France-IX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
France IX Services
Image illustrative de l'article France-IX

Création Juin 2010
Slogan Convergence Hub
Siège social Drapeau de la France Paris Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Activité Telecommunications/Internet
Produits Services de peering: Unicast IPv4, Unicast IPv6, Multicast IPv4, Closed User Groupe, Routes servers
Site web franceix.net

France-IX est un point d'échange internet français créé en juin 2010[1].

Basé à Paris et à Marseille, France-IX a pour objectif de consolider et d'élever la France au rang de place de peering internationale[2].

L'association interconnecte 278 membres (en date du 1er août 2015[3] )

Origine[modifier | modifier le code]

France-IX est né d'une discussion entre Raphael Maunier (travaillant alors pour Neo Telecoms) et Maurice Dean (travaillant alors pour Google) lors de l'European Peering Forum[4] 2008 à Dublin.

Le projet a été officiellement lancé lors d'une première présentation du projet PheonIX qui a été faite en décembre 2008 lors du FRnOG 13[5] exchanging traffic in Paris a new proposal[6].

Afin de les accompagner dans leurs démarches, ils firent appel à Christian Kaufmann (travaillant alors pour Akamai) et à Nicolas Strina (travaillant alors pour Jaguar Network).

Un sondage est alors lancé auprès de la communauté, dont les résultats[7] ont été publiés lors du FRnOG 14 en juin 2009[8]. C'est également lors de ce meeting que le groupe de travail Pheon-IX devint un projet ayant le support officiel logistique et financier de Jaguar Network, Google, Akamai, Interxion et Neo Telecoms et il fut alors baptisé France-IX.

La première présentation internationale eu lieu lors du RIPE 59 à Lisbonne[9]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

France-IX repose sur une structure double :

  • association de loi 1901 dans laquelle chaque membre a un droit de vote ;
  • société par actions simplifiée unipersonnelle, détenue à 100 % par l'association, chargée des opérations quotidiennes ;

Les statuts de chaque entité peuvent être consultés sur le site internet de France-IX[10].

Lorsqu'un opérateur souscrit un service de peering France-IX, celui-ci devient de facto membre de l'association et dispose donc d'un droit de vote lors des assemblées générales.

Au 1er août 2015 :

  • Le conseil d'administration compte 8 sièges: 6 sièges entreprises (Akamai, Bouygues Telecom, Cloudflare, Google, Jaguar Network et Schneider Electric) et 2 sièges individuels (Bocar Kane et Clément Cavadore).
  • France IX SAS emploie 9 employés[11].
  • La communauté s'élève à 278 membres[12].

Réseau[modifier | modifier le code]

En octobre 2015, l'infrastructure de France-IX est répartie dans 12 points de présence (PoP)[13] :

  • Interxion 1, Aubervilliers
  • Interxion 2, Aubervilliers
  • Interxion 5, Saint-Denis
  • Telehouse 2, 75011 Paris
  • Telehouse 3, 78114 Magny-les-Hameaux
  • TelecityGroup 2, Courbevoie (Energy Park)
  • TelecityGroup, Aubervilliers (EMGP Business Park)[14]
  • Iliad DC2, Vitry-sur-Seine [15]
  • Iliad DC3, Vitry-sur-Seine
  • Digital Realty, Saint-Denis [16]
  • Interxion MRS1 (ancien Netcenter SFR[17]), Marseille
  • Jaguar Network MRS01, Marseille [18]

Connexion[modifier | modifier le code]

Les prestations de France-IX se font au travers de deux ports de connexion et de différentes options de débit.

TYPE DE PORT
1Gbit/s LX - trafic inférieur à 100Mbit/s
1Gbit/s LX - trafic inférieur à 200 Mbit/s
1Gbit/s LX - plein débit
10Gbit/s LR - trafic inférieur à 1Gbit/s
10Gbit/s LR - trafic inférieur à 2Gbit/s
10Gbit/s LR - plein débit

Interconnexions avec d'autres points d'échange[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs points d'échange internet à Paris dont le SFINX, Equinix et FR-IX.

Pour consolider la communauté de peering en France, France-IX a conclu des partenariats avec d'autres IXP (Internet eXchange Point - point d'échange internet en anglais).

Cela se traduit par des interconnexions avec

  • Le SFINX - point d'échange parisien géré par RENATER[19]
  • Le Lyonix - point d'échange Lyonnais géré par Rezopole[20]
  • Le LU-CIX - point d'échange Luxembourgeois
  • Le TouIX - point d'échange Toulousain [21]
  • Le TopIX - point d'échange italien basé à Turin

En mars 2011, le PaNAP, ancien point d'échange de Bouygues Telecom, a également fusionné avec France-IX[22].

FreeIX (du groupe Iliad) a également décidé d'arrêter l'activité de point d'échange.

D'autres partenariats avec des points en France et à l'étranger sont à l'étude[23].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pour en savoir plus sur ce qu'est un point d'échange:

Références[modifier | modifier le code]

  1. France-IX, un nouveau point d’échange Internet consolidé à Paris, itchannel.info, 21 juin 2010
  2. France IX : une ambition mondiale dans le peering, linforaticien.com, 11 février 2011
  3. https://www.franceix.net/fr/members-resellers/members/
  4. European Peering Forum
  5. http://www.frnog.org/
  6. http://media.frnog.org/FRnOG_13/FRnOG_13-2.pdf
  7. Project Pheon-IX Exchanging traffic in Paris, a new proposal, FRNOG 14
  8. Réunions FRNOG
  9. RIPE 59
  10. Statuts de France IX
  11. « L'équipe - franceix.net », sur www.franceix.net (consulté le 1er août 2015)
  12. « Liste des membres France-IX - franceix.net », sur www.franceix.net (consulté le 1er août 2015)
  13. « Réseau France-IX » (consulté le 1er octobre 2014)
  14. [1]
  15. « Le centre d’hébergement Iliad Datacenter DC2 accueille le point d’échange français consolidé et neutre, le France IX », sur www.universfreebox.com (consulté le 1er août 2015)
  16. « Peering : Digital Realty rejoint France-IX » (consulté le 1er août 2015)
  17. « Interxion a finalisé l'acquisition du NetCenter SFR à Marseille » (consulté le 1er octobre 2014)
  18. « France-IX Marseille: ouverture du second site », sur lafibre.info (consulté le 1er août 2015)
  19. Le SFINX - point d'échange parisien géré par RENATER
  20. Le Lyonix - point d'échange lyonnais géré par Rezopole
  21. « France-IX s'interconnecte avec Toulouse | Silicon » (consulté le 1er août 2015)
  22. Le Panap de Bouygues Telecom fusionne avec France-IX Silicon.fr, juin 2010, voir archive
  23. Le point d'échange français s'étend au Luxembourg Silicon.fr, novembre 2010, voir archive