France Vitrail International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
France Vitrail International
logo de France Vitrail International

France Vitrail International est un atelier français d'artisanat d'art du verre, situé à Courbevoie et supervisé par Éric Bonte, maître verrier depuis 1979[1]. L' équipe d'une vingtaine de professionnels[2], est spécialisée dans la création de vitrail[3] et de verre sablé[4]. L'atelier expose des œuvres dans le monde[5]. L'atelier est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV)[6]. La marque rénove les vitraux anciens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Débuts[modifier | modifier le code]

Dôme en vitrail (9 m Diamètre) fait main par ©France Vitrail International

Eric Bonte est né à Paris en 1956. Après un baccalauréat scientifique, il entre à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art, Olivier-de-Serres, à Paris.

L'école dispense un enseignement varié[7] : dessin, peinture, architecture intérieure, design espace, publicité, en plus de matières générales de langues et lettres... il choisit la spécialité vitrail, pour les infinies possibilités qu’il ressent d’un travail lié à la couleur, à la lumière, l’attrait pour une démarche artistique et technique à la fois… Il obtient son diplôme à 23 ans en 1979, date à laquelle il rachète un atelier à Issy-les-Moulineaux où il succède au peintre verrier Joseph Kef Ray (1898-1979)[8] alors âgé de 82 ans.

En 1988, Eric Bonte crée France Vitrail International. Entreprise de grande ampleur située à Nanterre, pour répondre à la plus importante commande de l'histoire du vitrail, les 8 400 m2 de vitraux de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) [9]. Les vitraux comptent plus de 2 millions de morceaux de verre antique[10]. Avec au sommet du monument, un dôme en vitrail de 40 m de diamètre, également le plus grand du monde. La Basilique de Yamoussoukro possède encore 30 ans après la plus grande surface de vitraux au monde [11].

L'Après Yamoussoukro[modifier | modifier le code]

Depuis, l'atelier a su poursuivre son activité, l'étendre, la diversifier[12]. Marie-Thérèse Herry écrit «Sortir des murs du sacré pour percer le marché de la décoration et de l'architecture contemporaine[13].» Notamment pour des réalisations de pièces complexes et uniques, de très grande taille, des dômes en vitrail [14] des plafonds en verre, pour lesquels France Vitrail International assure aussi la fabrication des châssis métalliques.

France Vitrail International est composé d'artisans d'art et d'artistes, équipe aux savoirs faire variés[15]. Ce qui permet à l'atelier de proposer un éventail de réalisations répondant techniquement et artistiquement aux demandes[16]. L'expérience au service de la qualité, d'après Christophe Barraut, l'atelier d'artisanat d'art est réputé sur la scène internationale[17]. France Vitrail International est également une entreprise exportatrice reconnue[18], avec près de 25 pays visités à ce jour (2018).

Arlette Bigot écrit que grâce aux compétences d'Eric Bonte et de son équipe, France Vitrail International exporte le goût et l'art de vivre français[19].

Les Plus[modifier | modifier le code]

Dessinateur, peintre, maître verrier, sculpteur de verre, Éric Bonte tente « d'allier le coté réfléchi, patient, mûri de la création à la spontanéité du moment dans une synthèse sensible et artistique[1].» Il contribue à faire évoluer l'art du vitrail[20]. Il expose également des sculptures en verre, notamment à la galerie Capazza, où il a également exposé un dome en vitrail de 6 m de diamètre[21].

Eric Bonte travaille par ailleurs avec des artistes renommés[22] tel que Jean Bazaine[23] ou, plus récemment, Philippe Pasqua. Jean-Paul Goude[24] a également fait appel à lui pour un travail de recherche sur le vitrail.

Même si l'importance qu'a pris la réalisation de vitraux dans son atelier France Vitrail International ne lui donne désormais que peu de loisirs de création personnelle[25]. La démarche reste pourtant inchangée depuis 40 ans, Eric Bonte allie les mondes de l’artisanat d’art et l’œuvre d’art ; en réalisant avec passion les rêves les plus fous de ses clients en France et à l'international [26].

Félix Houphouët-Boigny remettant la Légion d'honneur à Eric Bonte en 1989 pour les vitraux de la Basilique

Récompenses[modifier | modifier le code]

1989 - Officier de l’ordre national de Côte d’Ivoire remis par Monsieur le Président de la Côte d'Ivoire Félix Houphouët-Boigny
  • 1999 - Grand Prix départemental des Métiers d'Art organisé par la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art (SEMA)
  • 2006 - Titre de maître Artisan (Vitraux & verres sculptés) remis par la Chambre de métiers des Hauts de Seine & Commission Régional des qualification d'Île-de-France
  • 2006 - Titre d'Artisan d'Art remis par la Chambre de métiers des Hauts de Seine
  • 2016 - Label Entreprise du Patrimoine Vivant remis par le Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique ainsi que la Secrétaire d'État chargée de Commerce de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie Sociale et Solidaire

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Hôtellerie, restauration[27][modifier | modifier le code]

Communautés religieuses[modifier | modifier le code]

Entreprises, collectivités[modifier | modifier le code]

Particuliers à l'international[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Janine Bloch Dermant, Le Verre en France, Osny, les éditions de l'amateur, , 389 p. (ISBN 2-85917-058-8), p. 303-305.
  2. Michèle Godart, « Vitrail et Décoration », Art et Décoration,‎ , p. 138 (ISSN 0004-3168).
  3. (de) Kunstsammlungen der Veste Coburg, Zweiter Coburger Glaspreis für moderne Glasgestaltung in Europa 1985, Coburg, Druckhaus Neue Presse Coburg, , 432 p. (ISBN 3-87472-057-8), p. 168.
  4. Hervé Requillart, « Pleins feux sur le vitrail », Le Figaro,‎ (ISSN 1241-1248).
  5. Martine Bonnin, « Les artisans tous azimuts », 92 Express,‎ , p. 70 (ISSN 0989-571X).
  6. « France Vitrail International »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Patrimoine vivant, .
  7. « Bienvenue », sur ens aama (consulté le 17 janvier 2019).
  8. Véronique David, « Castro et le défi du vitrail  », In Situ,‎ (DOI 10.4000/insitu.6873).
  9. Tirthankar Chanda, « 1990-2015: les 25 ans de la basilique de Yamoussoukro », sur RFI Afrique, (consulté le 17 janvier 2019).
  10. A.F. de Jouvencel, « Matière VITRAIL », Revue technique Hotel Restaurant,‎ , p. 92-93 (ISSN 0035-4228).
  11. (en) Richard L. Hoover, « The luminous basilica », Stained glass quarterly of the stained glass association of america,‎ , p. 281-288 (ISSN 0038-9161).
  12. Matthieu Noli et Ariane Singer, « Le dentellier du verre », Le Point,‎ , p. 24 (ISSN 0242-6005).
  13. Marie-Thérèse Herry, « Le verre : un matériau à part entière », l'entrepreneur magazine,‎ , p. 34 (ISSN 0767-4791).
  14. Claire Papon, « Réception sous la coupole », La Gazette Drouot,‎ , p. 47 (ISSN 2108-839X).
  15. Danièle Segall, « Quand le verre se fait lumière », Coopération magazine,‎ , p. 30-31 (ISSN 0980-9074).
  16. Daniel Millinaire, « En "verre" et contre tous », Revue technique des hôtels et restaurants,‎ , p. 122 (ISSN 1246-1040).
  17. Christophe Barraut, « Ouvrière et fière de l'être : Nanterre », Atouts 92,‎ , p. 30 (ISSN 1156-8429).
  18. Martine Bonnin, « Un autre anniversaire : 10 ans d'export », Atouts 92,‎ , p. 29 (ISSN 1156-8429).
  19. Arlette Bigot, « Un maître verrier », France Catholique,‎ , p. 28-29 (ISSN 2128-2420).
  20. (en) Gary Lee, « Revolutionizing Stained Glass », The Arts,‎ , p. 222-229 (ISSN 2076-0752).
  21. Vincent Michel, « Arts et lumières selon Capazza », Le Berry républicain,‎ (ISSN 1966-4222).
  22. « Sans titre (Jean Bazaine) », sur publicartmuseum, (consulté le 17 janvier 2019).
  23. Jean-Pierre Greff, Asse, Bazaine, J. Bony, Collot, Gutherz, Elvire Jean, Lautrec, Le Moal, Manessier, C. de Rougemont : Exposition, Musée de Saint- Dié, 16 avril-29 mai 1988, Bibliothèque municipale, 16-29 avril 1988, Saint Dié, Musée Pierre Noël, Médiathèque, , 144 p. (ISBN 978-2900301777), p. 42.
  24. (en) « Icons by Carine Roitfeld & Jean-Paul Goude », sur Harper's Bazaar, (consulté le 17 janvier 2019).
  25. F.M., « Les portraits impromptus de dialogues », Dialogues,‎ (ISSN 0763-0948).
  26. Spica, « Le plus grand atelier de vitrail de France à Courbevoie », Le Parisien,‎ , p. 2 (ISSN 1251-8891).
  27. Gilles Codina, « Esprit Art Nouveau », L’entrepreneur Magazine,‎ , p. 15-16 (ISSN 0767-4791).
  28. Franck de Lavarene, « Le monde à l'en verre », 92 Express,‎ , p. 52-56 (ISSN 0989-571X).
  29. Marie-Pierre Garrabos, « De la basilique au cabaret », France Soir,‎ , p. 3 (ISSN 1961-9448).
  30. Anne Béric le Goff, « Les Trois vies de Mollard », sur Paris Bistro, (consulté le 17 janvier 2019).
  31. Jean-Pierre Greff, Asse, Bazaine, J. Bony, Collot, Gutherz, Elvire Jean, Lautrec, Le Moal, Manessier, C. de Rougemont : Exposition, Musée de Saint- Dié, 16 avril-29 mai 1988, Bibliothèque municipale, 16-29 avril 1988, Saint Dié, Musée Pierre Noël, Médiathèque, , 144 p. (ISBN 978-2900301777), p. 60.
  32. Stéphane Asseline, Véronique David, Laurence de Finance et al., Gare Saint-Lazare : Les verrières de Paris à New York, Région Île-de-France, coll. « Parcours du Patrimoine », , 72 p. (ISBN 9782757205464, présentation en ligne), p. 59-61.

Liens externes[modifier | modifier le code]