Françoise Zonabend

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Françoise Zonabend
Portrait de Françoise Zonabend
Françoise Zonabend à Arles, 1er décembre 2011.
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Études ethnologie, sociologie
Formation Faculté des lettres de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Anthropologue (en), ethnologue (d) et directeur d'étudesVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur École des hautes études en sciences sociales et Gradhiva (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Approche structuralisme, européanisme
Intérêts mémoire, parenté, généalogies, ethnologie du risque, archives de l'anthropologie, anthropologie et littérature
Idées remarquables mémoire généalogique, renchaînements d'alliance, restitution ethnographique
Œuvres principales La mémoire longue (1986)
La Presqu'île au nucléaire (1989)
Une campagne voisine (1990)
Auteurs associés
Influencé par Claude Lévi-StraussVoir et modifier les données sur Wikidata

Françoise Zonabend, née le à Paris, est une ethnologue et anthropologue française, ancienne directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (Paris) où elle a enseigné l'anthropologie de la France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'ethnologie et de sociologie en Sorbonne et effectué des recherches de terrain au Sénégal, elle soutient une thèse de IIIe cycle dirigée par Paul Mercier et intitulée Les lycéens de Dakar.

En 1962, elle entre à l'École des hautes études en sciences sociales, aux fins de collaborer avec Isac Chiva à la rédaction de la revue Études rurales, publiée par le Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS), institution fondée et dirigée par Claude Lévi-Strauss en 1960. C'est dans ce cadre institutionnel et scientifique – l'EHESS et le LAS – qu'elle accomplira toute sa carrière, se spécialisant alors dans l'anthropologie de la France.

Entre 1968 et 1980, elle conduit, avec trois autres chercheuses, une étude sur le village de Minot, situé en Bourgogne du Nord[1]. Pour sa part, Françoise Zonabend y étudie plus particulièrement le rôle et la fonction de la parenté, ainsi que les représentations de l'histoire locale ou globale qui s'y perpétuent de génération en génération, soutenues par des formes de mémorisation spécifiques.

En 1985, elle ouvre un nouveau chantier à la Hague, pointe ouest de la presqu'île du Cotentin. Elle y poursuit des recherches sur la parenté et la mémoire, mais elle traque aussi, dans ce lieu dédié à l'industrie nucléaire, les stratégies défensives mises au point par les employés et les riverains pour travailler et vivre sans trop de souffrances auprès de ces établissements à haut risque. C'est tout un pan de ce champ nouveau qu'est l'anthropologie du risque qui se trouve, ici, exploré.

Françoise Zonabend s'est aussi intéressée à la fabrication de l'écriture ethnographique, ainsi qu'aux modes de constitution des archives des ethnologues et aux usages dont celles-ci peuvent faire l'objet.

Francoise Zonabend a succédé, en 1996, à Jean Jamin à la tête de la revue Gradhiva, revue d'histoire et d'archives de l'anthropologie, actuellement éditée par le musée du Quai Branly. Elle l'a dirigée jusqu'en 2006.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La mémoire longue, Paris, PUF, 1986 ; rééd. avec « La mémoire de la mémoire », postface à la 2e édition, Paris, Jean-Michel Place, 2000.
  • (éd.), « Le texte ethnographique », dans Études rurales, 1985, no 97-98 (en collaboration avec Jean Jamin).
  • « Du texte au prétexte », dans Études rurales, 1985, no 97-98.
  • (éd.) Histoire de la famille, en collaboration avec A. Burguière, C. Klapisch & M. Segalen (éd.), Paris, Armand Colin, 1986, 2 vol. (traductions en italien, espagnol, anglais, chinois, allemand) ; nouvelle édition revue et corrigée dans la collection « Références » Hachette, 1992.
  • « La parenté : origines et méthodes, usages sociaux de la parenté », dans I. Chiva et U. Jeggle (éd), Ethnologie en miroir : la France et les pays de langue allemande, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 1987.
  • La Presqu'île au nucléaire, Paris, Éditions Odile Jacob, 1989, 188 p.
  • Tina Jolas, Marie-Claude Pingaud, Yvonne Verdier, Françoise Zonabend, Une campagne voisine : Minot, un village bourguignon, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, coll. « Ethnologie de la France », 1990, 454 p. (ISBN 978-2-7351-0421-5)
  • « Mes frères, mes époux : fonctionnement de la parenté et figures de l'alliance en Basse-Normandie », dans Françoise Héritier-Augé et Élisabeth Copet-Rougier (éd.), Les complexités de l'alliance : systèmes complexes d'alliance matrimoniale, vol. II, Paris, Éditions des Archives contemporaines, 1991, p. 207-224.
  • « Paysage au nucléaire », dans A. Roger (éd.), Maîtres et protecteurs de la nature, Éditions Champ-Vallon, 1991, p. 132-142.
  • « Gestion de l'alliance, gestion du troupeau » dans Françoise Héritier et Élisabeth Copet-Rougier (éd.), Les complexités de l'alliance, IV, Économie, politique et fondements symboliques, Paris, Éditions des Archives contemporaines, « Ordres sociaux », 1994.
  • « De l'objet et de sa restitution en anthropologie », dans Gradhiva, 1994, no 16.
  • « Le nucléaire au quotidien », dans Autrement, série « Mémoires », 1995, no 39.
  • (éd.), « Nouville après Nouville », présentation de la nouvelle édition de l'ouvrage de L. Bernot et R. Blancart, Nouville, un village français, Paris, EAC, 1995.
  • (éd.), « Naître en marge », dossier établi et présenté par Françoise Zonabend, Gradhiva, 1996, no 19.
  • « Les mal-morts », dans R. Frydman et M. Flis-Trèves (éd.), Mourir avant de n'être, Paris, Éditions Odile Jacob, 1997.
  • Le fœtus, le nourrisson et la mort, en coll. avec C. Le Grand-Sébille et M.-F. Morel, Paris, l'Harmattan, 1998, 234 p.
  • « La mort : le chagrin, le deuil », dans Catherine Le Grand-Sébille, Marie-France Morel et Françoise Zonabend (éds), Le fœtus, le nourrisson la mort, Paris, l'Harmattan, 1998, p. 27-38.
  • (éd.) La Fabrique des héros, en coll. avec Pierre Centlivres et Daniel Fabre, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 1999.
  • « L'innommable et l'innommé », dans Jean-Claude Beaune (éd.), Le déchet, le rebus, le rien, Seyssel, Éditions Champ Vallon, 1999, p. 90-98.
  • « Le « dit » et le « su » de l'inceste », dans J.-L. Jamard, E. Terray et M. Xanthakou (éds), En substances, textes pour Françoise Héritier, Paris, Fayard, 2000.
  • « Les maîtres de parenté : une femme de mémoire en Basse-Normandie », dans L'Homme, 2000, no 154-155, p. 505-524.
  • (éd.), « Archivari : archives et anthropologie », dans Gradhiva, en coll. avec Jean Jamin, 2001-2002, no 30-31.
  • « Vaines archives », dans Gradhiva, 2001-2002, no 30-31.
  • « La mise en manuels : les outils pédagogiques de a parenté », dans Gradhiva, 2002, no 32.
  • Mœurs normandes : ethnologie du roman de Raoul Gain « À Chacun sa volupté », Paris, Christian Bourgois, 2003.
  • « Familles et parenté en Basse Normandie », dans Les Cahiers goubervilliens, 2003, no 7.
  • « L'archive dans tous ses états », dans Sociétés et représentations, 2005, no 7. Numéro spécial « Lieux d'archives ».
  • « Adopter des sœurs : construction de la parenté et mémoire des origines », dans L'Homme', 2007, no 183.
  • (éd.), Le Laboratoire d'anthropologie sociale : cinquante ans d'histoire, 1960-2010, Paris, Collège de France et Fondation Hugot, 2010
  • « Retour sur archives, ou Comment Minot s'est écrit », dans L'Homme, 2011, no 200, p. 113-140 (lire en ligne sur cairn.info)
  • La presqu'île au nucléaire : Three Mile Island, Tchernobyl, Fukushima, et après ?, Paris, Éditions Odile Jacob, 2014, 240 p. (ISBN 978-2-738131331) (nouvelle édition)
  • Chantal Collard, Françoise Zonabend, La parenté, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », no 3999, 2015, 127 p. (ISBN 978-2-13-062631-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une campagne voisine, sur le site des Éditions de la Maison des sciences de l'homme

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]