France 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis France3)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir France Régions 3.
France 3
Image illustrative de l'article France 3

Création
Propriétaire France Télévisions
Slogan « Nos régions nous inspirent, nos régions vous inspirent »
Format d'image 16/9, 576i (SD) et 1080i (HD)
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale publique
Siège social 7, esplanade Henri de France
75907 Paris cedex 15
Ancien nom Troisième chaîne couleur de l'ORTF (1973-1975)
France Régions 3 (1975-1992)
France 3 (1992-2017)
Chaîne sœur Réseau Outre-Mer 1re, France 2, France 4, France 5, France Ô, France Info
Site web france.tv/france-3
Diffusion
Aire Drapeau de la France France
Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein
Diffusion TNT, satellite, câble, IPTV et Web
Chronologie

France 3 est une chaîne de télévision généraliste française de service public à vocation régionale, qui succède à France Régions 3 le et fait partie du groupe France Télévisions. Sa couleur d'identification au sein du groupe de télévision public est le bleu et se retrouve sur tout son habillage d'antenne.

Quatrième chaîne de France en termes d'audience, elle est diffusée sur la TNT, le satellite, le câble, la télévision IP et le Web. Elle est également disponible dans certains pays limitrophes et ses programmes sont partiellement repris par TV5 Monde.

Historique de la chaîne[modifier | modifier le code]

De la Troisième chaîne couleur de l'ORTF à la fin de France Régions 3[modifier | modifier le code]

La troisième chaîne couleur de l'ORTF émet pour la première fois le . À la suite de l'éclatement de l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) fin 1974, elle laisse la place le à la nouvelle société nationale de programme France Régions 3 (FR3).

La loi du institue une présidence commune des deux chaînes publiques, Antenne 2 et France Régions 3, tout en maintenant une séparation juridique des deux chaînes[1]. Le but est de promouvoir une stratégie commune et d'assurer la complémentarité des programmes entre les deux chaînes[2] afin de faire face à la montée en puissance des groupes privés TF1 et M6, et au développement des chaînes thématiques[3].

France 3 (depuis 1992)[modifier | modifier le code]

Le , Antenne 2 et France Régions 3 changent de nom et deviennent respectivement France 2 et France 3. Les deux chaînes sont désormais regroupées au sein d'une nouvelle entité dénommée France Télévision, qui n'a cependant pas d'existence juridique[3],[4].

Le , à l'occasion du lancement du bouquet satellite TPS, France crée France 3 Sat, un programme national diffusé sur le satellite lors des périodes dévolues aux décrochages régionaux[5]. Jusqu'alors, des génériques des programmes tournaient en boucle. Le programme sera rebaptisé France 3 Régions le .

Le , France Télévisions dévoile sa nouvelle identité visuelle qui doit donner plus d'homogénéité à ses chaînes. France 3 est dotée d'un nouveau logo et se voit attribuer la couleur bleue pour son habillage d'antenne[6],[7]. Cette même année, la chaîne cesse de fermer son antenne la nuit et se met à diffuser des programmes en continu[réf. nécessaire].

La loi no 2009-258 du transforme au le groupe France Télévisions en une entreprise commune, société nationale de programme, par fusion-absorption de la quarantaine de sociétés qui composait jusque là une holding. France 3, comme ses chaînes sœurs, est désormais directement éditée par France Télévisions. De plus, la loi entérine la suppression de la publicité du service public entre 20 h et h, déjà effective depuis le . Les programmes de première partie de soirée débutent désormais à 20 h 35 au lieu de 20 h 50 auparavant. Cette mesure ne concerne cependant pas les décrochages régionaux et locaux de France 3[8],[9].

Dans le cadre de cette réforme, France 3 réorganise son réseau régional. Les 13 directions régionales sont remplacées par 4 pôles de gouvernance : Nord-Est à Strasbourg, Nord-Ouest à Rennes, Sud-Ouest à Bordeaux et Sud-Est à Marseille ; à l'exception de la Corse qui conserve une direction territoriale. Les 24 rédactions régionales deviennent 24 antennes de proximité, produisant désormais des programmes télévisés en plus de l'information régionale, dans le but de créer 24 web TV régionales. La chaîne conserve ses 101 implantations locales et ses 4 700 salariés[10],[11],[12]. Cette réorganisation est désapprouvée par une partie des salariés ainsi que par certains politiques[13].

En , la direction de France Télévisions annonce l'unification des rédactions de France 2, France 3 national et Francetv info à l'horizon 2015 afin de « s'adapter à la nouvelle concurrence d'Internet, des chaînes info, de la télé connectée, des smartphones... » Les syndicats de la rédaction nationale de France 3 sont particulièrement opposés à ce projet, craignant la perte d'identité de leur chaîne et la mise en place d'un plan social[14],[15].

Le , Anne Brucy remet au Ministère de la Culture et de la Communication son rapport sur l'avenir de France 3. Elle écarte l'idée de remplacer la chaîne nationale et ses décrochages régionaux par plusieurs chaînes totalement régionales, mais conseille de proposer des programmes régionaux plus ambitieux. De plus, elle préconise de réorganiser le réseau régional de la chaîne en fonction des nouvelles régions dessinées par la réforme territoriale de 2014[12],[16],[17].

Pour se conformer au nouveau découpage administratif, issu de la réforme territoriale de 2014 et à la volonté de doubler le temps d'antenne des programmes régionaux, la direction de France Télévisions annonce, le , une réorganisation de son réseau régionale pour le . Les 4 pôles de gouvernance, provenant du découpage de 2009, sont abandonnées au profit de 13 directions régionales, correspondant aux limites administratives des régions de la réforme territoriale de 2014. Les 24 antennes de proximité sont maintenues au sein des 13 directions régionales[18],[19].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Habillages et logos[modifier | modifier le code]

Le , la nouvelle chaîne France 3 est dotée d'un logo conçu par l'agence Gédéon : le chiffre « 3 » en bleu avec le mot « France » inscrit dans la partie supérieure du chiffre. Les jingles et bandes-annonces divisent l'écran en trois bandes horizontales égales dont les deux supérieures affichent des paysages naturels de la France. Cet habillage reste à l'antenne pendant huit ans, les paysages évoluant au fil des saisons et des années. Seules les bandes-annonces changent en 1998 pour montrer des animaux et des plantes en très gros plan. En 2000, l'habillage évolue en douceur : les trois bandes horizontales ne sont plus de la même taille (celle du milieu est plus grande) et les paysages ne sont plus seulement naturels mais également urbains[20].

Le , le groupe France Télévisions adopte une nouvelle identité visuelle conçue par l'agence Gédéon. France 3 est dotée d'un nouveau logo similaire aux autres chaînes : un trapèze de couleur bleu avec le chiffre « 3 » inscrit en blanc à l'intérieur le long du côté droit. Le logo a cependant une particularité : le chiffre « 3 » n'est pas écrit avec la nouvelle police d'écriture du groupe mais garde celle de l'ancien logo. En , la chaîne change son habillage. Les jingles mettent en scène des animaux dessinés au crayon blanc s'animant dans des paysages naturels. Ces derniers évoluent au fil des saisons et au les animaux sont remplacés par des plantes[20].

Le , le logo de France 3 évolue avec l'ajout d'un effet 3D[21],[20]. Si le logo en 3D apparait à l'antenne, c'est l'ancien en 2D qui est toujours utilisé pour les imprimés de la chaîne[22]. Le , France 3 se dote d'un nouvel habillage conçu par l'agence Dream On. Les idents et jingles pub mettent en scène des personnages menant des actions de la vie quotidienne. Pour créer un décalage visuel, ces derniers sont placés dans des paysages naturels contemplatifs. Le , France 3 adopte un nouvel habillage de l'agence Gédéon. L'écran est divisé en 24 cases représentant les 24 rédactions régionales de la chaîne. Chaque case contient un extrait vidéo différent, qui juxtaposés forment une seule image représentant une personne dans une action de la vie quotidienne. Cet habillage s'inspire du dadaïsme et du travail du photographe David Hockney[20],[23].

France 3 met régulièrement en place des habillages temporaires pour des évènements ou des périodes spéciales. Chaque été, la chaîne propose un habillage spécifique. En 2013, les jingles mettent en scène des animaux sauvages au comportement humain animés en 3D dans des décors photo-réalistes[24]. En 2014 puis en 2015, de nouveaux animaux sont mis en scène. Ces habillages ont un certain succès public et sont plusieurs fois récompensés par les professionnels du secteur[25],[26]. Du 4 au et du au , France 3 diffuse des jingles conçus par l'agence Demoiselles à l'occasion de ses 40 ans d'existence. Un logo est évènementiel est également créé à partir de l'ancien logo de France Régions 3[27],[28]. Le 4 janvier 2016, France 3 remet son logo en 2D. Le logo en 3D est encore très peu utilisé.

Dans le cadre de la refonte du groupe France Télévisions (future France.tv), France 3 deviendra France.3 en septembre 2017. La prononciation du nom de la chaîne restera cependant inchangée.

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1992 : « France 3, la télé qui prend son temps »[réf. nécessaire]
  • 2001 : « France 3, de près, on se comprend mieux »[29]
  • 2010 : « France 3, avec vous, à chaque instant »
  •  : « Vous êtes au bon endroit »[30]
  •  : « Depuis 40 ans, vous êtes au bon endroit »[31]
  •  : « Nos régions nous inspirent, nos régions vous inspirent »[32]
  • Septembre 2017 : France 3, la première de incroyable au ami

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

France 3 est présidée depuis sa création le par le président-directeur général de France Télévisions. Depuis et la suppression du poste de directeur général, la chaîne est dirigée par le directeur de l'antenne et des programmes[33].

Présidents-directeurs généraux
Directeurs généraux
Directeurs de l'antenne et des programmes

Capital[modifier | modifier le code]

Du au , France 3 était une société nationale de programme publique détenue à 100 % par l'État français. Elle faisait partie du groupement puis de la holding France Télévisions.

Depuis le , France 3 a perdu son statut de société pour devenir une simple chaîne éditée par la nouvelle entreprise commune, France Télévisions[65], dont le capital est détenu à 100 % par l'État français via l'agence des participations de l'État (APE).

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de France 3 sont précisées dans le cahier des charges de France Télévisions, fixé par le décret no 2009-796 du [66].

« France 3 est une chaîne nationale à vocation régionale et locale, une chaîne de la proximité, du lien social et du débat citoyen. La programmation de France 3 contribue à la connaissance et au rayonnement des territoires et, le cas échéant, à l'expression des langues régionales. Dans un monde globalisé, elle offre à chacun la possibilité de réfléchir sur ses racines tout en suivant l'évolution de la société contemporaine en ouvrant une fenêtre sur le monde. La chaîne accentue sa couverture du territoire et amplifie ses efforts sur l'information régionale, le magazine, le documentaire et la fiction originale.

France 3 reflète la diversité de la vie économique, sociale et culturelle en région et grâce aux décrochages régionaux, y compris aux heures de grande écoute, dont les programmes peuvent être repris au niveau national. »

— Article 3 du décret no 2009-796 du [67].

Au travers de France 3 Cinéma, France 3 produit et/ou coproduit bon nombre de long-métrages français chaque année[68]. Cette politique de financement s'inscrit dans le cadre de l'obligation de financement du cinéma par certaines chaînes de télévision[69].

Siège[modifier | modifier le code]

Le premier siège de France 3 est situé à la maison de la Radio, au 116 avenue du Président-Kennedy dans le XVIe arrondissement de Paris, tandis que sa rédaction nationale est installée au 28 cours Albert-Ier dans le VIIIe arrondissement[70],[71].

Depuis 1998, France 3 est installée au siège de France Télévisions, au 7 esplanade Henri de France dans le XVe arrondissement de Paris[72].

Réseau régional[modifier | modifier le code]

De 1992 à 2010, France 3 comptait 13 directions régionales : France 3 Alsace, France 3 Aquitaine, France 3 Bourgogne Franche-Comté, France 3 Corse, France 3 Limousin Poitou-Charentes, France 3 Lorraine Champagne-Ardenne, France 3 Méditerranée, France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie, France 3 Normandie, France 3 Ouest, France 3 Paris Île-de-France Centre, France 3 Rhône-Alpes Auvergne, et France 3 Sud. Elles étaient associées à 12 centres dits « excentrés », et étaient épaulées par plusieurs rédactions locales produisant des journaux télévisés.

Depuis le , une nouvelle organisation du réseau régional de France 3 a été mise en place dans le cadre de la réforme du groupe France Télévisions en une entreprise unique. Le réseau compte 24 antennes de proximité chargées de produire des programmes régionaux et locaux, notamment d'information. Elles sont réunies sous 4 pôles de gouvernance qui gèrent les finances, les ressources humaines et la logistique : France 3 Nord-Est basé à Strasbourg, France 3 Nord-Ouest basé à Rennes, France 3 Sud-Ouest basé à Bordeaux et France 3 Sud-Est basé à Marseille. La Corse possède sa propre direction territoriale à Ajaccio[12].

Certaines antennes de proximité diffusent des éditions locales consacrées à l'actualité d'une ville ou d'un territoire précis. Elles peuvent également proposer des programmes en langues régionales, comme l'alsacien, le basque, le breton, le catalan, le corse et l'occitan. Pendant les décrochages régionaux, le programme France 3 Régions est diffusé sur l'antenne nationale accessible sur le satellite, le câble et le Web.

En 2013, les décrochages régionaux représentent 9,6 % de l'antenne de France 3, soit 3 heures par jour. Ils sont présents dans les journaux télévisés 12/13 et 19/20, ainsi que dans plusieurs tranches horaires de la grille des programmes : deux heures le matin en semaine, une demi-heure le samedi matin et une heure l'après-midi, une demi-heure le dimanche après-midi, et une fois par mois le vendredi en deuxième partie de soirée[12],[73].

La chaîne se réorganise le pour s’adapter à la réforme territoriale[18] : « Nous voulons doubler l’offre régionale de France 3, à l’horizon 2020 », annonce fin 2016 Yannick Letranchant, directeur délégué[74].

Directions régionales, antennes régionales et éditions locales de France 3[18],[75]
Direction régionale Antennes régionales Date de création
Auvergne-Rhône-Alpes France 3 Alpes
Diffusée dans l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie en français.
France 3 Auvergne
Diffusée en Auvergne en français.
France 3 Rhône-Alpes
Diffusée dans le Rhône et la Loire en français.
Éditions locales : Grand Lyon, Saint-Étienne.
Bourgogne-Franche-Comté France 3 Bourgogne
Diffusée en Bourgogne en français.
France 3 Franche-Comté
Diffusée en Franche-Comté en français.
Bretagne France 3 Bretagne
Diffusée en région Bretagne en français et en breton.
Éditions locales : An Taol Lagad, Iroise, Itinéraire.
Centre-Val de Loire France 3 Centre-Val de Loire
Diffusée en région Centre-Val de Loire en français.
Corse France 3 Corse Via Stella
Diffusée dans la collectivité territoriale de Corse en français et en corse.
Grand-Est France 3 Alsace
Diffusée en Alsace en français et en alsacien.
Édition locale : Haute-Alsace.
France 3 Champagne-Ardenne
Diffusée dans les Ardennes, l'Aube, la Marne et la Haute-Marne en français.
France 3 Lorraine
Diffusée en Lorraine en français.
Éditions locales : C'est en Lorraine, Metz.
Hauts-de-France France 3 Nord-Pas-de-Calais
Diffusée dans le Nord et le Pas-de-Calais en français.
Édition locale : Côte d'Opale.
France 3 Picardie
Diffusée dans l'Aisne, l'Oise et la Somme en français.
Île-de-France France 3 Paris Île-de-France
Diffusée en région Île-de-France en français.
Normandie France 3 Normandie Caen
Diffusée en région Normandie (Calvados, Manche, Orne) en français.

France 3 Normandie Rouen

Diffusée en région Normandie (Seine-Maritime, Eure) en français

Édition locale: Baie de Seine

Nouvelle-Aquitaine France 3 Aquitaine
Diffusée en Dordogne, Gironde, dans les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. en français, en occitan et en basque.
Éditions locales : Bordeaux-Métropole, Euskal Herri - Pays basque, Pau Sud-Aquitaine, Périgords.
1962
France 3 Limousin
Diffusée en Corrèze, Creuse et Haute-Vienne en français.
Édition locale : Pays de Corrèze.
France 3 Poitou-Charentes
Diffusée en Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne en français.
Édition locale : La Rochelle.
Occitanie France 3 Languedoc-Roussillon
Diffusée dans l'Aude, le Gard, l'Hérault, la Lozère et les Pyrénées-Orientales en français, en occitan et en catalan.
Éditions locales : Montpellier, Pays Catalan, Pays Gardois.
France 3 Midi-Pyrénées
Diffusée en Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, dans le Gers, le Lot, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne en français, en occitan et en catalan.
Éditions locales : Edicion Occitana, Quercy-Rouergue, Tarn, Toulouse.
Pays de la Loire France 3 Pays de la Loire
Diffusée en région Pays de la Loire en français.
Édition locale : Estuaire, Maine.
Provence-Alpes-Côte d'Azur France 3 Côte d'Azur
Diffusée en région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans le département des Alpes-Maritimes et la moitié Est du Var en français et en provençal.
Édition locale : Nice.
France 3 Provence-Alpes
Diffusée en région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, des Alpes-de-Haute-Provence et la moitié Ouest du Var en français et en occitan.
Éditions locales : Marseille, Var en direct.

Programmes[modifier | modifier le code]

France 3 propose trois sessions d'information par jour au sein desquelles s'insèrent les éditions d'information régionales et locales. Elle propose également plusieurs bulletins météo par jour.

La chaîne programme des magazines aux thèmes divers : l'actualité, la politique, la culture, le sport, la cuisine... Elle diffuse également des entretiens avec des personnalités et des talk-show. Une partie de sa programmation est axée sur la découverte, que ce soit sous forme de magazines de reportages ou de séries documentaires. Elle diffuse aussi des programmes de divertissement, comme des émissions musicales, des émissions d'humour et des jeux télévisés.

France 3 est également présente dans la fiction, avec la diffusion de films, de séries télévisées et de téléfilms français ou étrangers. Contrairement aux autres chaînes, ses productions se déroulent souvent en région, dans la campagne ou dans une grande agglomération, et non dans la capitale française.

La chaîne retransmet des concerts, notamment de musique classique. Elle retransmet également des compétitions sportives dans leur intégralité ou non. Elle participe à la diffusion des grands évènements sportifs internationaux en complément des autres chaînes du groupe France Télévisions, notamment France 2, comme pour les Jeux olympiques d'été et d'hiver, Roland-Garros et le Tour de France.

France 3 compte plusieurs programmes emblématiques qui ont été ou sont encore diffusés sur son antenne : Thalassa (depuis 1975), La Cuisine des Mousquetaires (1983-1999), La Classe (1987-1994), Questions pour un champion (depuis 1988), Faut pas rêver (depuis 1990), C'est pas sorcier (1993-2014), La Carte au trésor (1996-2009), Des racines et des ailes (depuis 1997), C'est mon choix (1999-2004), On ne peut pas plaire à tout le monde (2000-2006), Vie privée, vie publique (2000-2011), Ce soir (ou jamais !) (2006-2013), Des chiffres et des lettres (depuis 2006)...

Présentateurs et journalistes[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Audiences en France[modifier | modifier le code]

Audiences générales[modifier | modifier le code]

Audiences des quatre principales chaînes françaises de 1996 à 2016.
  •      TF1
  •      France 2
  •      France 3
  •      M6

De sa création en 1992 jusqu'à 2011, France 3 est la 3e chaîne de France en termes d'audience, derrière TF1 et France 2. En 2011, après de nombreuses années de baisse d'audience, elle se fait doubler par M6 et rétrograde à la place de 4e chaîne de France.

Durant les cinq premières années de son existence, France 3 voit sa part d'audience moyenne annuelle augmenter de 13,6 % en 1992 à 17,7 % en 1996, son plus haut historique. Depuis 1996, l'audience moyenne baisse année après année, perdant trois points en dix ans pour atteindre 14,7 % en 2006. Par la suite, la baisse s'accélère avec la concurrence des nouvelles chaînes de la TNT : la chaîne perd cinq points d'audience en cinq ans, atteignant 9,7 % en 2011. En 2016, elle atteint son plus bas historique avec 9,1 % de part d'audience[76]. En vingt ans, France 3 a ainsi presque divisé par deux sa part d'audience.

Audiences mensuelles et annuelles en part de marché
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle Rang
1992 13,6 % 3e
1993 14,6 %
1994 15,7 %
1995 17,6 %
1996 17,4 % 17,8 % 18,4 % 16,8 % 17,1 % 18,9 %* 18,0 % 17,7 %*
1997 18,8 % 17,7 % 17,4 % 16,8 % 16,8 % 16,8 % 18,0 % 18,2 % 17,0 % 17,6 % 17,9 % 12,3 % 17,1 %
1998 18,3 % 18,0 % 17,2 % 16,8 % 16,9 % 16,8 % 17,1 % 17,2 % 15,9 % 16,7 % 17,0 % 16,2 % 17,0 %
1999 16,7 % 15,8 % 16,3 % 15,9 % 16,9 % 15,9 % 17,0 % 18,3 % 15,6 % 16,7 % 17,0 % 16,9 % 16,3 %
2000 17,6 % 16,5 % 16,1 % 16,1 % 16,0 % 16,2 % 15,9 % 17,3 % 17,8 % 16,7 % 17,1 % 17,7 % 16,8 %
2001 17,7 % 17,2 % 17,4 % 16,9 % 16,2 % 16,1 % 16,9 % 18,4 % 16,7 % 16,8 % 16,7 % 17,4 % 17,1 %
2002 17,1 % 17,2 % 17,1 % 16,6 % 16,3 % 16,2 % 16,8 % 16,9 % 16,5 % 16,1 % 14,4 % 15,9 % 16,4 %
2003 16,7 % 16,5 % 16,4 % 16,3 % 16,3 % 16,2 % 16,1 % 17,1 % 15,7 % 15,2 % 15,6 % 15,7 % 16,1 %
2004 15,3 % 15,1 % 15,0 % 14,6 % 14,9 % 16,6 % 15,7 % 17,1 % 14,2 % 14,6 % 14,9 % 15,4 % 15,2 %
2005 14,8 % 14,4 % 14,4 % 14,5 % 14,5 % 14,9 % 14,6 % 14,7 % 14,6 % 14,5 % 15,1 % 15,4 % 14,7 %
2006 14,7 % 16,8 % 14,6 % 14,4 % 14,6 % 13,5 % 14,0 % 15,1 % 14,3 % 14,4 % 14,7 % 15,4 % 14,7 %
2007 14,9 % 14,5 % 14,3 % 14,2 % 14,1 % 14,0 % 14,0 % 14,9 % 13,3 % 13,3 % 13,7 % 14,2 % 14,1 %
2008 13,6 % 13,2 % 13,8 % 13,4 % 13,0 % 12,9 % 13,2 % 14,7 % 12,8 % 13,0 % 13,1 % 12,9 % 13,3 %
2009 12,3 % 12,1 % 11,5 % 12,2 % 12,1 % 12,3 % 11,7 % 12,2 % 11,2 % 11,2 % 11,0 % 11,5 % 11,8 %
2010 11,4 % 11,2 % 11,2 % 10,5 % 10,6 % 10,5 % 10,2 % 10,9 % 10,2 % 10,1 % 10,3 % 11,2 % 10,7 %
2011 10,5 % 9,9 % 9,7 % 9,8 % 9,8 % 9,6 % 10,1 % 10,2 % 9,4 % 9,2 % 9,3 % 9,4 % 9,7 % 4e
2012 9,5 % 9,3 % 9,1 % 9,1 % 9,6 % 9,2 % 10,8 % 12,0 % 9,6 % 9,3 % 9,7 % 9,4 % 9,7 %
2013 9,3 % 9,3 % 9,1 % 9,5 % 9,3 % 9,3 % 10,5 % 10,0 % 9,2 % 9,6 % 9,7 % 9,8 % 9,5 %
2014 9,5 % 10,4 % 9,3 % 9,4 % 9,3 % 8,9 % 9,6 % 9,7 % 9,1 % 9,0 % 9,3 % 9,4 % 9,4 %
2015 8,9 % 9,2 % 9,1 % 9,0 % 9,0 % 9,0 % 9,8 % 9,9 % 9,2 % 9,0 % 9,0 % 9,4 % 9,2 %
2016 9,1 % 8,8 % 8,9 % 9,1 % 8,7 % 8,6 % 9,2 % 10,3 % 8,9 % 8,6 %** 9,2 % 9,3 % 9,1 %**
2017 8,8 % 9,1 % 8,9 % 8,2 %** 8,5 % 8,7 %

Source : Médiamétrie[77]

Légende :

  • * : Maximum historique.
  • ** : Minimum historique.
  •      Meilleur score mensuel de l'année.
  •      Moins bon score mensuel de l'année.

Records d'audiences[modifier | modifier le code]

Le , France 3 réalise un record d'audience historique en diffusant le match de poule France - Afrique du Sud de la coupe du monde de football de 1998. Il est suivie par 13,5 millions de téléspectateurs, soit 55,4 % de part de marché. Ce record est battu six ans plus tard, le , avec le match de poule France - Croatie du Championnat d'Europe de football 2004 qui attire 14 millions de téléspectateurs, soit 55,9 % de part de marché. Le record est de nouveau battu une semaine plus tard, le , avec la diffusion du quart de finale France - Grèce suivi par 14,9 millions d'euros, soit 60,7 % de part de marché[78].

Les 5 meilleures audiences de la chaîne
Date Programme Genre Téléspectateurs Part de marché
Championnat d'Europe de football 2004 (Quart de finale : France - Grèce) Sport 14 900 000 60,7 %[78]
Championnat d'Europe de football 2004 (1er tour : France - Croatie) Sport 14 000 000 55,9 %[78]
Coupe du monde de football de 1998 (1er tour : France - Afrique du Sud) Sport 13 500 000 55,4 %[78]
Louis la Brocante (Louis et le mystère du viager) Série 9 100 000 34,5 %[79]
L'Odyssée de l'espèce de Jacques Malaterre Documentaire 8 700 000 34,2 %[80]


Audiences en Belgique[modifier | modifier le code]

France 3 est en 2015 la 6e chaîne de Belgique en termes d'audience, derrière RTL-TVI, La Une, TF1, France 2 et AB3[88]. En 2016 France 3 signe son pire score avec seulement 4,6 % de part de marché[89].

Audiences annuelles en part de marché en Belgique[88]
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
6,6 % 6,3 % 6,3 % 6,9 % 7,1 % 7,4 % 7,0 % 5,4 % 5,0 % 5,7 % 6,1 % 5,8 % 6,0 % 5,7 % 5,4 % 5,2 % 5,0 % 4,9 % 4,9 % 4,6 %

Diffusion[modifier | modifier le code]

France 3 est diffusée sur la télévision numérique terrestre, le câble, le satellite, la télévision IP et en streaming. Comme les autres chaînes publiques de France Télévisions et conformément à la loi no 86-1067 du , les distributeurs de télévision en France ont l'obligation de la reprendre gratuitement dans leurs offres[90]. La chaîne peut également être reçue dans des pays limitrophes : l'Andorre, la Belgique, le Luxembourg, Monaco et la Suisse. De plus, ses programmes sont en partie repris par la chaîne francophone internationale TV5 Monde.

La chaîne émet en français depuis le . Elle commence à diffuser des programmes nationaux au format 16/9 sur le satellite et la TNT parisienne à partir du [91], avant de passer intégralement à ce format dans toute la France le [92]. Elle est disponible en haute définition (HD) sur certains supports depuis le [93].

France 3 est une chaîne qui compte dans sa grille de programmes des décrochages régionaux assurés par les 24 antennes de proximité. Les opérateurs peuvent diffuser la version nationale de la chaîne (France 3 Régions) et/ou une, plusieurs ou toutes les antennes de proximité.

Hertzien[modifier | modifier le code]

Du au , date de l'arrêt de la télévision analogique en France, France 3 était diffusée sur le troisième réseau analogique terrestre de TDF au standard SÉCAM L à 625 lignes.

France 3 est diffusée en clair sur le multiplex R1 (SGR1) de la télévision numérique terrestre (TNT) au standard MPEG-2 (SDTV) du au et au standard MPEG-4 (HDTV) depuis le . Chaque antenne de proximité est diffusée uniquement dans sa région. En France d'outre-mer, la version nationale de France 3 est diffusée sur le multiplex ROM 1 de la TNT au standard MPEG-4 (SDTV) depuis le .

Dans la principauté d'Andorre, la version nationale de France 3 est diffusée sur la TNT par Andorra Telecom.

Câble[modifier | modifier le code]

France 3 et ses antennes de proximité sont diffusées sur le réseau câblé de SFR. En France d'outre-mer, la version nationale est disponible sur les réseaux de SFR Caraïbe et Zeop.

Dans les autres pays francophones, la version nationale est diffusée sur les réseaux câblés belge (SFR Belux, Telenet Group, VOO), luxembourgeois (SFR Belux), monégasque (MC Cable) et suisse (Naxoo, UPC Suisse).

Satellite[modifier | modifier le code]

Le 21 décembre 1996, France 3 a commencé la diffusion sur le satellite Telecom 2B, la version Sat est diffusé et est arrêté le 30 novembre 2011.

La chaine et ses antennes de proximité sont diffusées dans les bouquets satellite Canal, Fransat, TNT Sat, Bis Télévisions, et les offres satellites de La TV d'Orange et de SFR TV. En France d'outre-mer, la version nationale est disponible dans les offres de Canalsat Caraïbes, Canalsat Calédonie, Canalsat Réunion, Parabole Maurice, Parabole Réunion et Tahiti Nui Satellite.

Dans les autres pays francophones, la version nationale de France 3 est diffusée par l'opérateur belge et luxembourgeois TéléSAT.

De 2005 à 2016, France 3 était diffusée en clair (free to air) sur le satellite Eutelsat 5 West A[94].

Internet[modifier | modifier le code]

France 3 et ses antennes de proximité sont diffusées en streaming sur le site web de la chaîne et sur le service de télévision de rattrapage Francetv pluzz. Elles sont également disponible via la télévision IP sur la Freebox TV, La TV d'Orange, le Bouquet TV de SFR, la Bbox et la Wibox. En France d'outre-mer, la version nationale est accessible dans les offres de Mediaserv, SFR Caraïbe et Zeop.

Dans les autres pays francophones, la version nationale de France 3 est diffusée par les opérateurs belge (Proximus TV), luxembourgeois (POST Luxembourg) et suisse (Swisscom TV).

Controverses[modifier | modifier le code]

En , Thierry Kiefer, journaliste de France 3 Alsace, rentre en conflit avec sa nouvelle supérieure hiérarchique dont il dénonce le management agressif. Désavoué par sa hiérarchie, il accepte d'être muté à Lyon pour apaiser la situation à condition que cela soit temporaire et que sa femme puisse le suivre. Les deux conditions ne sont pas remplies : ses candidatures sont systématiquement rejetées, et sa femme se voit licenciée en (licenciement annulé en justice en ). Sous traitement médical à partir de 2002, le journaliste porte plainte en contre France 3 qui se voit condamnée en par le conseil de prud'hommes pour harcèlement moral et exécution déloyale du contrat de travail. Malgré la condamnation de la chaîne, la situation du journaliste ne s'améliore pas. En 2010, il est déclaré inapte au travail et se voit licencier par France Télévisions. En 2011, la sécurité sociale reconnait l'origine professionnelle de ses séquelles psychologiques. Son licenciement est annulé en 2013 par le conseil de Prud'hommes de Lyon et France Télévisions est condamnée à verser des dommages et intérêts à son salarié[95],[96].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Création d'une société holding dont France 2 et France 3 seront les filiales », sur le site du Sénat (consulté le 17 juin 2016).
  2. « Conseil des ministres du 23 mai 1989 - Présidence commune d'Antenne 2 et de FR3 », sur Vie-publique.fr, (consulté le 26 août 2016).
  3. a et b Yannick Dehée et Agnès Chauveau, Dictionnaire de la télévision française, Éditions Nouveau Monde, , 832 p. (ISBN 9782365838092).
  4. « Chronologie de la politique de l'audiovisuel », sur Vie-publique.fr (consulté le 26 août 2016).
  5. « AUDIOVISUEL : France 3 Sat s'installe à Vaise et change de nom », sur businessman.fr, (consulté le 13 septembre 2016).
  6. « Nouvelle identité visuelle de France Télévisions », sur telesatellite.com, (consulté le 27 août 2016).
  7. « France Télévision change d'image », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 27 août 2016).
  8. « Histoire de France Télévisions », sur le site de France Télévisions (consulté le 19 août 2016).
  9. « La réforme de l'audiovisuel public », sur le site du ministère de la Culture, (consulté le 19 août 2016).
  10. « France 3 va créer 24 web TV régionales », sur le site de Challenges, (consulté le 27 août 2016).
  11. « France 3 réorganise ses 24 stations régionales », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 27 août 2016).
  12. a, b, c et d Anne Brucy, France 3, un avenir régional (rapport public), Ministère de la Culture et de la Communication, , 215 p. (lire en ligne [PDF]).
  13. Patrick Cabannes, « France 3 réorganise son réseau régional », sur le site de TV Magazine, (consulté le 27 août 2016).
  14. « Vers une rédaction unifiée à France Télévisions », sur le site du Point, (consulté le 27 août 2016).
  15. « La fusion des rédactions provoque des remous à France Télévisions », sur le site de France Info, (consulté le 27 août 2016).
  16. Alexandre Piquard, « Rapport Brucy : pas de big-bang pour France 3 », sur le blog Medialand du Monde, (consulté le 27 août 2016).
  17. Benjamin Meffre, « Rapport Anne Brucy : France 3 doit rester une chaîne nationale à vocation régionale », sur PureMédias, (consulté le 27 août 2016).
  18. a, b et c France Télévisions, « Communiqué de presse - Des nouveaux objectifs régionaux », sur francetvpro.fr, (consulté le 7 février 2017).
  19. Enguérand Renault, « France Télévisions lance la réforme de France 3 », sur Le Figaro, (consulté le 7 février 2017).
  20. a, b, c et d Julien Baldacchino, France Télévisions - Histoires d'habillages (mémoire), , 106 p. (lire en ligne [PDF]).
  21. Alexandre Raveleau, « Nouvelle identité visuelle pour France Télévisions », sur toutelatele.com, (consulté le 6 août 2016).
  22. « Charte Graphique de France Télévisions », sur issuu.com, (consulté le 7 août 2016).
  23. « Exclusif : France 3 changera d'habillage le 5 septembre », sur blog.lenodal.com, (consulté le 28 août 2016).
  24. « Avant-première : l'habillage d'été de France 3 - 2013 », sur blog.lenodal.com, (consulté le 28 août 2016).
  25. « Avant-première : l'habillage d'été de France 3 - 2014 », sur blog.lenodal.com, (consulté le 28 août 2016).
  26. « Avant-première : l'habillage d'été de France 3 - 2015 », sur blog.lenodal.com, (consulté le 28 août 2016).
  27. « France 3 fête ses 40 ans », sur blog.lenodal.com, (consulté le 28 août 2016).
  28. « France 3 fête ses 40 ans ! », sur le site de France 3 (consulté le 28 août 2016).
  29. [vidéo]« Rentrée de France Télévision », sur le site de l'INA, (consulté le 29 août 2016).
  30. Olivier Sudrot, « France 3 tacle la concurrence dans sa campagne de rentrée », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 29 août 2016).
  31. Natalie Lhoste-Gautron, « France 3 va souffler ses 40 bougies en janvier », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 29 août 2016).
  32. « France 3 lance une campagne antenne "nos régions nous inspirent" », sur leblogtvnews.com, (consulté le 29 août 2016).
  33. « France Télévisions: Pflimlin supprime les directions de chaîne », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 22 août 2016).
  34. Nicole Vulser, « France 2 et France 3 prévoient une baisse de leurs bénéfices », sur le site de Échos, (consulté le 30 août 2016).
  35. « Votre bilan, monsieur le président... », sur le site de Stratégies, (consulté le 30 août 2016).
  36. « Xavier Gouyou-Beauchamps nommé président commun de France 2 et France 3 », sur le site du CSA, (consulté le 30 août 2016).
  37. « Michel Blanc nommé directeur général de France 3 », sur le site de Libération, (consulté le 30 août 2016).
  38. « France 3 », sur le site de La Croix, (consulté le 30 août 2016).
  39. « Philippe Levrier quitte la direction de France 3 », sur le site de La Croix, (consulté le 30 août 2016).
  40. a et b Raphaël Garrigos, « Rémy Pflimlin devient directeur général de France 3 », sur le site de Libération, (consulté le 30 août 2016).
  41. « Geneviève Giard, directrice générale de France 3 », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 30 août 2016).
  42. « France Télévisions met en place sa réforme », sur le site de Challenges, (consulté le 30 août 2016).
  43. Fernand Nouvet, « Pflimlin a nommé ses directeurs de chaîne », sur le site de L'Humanité, (consulté le 30 août 2016).
  44. « Jean-Pierre Cottet va rejoindre Public Sénat », sur telesatellite.com, (consulté le 31 août 2016).
  45. a et b « Jean Réveillon », sur le site de la DGMIC, (consulté le 31 août 2016).
  46. « Officiel : Thierry Langlois est nommé à France 3 », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 31 août 2016).
  47. Natalie Lhoste-Gautron, « Dana Hastier, la nouvelle boss de France 3 », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 31 août 2016).
  48. « France Télévision - Direction de l'information », sur le site des Échos, (consulté le 31 août 2016).
  49. « Henri Sannier est remplacé à la direction de la rédaction de France 3 », sur le site de La Croix, (consulté le 31 août 2016).
  50. a et b Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, « Christian Dauriac quitte la direction de la rédaction de France 3 », sur le site de Libération, (consulté le 31 août 2016).
  51. « À la rédaction de France 3, Ulysse Gosset remplace Hervé Brusini », sur le site de La Croix, (consulté le 31 août 2016).
  52. « Biographie : Paul Nahon », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 31 août 2016).
  53. Arthur Anthamatten, « Paul Nahon à la tête des magazines d'information de France 3 », sur toutelatele.com, (consulté le 31 août 2016).
  54. « France Télévisions : nominations à la direction des rédactions », sur telesatellite.com, (consulté le 31 août 2016).
  55. Anne-Laure Deparis, « Remaniements à la tête de France Télévisions », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 31 août 2016).
  56. Benjamin Meffre, « L'instoppable valse des patrons de chaînes à France Télévisions », sur PureMédias, (consulté le 31 août 2016).
  57. « France Télévisions: Ce matin s'est déroulée la passation de pouvoirs officielle entre Rémy Pflimlin et Delphine Ernotte Cunci », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 31 août 2016).
  58. « Réorganisation à France 3 après le départ de Jean Réveillon », sur le site de Stratégies, (consulté le 31 août 2016).
  59. a et b « Départ du directeur des programmes de France 2 », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 31 août 2016).
  60. Patrice Le Nen, « Bertrand Mosca, nouveau boss de France 2 », sur le site de Télé 2 semaines, (consulté le 31 août 2016).
  61. « Alain Vautier confirmé à la direction », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 31 août 2016).
  62. Sarah-Louise Guille, « Cyril Viguier et Pierre Sled remerciés par France 3 », sur le site de Télé Loisirs, (consulté le 31 août 2016).
  63. « Anne Brucy a été nommée directrice régionale de France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie », sur telesatellite.com, (consulté le 31 août 2016).
  64. « Eve Demumieux a été nommée directrice de la communication de France 3 », sur telesatellite.com, (consulté le 31 août 2016).
  65. « La réforme de l'audiovisuel public », sur le site du ministère de la Culture, (consulté le 1er septembre 2016).
  66. « Les chaînes nationales gratuites », sur le site du CSA (consulté le 1er septembre 2016).
  67. « Décret no 2009-796 du 23 juin 2009 fixant le cahier des charges de la société nationale de programme France Télévisions », sur Légifrance (consulté le 1er septembre 2016).
  68. « France 3 Cinéma [fr] », sur IMDb (consulté le 17 février 2017)
  69. CSA, « CSA.fr - Le régime applicable aux éditeurs de services hertziens / Les différents régimes de contribution à la production audiovisuelle / La contribution à la production audiovisuelle / La production des oeuvres / Le suivi des programmes / Télévision / Accueil », sur www.csa.fr (consulté le 17 février 2017)
  70. « La maison de Radio France », sur le site du Sénat (consulté le 1er septembre 2016).
  71. E.L.M., « France 2 et France 3 vendent leur mobilier », sur le site du Parisien, (consulté le 1er septembre 2016).
  72. « Venir à France Télévisions », sur le site de France Télévisions (consulté le 1er septembre 2016)
  73. Emmanuel Schwartzenberg, « Le succès des décrochages régionaux de France », sur le site de TV Magazine, (consulté le 2 septembre 2016).
  74. « France 3 veut doubler son offre de programmes régionaux », Le Monde, (consulté le ).
  75. « France 3 - Actualités régions », sur francetvinfo.fr (consulté le 7 février 2017).
  76. Charles Decant, « Audiences annuelles 2016 : TF1, France 2, France 3 et Canal+ au plus bas », sur PureMédias, (consulté le 5 janvier 2017).
  77. Médiamétrie, mesure d'audience, Mediametrie.fr
  78. a, b, c, d et e Benoit Daragon, « Coupe du monde : Les 30 meilleures audiences du football à la télévision française », sur PureMédias, (consulté le 3 septembre 2016).
  79. a et b « TF1 totalise 98 des 100 meilleures audiences 2006 », sur le site de Challenges, (consulté le 3 septembre 2016).
  80. a et b Stéphane Lepoittevin, « Le triomphe de L'Odyssée de l'espèce », sur le site du Parisien, (consulté le 3 septembre 2016).
  81. « TF1 reste en tête des meilleures audiences 1996 », sur le site de Libération, (consulté le 21 octobre 2016).
  82. « Top 100 des audiences - Année 1999 », sur toutelatele.com (consulté le 21 octobre 2016).
  83. « Top 100 des audiences - Année 2001 », sur toutelatele.com (consulté le 21 octobre 2016).
  84. « Top 100 des audiences - Année 2004 », sur toutelatele.com (consulté le 21 octobre 2016).
  85. « Audiences TV 2007 : les chaînes de la TNT gagnent du terrain », sur le site des Échos, (consulté le 21 octobre 2016).
  86. « Audiences : le (gros) carton de "Camping" sur France 3 », sur PureMédias.
  87. Julien Lalande, « Les 100 meilleures audiences de la télévision en 2012 », sur PureMédias, (consulté le 21 octobre 2016).
  88. a et b « Télévision : Audience et parts de marché », sur le site du CSA (consulté le 21 octobre 2016).
  89. « Audiences 2016 Belgique »
  90. « Article 34-2 - Loi no 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication », sur Légifrance, (consulté le 13 août 2016).
  91. « France 3 passe au 16/9 », sur telesatellite.com, (consulté le 10 septembre 2016).
  92. « Dès le 27 juin, France 3 voit plus large avec le 16/9 », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 10 septembre 2016).
  93. « France 3 HD : arrivée confirmée le 23 mai », sur freenews.fr, (consulté le 10 septembre 2016).
  94. « Fin du clair pour les chaînes France Télévisions sur Eutelsat 5 West A », sur telesatellite.com, (consulté le 3 février 2016).
  95. « Harcèlement moral: France 3 condamnée », sur le site du Figaro, (consulté le 13 septembre 2016).
  96. « Treize ans d'acharnement de France Télévisions contre l'un de ses (ex) journalistes », sur le site d'Acrimed, (consulté le 13 septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]