France Martineau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
France Martineau

Amérique du NordXXe siècle

Portrait de France Martineau
Biographie
Naissance
à Hull (Québec)
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Thématique
Formation Université d'OttawaVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Anthropologue (en) et linguiste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université d'OttawaVoir et modifier les données sur Wikidata
Intérêts Sociolinguistique historique, français canadien
Membre de Société royale du CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata

France Martineau, née en 1960[1], est une linguiste canadienne, professeure titulaire à l'université d'Ottawa en Ontario, en double affectation aux départements de français et de linguistique[2],[3]. Elle possède un doctorat de l’université d'Ottawa[2]. Elle est une leader en sociolinguistique historique et spécialiste du français canadien et détient présentement la chaire de recherche universitaire Le français en mouvement : Frontières, réseaux et contacts en Amérique française.

Biographie et réalisations[modifier | modifier le code]

France Martineau a été la directrice du projet Modéliser le changement : les voies du français, de 2005 à 2010, subventionné par le prix des Grands travaux de recherche concertée (GTRC) [4] du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH)[5]. Ce projet a mis en place des corpus informatisés[6] et a permis de nombreuses recherches[7] et colloques[8], reconnus mondialement, dans le domaine de la sociolinguistique historique du français. Elle est directrice du Laboratoire Polyphonies du français et a développé un corpus d’envergure sur le français ordinaire à date ancienne à partir de correspondances familiales.

La professeure Martineau est l'une des rares chercheuses à avoir obtenu une deuxième subvention dans le cadre des Grands travaux de recherche concertée (GTRC) du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) [9]. En effet, le 16 mars 2011, en compagnie d'invités de marque dont le député Royal Galipeau et le recteur M. Allan Roch, on dévoilait officiellement, à l'Université d'Ottawa[10], que Mme Martineau recevait une subvention de recherche 2.5 millions de dollars pour le projet international et interdisciplinaire Le français à la mesure d’un continent : un patrimoine en partage. Allan Rock a insisté sur l'importance de ce projet, qui aidera le Canada à affirmer son leadership dans le domaine de la recherche sur la langue française au niveau international[11]. Comme l'explique l'article paru dans le quotidien Le Droit : « Les travaux profiteront aux intervenants du monde de l'éducation et aux fonctionnaires responsables des politiques publiques, en alimentant la réflexion sur les enjeux contemporains du Canada en matière de diversité culturelle et d'épanouissement de ses minorités linguistiques. L'équipe partagera ses recherches avec diverses publications et en mettant en ligne les témoignages recueillis.» [11]

Elle est la directrice de la collection « Voies du français », aux Presses de l'Université Laval[2],[12]. Professeure éminente [13] de l'Université d'Ottawa depuis 2005, elle est lauréate du prestigieux Prix national d'excellence 2017[14] de l'Association canadienne de linguistique. 

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 2004, elle a obtenu le prix de « Professeure de l’année » de la faculté des arts de l’université d'Ottawa[15].
  • En 2009, elle a été nommée une des « 16 femmes remarquables » de l’université d’Ottawa[16].
  • En 2009, elle a obtenu la chaire de recherche de l'université d'Ottawa, « Langue, identité et migration en Amérique française »[17].
  • En 2011, elle a reçu l'appui du Fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour son Laboratoire des français d'Amérique[18].
  • En 2011, elle a été élue membre de la Société royale du Canada[19].
  • En 2012 ,elle reçoit le prix d'excellence en recherche [20]de l'université d'Ottawa  .
  • En 2014 , elle obtient la chaire de recherche de l'université d'Ottawa, « Le français en mouvement : Frontières, réseaux et contacts en Amérique  française ».
  • En 2015, elle est nommée Professeure éminente [13] à l'Université d'Ottawa 
  • En 2017, elle reçoit le Prix national d'excellence[14] de l'Association canadienne de linguistique (ACL).

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Martineau, France (2016). Bonsoir la muette[21]. Éditions Sémaphore. Récit
  • Martineau France (2016). « Écrire la parole entravée », dans Jo Ann Champagne (dir.) Une incorrigible passion[22], Montréal, Fides, p. 113-134. Nouvelle
  • Lusignan, Serge, France Martineau, Yves Charles Morin et Paul Cohen. (2012). L'introuvable unité du français. Contacts et variations linguistiques en Europe et en Amérique (XIIe-XVIIIe siècle), Québec, Presses de l’Université Laval, 328 p.
  • Martineau, France et Terry Nadasdi. (2011). Le français en contact. Hommages à Raymond Mougeon, Québec, Presses de l’Université Laval, 460 p.
  • Martineau, France et Marcel Bénéteau. (2010). Incursion dans le Détroit. Édition critique du Jour Naille Commansé Le 29. octobre 1765 pour Le voiage que je fais au Mis a Mis, Québec, Presses de l’Université Laval, 136 p.
  • Martineau, France et Raymond Mougeon. (2003). « Sociolinguistic Research on the Origins of ne Deletion in European and Quebec French » Language, vol. 79, no 1, p. 118–152.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. a, b et c http://www.lettres.uottawa.ca/professeurs/martineau.html
  3. http://www.linguistique.uottawa.ca/professeurs/corps_prof.html
  4. http://www.voies.uottawa.ca/responsable_fr.html
  5. http://www.sshrc-crsh.gc.ca/home-accueil-fra.aspx
  6. http://www.voies.uottawa.ca/voies_fr.html
  7. http://www.voies.uottawa.ca/pub_fr.html
  8. http://www.voies.uottawa.ca/colloques_fr.html
  9. http://www.sshrc-crsh.gc.ca/news_room-salle_de_presse/press_releases-communiques/2011/mcri_ottawa-fra.aspx
  10. http://www.medias.uottawa.ca/salledesmedias/nouvelles-details_2269.html
  11. a et b http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/ottawa-est-ontarien/201103/16/01-4380057-etude-de-25-m-sur-lamerique-francaise.php
  12. http://www.pulaval.com/catalogue/liste.html?auteur=2069
  13. a et b « L'Universite presente ses Professeurs eminents pour 2014-2015 | Gazette », sur www.uottawa.ca (consulté le 1er septembre 2015)
  14. a et b (en) « Prix national d’excellence | National Achievement Awards – Association canadienne de linguistique | Canadian Linguistic Association », sur cla-acl.ca (consulté le 5 juin 2017)
  15. http://www.arts.uottawa.ca/fra/recherche/prof_annee.html
  16. https://www.uottawa.ca/femmesremarquables/2009/2009-accueil.html 16 femmes remarquables de l'Université d'Ottawa (2009)]
  17. http://www.recherche.uottawa.ca/chaires-universite.html
  18. http://www.medias.uottawa.ca/salledesmedias/nouvelles-details_2395.html
  19. http://www.medias.uottawa.ca/salledesmedias/nouvelles-details_2404.html
  20. Direction générale des communications - Université d'Ottawa, « Le Prix d’excellence en recherche pour une linguiste passionnée de la langue de chez nous | Université d'Ottawa », sur www.uottawa.ca (consulté le 1er septembre 2015)
  21. « Bonsoir la muette », Les éditions Sémaphore,‎ (lire en ligne)
  22. « Une incorrigible passion » (consulté le 5 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]