Francesco Nasini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Francesco Nasini
Affreschi del Nasini (Grosseto).jpg

Fresques à Grosseto

Naissance
Décès
Activité
Crucifixion à Roccalbegna
Martyre de San Bartolomeo à Abbadia San Salvatore

Francesco Nasini (Piancastagnaio, dans la province de Sienne en Toscane 1611 ou 1621 - Castel del Piano, 1695) est un peintre italien du XVIIe siècle qui se situe entre maniérisme et baroque de l'école florentine décadente[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesco Nasini est le fondateur, avec son frère Antonio Annibale, de la dynastie des peintres siennois Nasini. Son fils, Giuseppe Nicola, est un peintre plus connu.

Francesco Nasini a été surtout actif en région amiatine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fresques de la chapelle Sant'Antonio de l'église San Francesco, Grosseto
  • Retables Notre Dame du Rosaire et Mystères du Rosaire, basilica di San Giovanni Battista, Grotte di Castro
  • Visitation et Mystères du Rosaire, fondation Monte dei Paschi di Siena, Sienne
  • Saints, fresques de l'église de la Miséricorde, Arcidosso
  • Sacra Famiglia, chiesa dei SS. Giusto e Clemente, Castelnuovo Berardenga
  • Madonna con i Santi Cristoforo e Giacomo, Chiesa dei SS. Pietro e Paolo, Roccalbegna
  • Saints, tableau ovale de la Chiesa della Madonna della Neve (Santa Fiora)
  • Museo di Roccalbegna (oratorio del Santissimo Crocifisso) Roccalbegna :
    • Sant'Antonio da Padova col Bambin Gesù,
    • San Nicola di Bari con l'Angelo
    • Madonna col Bambino.
  • Castel del Piano :
    • Madonna del Carmine et Madonna Ginanneschi, Chiesa della Madonna delle Grazie, Castel del Piano
    • Verifica della vera croce, Chiesa del SS. Sacramento
    • Lo sposalizio della Vergine (1664), Chiesa di San Giuseppe
  • Abbaye San Salvatore à Abbadia San Salvatore :
    • Martyre de San Bartolomeo,
    • Vie de la Vierge (1653-1659),
    • La Légende du roi Ratchis (1652-1653),
    • Nativité et Fuite et retour d'Égypte de la chapelle de la crèche,
    • Fresques du presbytère avec son frère Antonio Annibale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Enzo Carli : « Le XVIIIe siècle apparaît nettement comme une phase de décadence, avec les décorateurs superficiels que furent les Nasini, ... »

Liens externes[modifier | modifier le code]