Francesco Geminiani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesco Geminiani
Description de l'image Francesco Geminiani.jpg.
Naissance
Lucques, Drapeau du Grand-duché de Toscane Grand-duché de Toscane
Décès (à 74 ans)
Dublin, Drapeau du Royaume d'Irlande Royaume d'Irlande
Activité principale violoniste et compositeur
Style Musique baroque

Francesco Geminiani, né le à Lucques et mort le à Dublin, est un violoniste et compositeur italien de l'époque baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il reçoit ses premières leçons musicales de son père et perfectionne son jeu de violon chez Carlo Ambrogio Lonati à Milan, auprès d'Arcangelo Corelli à Rome et Alessandro Scarlatti. En 1711, il reprend la direction de l'opéra à Naples, puis se rend à Londres en 1714. Sous la protection du duc d'Essex, il peut enseigner et composer.

En 1715, il interprète ses concertos pour violon avec Georg Friedrich Haendel à la Cour de Londres. Après une visite à Paris, il y réside assez longtemps, pour retourner en 1755 vers l'Angleterre. Il se produit comme virtuose et comme éditeur d'un périodique de musique - une activité dans laquelle il échoue. Le succès est en revanche au rendez-vous avec la vente de ses propres tableaux ainsi que ceux de maîtres italiens.

À Dublin, en 1761, un serviteur lui dérobe un manuscrit musical ; d'après ses proches, la contrariété d'être volé de son temps et du fruit de son travail aurait provoqué son décès prématuré.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

  • 42 concerti grossi, opus 3 et 7, dans lesquels il ajoute l'alto au concertino (solistes) (ripieno = orchestre) pour ainsi obtenir de la musique pour quatuor à cordes et orchestre. Ainsi, il y incorpore des sonates en trio d'Arcangelo Corelli et les Sonates op. 5
  • 26 Concertos pour violon
  • 24 Sonates en trio pour 2 violons et basse continue
  • 6 sonates pour violoncelle et basse continue (l'une des œuvres les plus connues avec les concerti grossi)
  • Quelques sonates pour violon seul
  • Des pièces de clavecin constituées d'adaptations des quelques-unes de ses pièces par le compositeur (Paris, 1743)

Et bien d'autres œuvres perdues.

  • L'art de l'accompagnement avec le clavecin ou l'orgue
  • L'art de jouer le violon, la première publication de ce genre en 1751 à Londres.
Extrait de Sonate


La Franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Francesco Geminiani est le premier italien à avoir été initié en Franc-maçonnerie, dans la Loge londonienne "Queen's Head", le 1°Février 1725, il est donc considéré comme le plus ancien franc-maçon d'Italie[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. V. Gnocchini, L'Italia dei Liberi Muratori, Mimesis-Erasmo, Milan-Rome, 2005, p.145.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]