Francine Charderon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Francine Charderon
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Françoise Pauline Charderon
Nationalité
Activité
Artiste peintre
Maîtres

Francine Charderon (1861–1928) est une artiste peintre française, originaire de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sommeil

Francine Charderon est née Françoise Pauline Charderon le à Lyon (place Saint-Nizier, 5e arrondissement), d'un père négociant, François Michel Louis Charderon, et de sa femme Pierrette Louise Bienner[1].

Elle étudie d'abord auprès de Rey et Jean Louis Loubet, puis prend des cours avec Ernest Hébert et Carolus-Duran à Paris.[2]

Elle ouvre son atelier à Lyon, 23 rue du Bât-d'Argent (1er arrondissement)[3].

Francine Charderon peint principalement des portraits de femmes et d'enfants[4],[5].

Membre de la Société des artistes lyonnais[6], elle expose régulièrement lors des salons de peinture [7] :

  • 1886 (Lyon, médaille d'honneur)
  • 1892 (Lyon, 3e médaille)
  • 1894 (Lyon, 2e médaille)
  • 1898 (Tunis, médaille de bronze) [8]
  • 1902 (Lyon, 1ère médaille)

Elle meurt le , à l'âge de 67 ans, célibataire, à son domicile et atelier, 23 rue Bât-d'Argent (Lyon, 1er arrondissement)[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Lyon, acte de naissance, 5e arrondissement, 1861, consultable en ligne
  2. Francine Charderon, dans le dictionnaire Bénézit
  3. Annuaire de la curiosité et des beaux arts, 1911, consultable sur Gallica
  4. Noémie Elicaste, La rose dans les arts lyonnais du XIXe siècle, mémoire de master, 2008-2009, consulté le 31 mars 2017.
  5. (en) « Francine Charderon », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit Accès payant, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  6. Lyon-revue, avril 1887, consultable sur Gallica
  7. Société lyonnaise des beaux-arts, Salon de printemps, 1920.
  8. La Revue jeune, 29 mai 1898, consultable sur Gallica)
  9. Archives de Lyon, acte de décès, 1928, consultable en ligne
  10. Mentionné dans l'ouvrage Women Painters of the World, Women Painters of the World, Projet Gutenberg

Liens externes[modifier | modifier le code]