'un des fondateurs et ancien éditeur du Journal of Memetics, qui a pris fin en 2008.

Contributions[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur ​​l'émergence et l'évolution de la complexité, et plus spécifiquement sur l'auto-organisation des systèmes intelligents. Les applications sont aussi diverses que l'origine de la vie, le développement des organismes multicellulaires, de la connaissance, de la culture et des sociétés, et l'impact des technologies de l'information et de la communication sur l'évolution sociale actuelle et future. Heylighen a étudié un très large éventail de sujets, illustrant sa curiosité intellectuelle et la philosophie fondamentalement transdisciplinaire de sa pensée. En plus des sujets mentionnés ci-dessus, ses publications portent sur ​​des sujets tels que les fondements de la mécanique quantique, la structure de l'espace-temps, les hypermédia, la psychologie de l'actualisation de soi et du bonheur, la formalité et la contextualité du langage, la causalité, la mesure du progrès social, le mécanisme de stigmergie et son application sur le Web.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]