Francesca Happé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesca Happé
Francesca Happe.jpg
Biographie
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions

Francesca Gabrielle Elisabeth Happé, FBA , est professeure de neurosciences cognitives et directrice du MRC Social, Genetic and Developmental Psychiatry Center à l'Institut de psychiatrie du King's College de Londres. Ses recherches se concentrent sur le spectre de l'autisme, plus précisément la compréhension sociale des processus cognitifs des personnes autistes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Happé a déclaré que son grand-père travaillait comme chercheur pour Technicolor, et fut à l'origine de vraies innovations. Ses parents l'ont d'après elle toujours encouragée à « poser des questions »[2].

Elle lit des ouvrages de psychologie expérimentale au Corpus Christi College, Oxford. Elle a ensuite complété son Doctorat à l'University College, Université de Londres, soutenu par un fonds du MRC pour le Cognitive Development Unit. Sa thèse s'intitule Theory of Mind and Communication in Autism (en français : Théorie de l'Esprit et Communication dans l'Autisme). Elle a été supervisée par Uta Frith[3]

Emploi[modifier | modifier le code]

Happé a occupé un certain nombre de postes dans la recherche, en travaillant d'abord au Conseil de la recherche médicale (Cognitive Development Unit) entre 1991 et 1995, avant de déménager dans le Département de Psychologie et de recherche sur l'aphasie, à Boston College, aux États-Unis, pour une année en 1995. Depuis 1995, elle a tenu un poste dans le SGDP Center de l'Institut de Psychiatrie (IoP) d'abord en tant que chercheur principal en Psychologie cognitive (1996-2000), puis en tant que maître de conférences en neurosciences cognitives (2000-2008), enfin comme professeur de neurosciences cognitives depuis 2008. En octobre 2012, elle est devenue directrice du centre du Conseil de la recherche médicale SGDP.

Recherche[modifier | modifier le code]

Son travail explore la nature de la compréhension sociale dans le développement typique et les difficultés liées à la théorie de l'esprit dans l'autisme. Elle est également engagée dans les études des capacités des personnes autistes, en particulier leur style cognitif axé sur les détails. En plus des méthodes cognitives, sa recherche a impliqué des études en imagerie fonctionnelle, l'exploration des acquis de lésions cérébrales, et le comportement des méthodes génétiques. Elle est l'auteur de nombreux articles de recherche, ainsi que d'un livre généraliste sur l'autisme. Son travail est financé par des subventions de Wellcome Trust, du MRC, de l'ERSC et d'Autism Speaks. Elle a remporté un grand nombre de récompenses.

Autres responsabilités[modifier | modifier le code]

Happé est présidente (2013-15) et membre du conseil d'administration (2012-16) de la Société Internationale pour la Recherche sur l'Autisme. Elle a été membre de la National Autistic Society dans le cadre du groupe consultatif "Autisme et Maturité" depuis 2011. En 2013, elle est présidente de la International Society for Autism Research (Société Internationale pour la Recherche sur l'Autisme). Elle a occupé plusieurs rôles éditoriaux, notamment pour la Revue de Psychologie de l'Enfant et de la Psychiatrie (2000-2006). Elle est membre du conseil éditorial du Journal of Autism and Developmental Disorders (2001-2010) et de Mind and Language (en cours). Elle effectue régulièrement des relectures d'articles pour diverses revues, notamment Biological Psychiatry, Child Development, Cognition, Developmental Psychology, Developmental Science, JAACAP, JCCP, Nature Neuroscience, et Trends in Cognitive Sciences.

Engagement médiatique et public[modifier | modifier le code]

Elle a contribué à la compréhension publique de la science avec des apparitions à la télévision, y compris à la BBC CQFD, Open University, et à Horizon. Elle a répondu à des interview à la radio pour le World Service de la BBC et pour l'American Broadcasting Company. Ses articles sont parus dans la section sciences du Daily Telegraph, de The Independent, La Repubblica et du New Scientist. Elle a fait l'objet d'un documentaire pour la série de Channel 4 4Learning Living Science, intitulé A Living Mind, qui était destiné à l'enseignement des enfants de 11 à 14 ans.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Happé est l'auteure d'un livre d'introduction à l'autisme pour les élèves, les parents et les professionnels du droit : Autism: An Introduction to Psychological Theory[6], qui a été traduit en plusieurs langues. Elle est également créatrice d'une série de livres de science pour enfants intitulée My Mum's a Scientist (« Ma mère est une Scientifique »).

Documents académiques[modifier | modifier le code]

Le professeur Happé a un indice h de 43, a publié plus de 130 articles examinés par les pairs, dont plus de 20 ont plus de 100 citations[7].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • Fletcher, P.C., Happé, F., Frith, U., Baker, S.C., Dolan, R.J., Frackowiak, R.S.J. & Frith, C.D. (1995) Other minds in the brain: A functional imaging study of "theory of mind" in story comprehension. Cognition, 57, 109-128. 
  • Happé, F., Ehlers, S., Fletcher, P., Frith, U., Johansson, M., Gillberg, C., Dolan, R., Frackowiak, R. & Frith, C. (1996) "Theory of mind" in the brain. Evidence from a PET scan study of Asperger syndrome. NeuroReport, 8, 197-201. 
  • Happé, F. (1999) Autism: Cognitive deficit or cognitive style? Trends in Cognitive Sciences, 3, 216-222. 
  • Happé, F., Ronald, A. & Plomin, R. (2006) Time to give up on a single explanation for autism. Nature Neuroscience, 9, 1218-20. 
  • Hallett, V., Ronald, A., Rijsdijk, F. & Happé F. (2010) Association of autistic-like and internalizing traits during childhood: a longitudinal twin study. American Journal of Psychiatry, 167, 809-17. 
  • Charman, T., Jones, C.R., Pickles, A., Simonoff, E., Baird, G. & Happé, F. (2011). Defining the cognitive phenotype of autism. Brain Research, 1380, 10-21.
  • Robinson, E.B., Koenen, K.C., McCormick, M.C., Munir, K., Hallett, V., Happé, F., Plomin, R. & Ronald, A. (2012). A multivariate twin study of autistic traits in 12-year-olds: testing the fractionable autism triad hypothesis. Behavior Genetics, 42, 245-255. 
  • Dworzynski, K., Ronald, A., Bolton, P. & Happé, F. (2012) How different are girls and boys above and below the diagnostic threshold for autism spectrum disorders? J. American Academy of Child and Adolescent Psychiatry. 
  • Robinson, E.B., Lichtenstein, P., Anckarsäter, H., Happé, F. & Ronald, A. (in press) Examining and interpreting the female protective effect against autistic behavior. Proceedings of the National Academy of Sciences.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Professor Francesca G Happe », Institute of Psychiatry website, sur Institute of Psychiatry website, Institute of Psychiatry, King's College London, (consulté le 20 octobre 2013).
  2. « School Memories », Acclaim, sur Acclaim, Royal Society (consulté le 2 novembre 2013).
  3. « Happe Francesca », LinkedIn, sur LinkedIn, LinkedIn, (consulté le 20 octobre 2013)
  4. « Royal Society Rosalind Franklin Award and Lecture », Royal Society website, sur Royal Society website, Royal Society, (consulté le 20 octobre 2013)
  5. « British Academy announces 42 new fellows », Times Higher Education, (consulté le 18 juillet 2014)
  6. Autism: An introduction to psychological theory (1995) Psychology Press/ Harvard University Press
  7. « Francesca Happe », researchgate.net, sur researchgate.net

Liens externes[modifier | modifier le code]