Francesca Duranti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Francesca Duranti
Francesca-duranti.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (84 ans)
GênesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Francesca Duranti, née Francesca Rossi à Gênes le est une écrivaine italienne[1] associée à la « Génération des années trente ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesca Rossi est la fille de l'homme politique Paolo Rossi. Elle est née à Gênes et a obtenu un diplôme en droit de l'Université de Pise. Elle a épousé Enrico Magnini en 1956 avant de se séparer en 1960. Ensemble ils ont eu un enfant. Par la suite elle a épousé Massimo Duranti avec lequel elle a aussi un enfant avant de divorcer en 1976. Elle conserve son nom[2]. Francesca a commencé à écrire dans les années 1970[1]. Son premier roman La Bambina a été publié en 1976. En 1978, elle publie Piazza mia bella piazza, suivi par La Casa sul lago della luna, qui a reçu le prix Bagutta et le Premio Martina Franca, en 1984.

En 1988, Francesca Duranti publie Effetti personali, qui a reçu le prix Campiello[2].

Dans ses œuvres, elle explore les interactions entre la vie et l'art. Ses premières œuvres sont basées sur ses propres expériences de vie; Par exemple, La Bambina puise dans sa propre enfance[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • La bambina, La Tartaruga, (1976), Rizzoli (1985),
  • Piazza mia bella piazza, La Tartaruga (1978)
  • La casa sul lago della luna, Rizzoli (1984) – prix Bagutta et le prix Martina-Franca (1984)
  • Lieto fine, Rizzoli (1987),
  • Effetti personali, Rizzoli (1988) – Prix Campiello (1988)
  • Ultima stesura, Rizzoli (1991),
  • Progetto Burlamacchi, Rizzoli (1994),
  • Sogni mancini, Rizzoli (1996) – prix Rapallo-Carige
  • Il comune senso delle proporzioni, Marsilio (2000)
  • L'ultimo viaggio della Canaria, Marsilio (2003) – prix Rapallo-Carige[2]
  • Come quando fuori piove, Marsilio (2006)
  • Un anno senza canzoni, Marsilio (2009)
  • Il diavolo alle calcagna (2011)

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Prix Bagutta, Martina Franca, Basilicata pour La casa sul lago della luna
  • 1989 : Prix Campiello pour Effetti personali
  • 1989 : Prix Hemingway[3]
  • 1997 : Prix Rapallo-Carige, pour Sogni Mancini
  • 2004 : Prix Rapallo-Carige, pour L’ultimo viaggio della canaria
  • Prix Città di Milano
  • Prix littéraire Castiglioncello, pour Costa degli Etruschi[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Gino Moliterno, Encyclopedia of Contemporary Italian Culture, (ISBN 1134758774, lire en ligne), p. 260
  2. a b c et d (en) Encyclopedia of Italian Literary Studies, , 650-651 p. (ISBN 1135455295, lire en ligne)
  3. (it) « Lauréats », sur Premiohemingway.it
  4. (it) « Lauréats », sur fraterraemarenews.it

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]