Francis Ford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ford (homonymie) et Feeney.
Francis Ford
Description de cette image, également commentée ci-après
Francis Ford dans The Mystery of 13 (1919).
Nom de naissance Frank Feeney
Naissance
Portland, Maine
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 72 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Acteur, scénariste, réalisateur

Frank Feeney, dit Francis Ford, né le à Cape Elizabeth près de Portland (Maine) et mort le à Los Angeles (Californie), est un acteur, scénariste et réalisateur américain. Il est le frère ainé du réalisateur John Ford.

Ayant connu une ascension rapide aux premiers temps de l'industrie du cinéma, il a vu sa carrière décliner au moment de l'essor de celle de son frère qu'il a fait débuter. Sa filmographie compte près de 200 films comme réalisateur et près de 500 films comme acteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère aîné (de douze ans) du réalisateur John Ford, Francis Ford s'engage en 1898 dans l'armée pour combattre pendant la guerre hispano-américaine, mais il est renvoyé lorsque les autorités découvrent qu’il n'a que dix-sept ans[1]. Après un bref mariage avec Dell Cole (dont il a un fils, Philip Ford [1900-1976], qui suivra l'exemple familial et deviendra également acteur et réalisateur), il vit en effectuant des petits boulots, travaille dans un cirque, puis devient acteur de théâtre où il rencontre sa seconde épouse, l'actrice Elsie Van Name[1].

En 1909, il débute au cinéma dans des petits rôles et est souvent chargé des accessoires, des costumes, du choix des décors. Devenu rapidement une vedette sur les écrans, il réalise à partir de 1910 les films (serials, westerns, films d'aventure…) produits par Gaston Méliès[2] puis par Thomas H. Ince, dans lesquels il joue également. Séparé de son épouse Elsie, il est alors le compagnon de sa partenaire, l'actrice Grace Cunard qui est aussi sa coscénariste[1]. Il interprète à plusieurs reprises le rôle du président Lincoln[3] (notamment dans The Great Sacrifice, From Rail-Splitter to President, The Toll of War en 1913) et projette de réaliser un film en douze épisodes sur la vie d'Abraham Lincoln, projet qui ne se concrétise pas ; il incarne le général Custer (Custer's Last Fight, 1912) ou Sherlock Holmes (A Study in Scarlet, 1914). Il signe un contrat avec la Compagnie Universal en 1913 et, en 1914, il engage son frère Jack (le futur John Ford) qui devient accessoiriste, acteur, assistant ou encore cascadeur sur la plupart de ses films, avant d'être à son tour réalisateur à partir de 1917.

Francis Ford quitte Universal en 1917, se sépare de Grace Cunard et fonde une compagnie indépendante, pour laquelle sa femme Elsie est actrice et scénariste ; l’échec de cette compagnie met un terme définitif à leur mariage. Sa carrière décline, il continue de réaliser sans grand succès quelques films jusqu'à la fin du muet, puis redevient uniquement acteur, notamment dans plusieurs des films de son frère devenu célèbre, dont Vers sa destinée (1939) et L'Homme tranquille (1952). Comme son frère John - qui lui confie souvent des rôles d'ivrogne, il souffre d'alcoolisme[1]. En 1935, il se remarie avec Mary Anderson[4]. Il tente en 1943 de s'engager dans l’armée américaine mais n'est pas retenu en raison de son âge (65 ans). Atteint d'un cancer, il meurt en 1953 malgré une opération à la gorge[1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Publicité pour The Mystery of 13.

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Réalisateur et acteur[modifier | modifier le code]

L'actrice Grace Cunard, partenaire et compagne de Francis Ford.

Acteur[modifier | modifier le code]

Francis Ford en 1912.
Production Gaston Méliès

Note : selon SilentEra, production Gaston Méliès, réalisateur inconnu, sauf mention contraire ; l’IMDB attribue à Georges Méliès la réalisation de tous ces films.

Production Thomas H. Ince
Kay-Bee Pictures et autres compagnies
Francis Ford en 1917.

Coscénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Joseph McBride, A la recherche de John Ford, traduction de Jean-Pierre Coursodon, Institut Lumière/Actes Sud, 2007.
  2. Frère de Georges Méliès.
  3. Thème repris plus tard par John Ford.
  4. Notice biographique sur IMDb.
  5. a b c d e et f Peut-être réalisé par Robert Goodman, selon SilentEra.

Liens externes[modifier | modifier le code]