François Carnot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Carnot
Fonctions
Président
Les Arts décoratifs
-
Député de Seine-et-Oise
-
Député de la Côte-d'Or
-
Conseiller général de la Côte-d'Or
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Adolphe Léon François CarnotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Autres informations
Membre de
Distinction
Archives conservées par
Archives départementales des Yvelines (166J, Ms 1676-1678, 3 pièces, -)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason

Adolphe Léon François Carnot, né le à Paris et mort le dans la même ville, est un ingénieur, homme politique et dirigeant d'organismes culturels français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Sadi Carnot, il sort diplômé de l'École centrale de Paris en 1896, devient ingénieur et se marie à Valentine Chiris (1877-1927), fille cadette de l'industriel et homme politique Léon Chiris[2],[3]. En 1901, il succède à son frère Ernest comme conseiller général du canton de Nolay. Il est député de la Côte-d'Or de 1902 à 1910 et député de Seine-et-Oise de 1910 à 1914. Il est secrétaire de la Chambre en 1904 et 1905. Il siège à l'Union démocratique, puis au groupe de la Gauche démocratique.

Il s'intéresse également aux arts, et de 1910 à sa mort, il est président de l’Union centrale des Arts décoratifs. Il ne se représente pas aux élections législatives en 1914, et devient, après la guerre, membre du conseil des musées nationaux. En 1921, il fonde le musée Fragonard à Grasse. De 1932 à 1937, il dirige la manufacture des Gobelins.

Famille[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://archives.yvelines.fr/rechercher/archives-en-ligne/correspondances-du-musee-departemental-maurice-denis/correspondances-du-musee-maurice-denis », sous le nom CARNOT François (consulté le )
  2. Mathilde Cocoual, "La famille Chiris : des industriels en politique, une politique d’industriels ? – Élites et familles méditerranéennes influentes en politique, XIXe-XXe siècles", Cahiers de la Méditerranée, pp. 177-191 / section 17, 2016 (consulté le 13 septembre 2021).
  3. (en) Roulhac Toledano, Elizabeth Z. Coty, "François Coty – Fragrance, Power, Money", Pelican Publishing Company, p. 56, 2009 (consulté le 13 septembre 2021).

Sources[modifier | modifier le code]

  • « François Carnot », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]