Françoise Puene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Françoise Puene
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
BankaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Françoise Puene est une femme d'affaires[1] et femme politique camerounaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Françoise Puéné est née à Bafang d'une famille polygame. Son père est polygame avec deux femmes et Françoise grandit dans une famille de 15 enfants. Son père, catéchiste, conducteur à la mairie et enfin propriétaire de bar, les fait grandir dans la ville de Bafang. Sa mère vient de Fondjomekwet. Enfant, elle s'occupe du panier de l'église de l'école tous les matins où elle se rend dès 6 h. Les soirées, son père rassemble sa famille pour le tolly tolly, de longues séances de narration des épopées de la tradition. Elle obtient son CEPE à la mission catholique de Banka dans les années 1980. Elle rejoint ensuite sa grand-mère à Fondjomekwet, va au CES à Bandja et se retrouve mariée à l'âge de 15 ans. Elle sera épouse du chef Banka - une chefferie Bamiléké du Haut-Nkam - pendant cinq ans. Elle quittera la chefferie Banka - répudiée pour insoumission - avec deux enfants[2]. Elle exerce ensuite comme infirmière à l'hôpital Ad Lucem de Banka[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Hôpital Ad Lucem de Bafang, où Françoise Puéné a travaillé comme infirmière.

Infirmière et commerçante[modifier | modifier le code]

Infirmière, Françoise Puéné a obtenu le concours des infirmières brevetées de Bafoussam en 1986[4]. Elle est par la suite recrutée à l'hôpital Ad Lucem de Banka.

Travaillant à mi-temps à l'hôpital, elle accepte qu'une amie lui laisse des vêtements qu'elle a achetés à Cotonou. Françoise reste vendre ces étoffes à son réseau de relations sur place. Elle fait le commerce en vendant des beignets et haricots et finalement va à Cotonou pour acheter les vêtements qu'elle revend à Lagos, Limbé et au Cameroun. Elle quitte finalement Bafang et ouvre le plus grand bar de Bafoussam. Elle s'installe par la suite à Yaoundé pour participer aux marchés publics. Elle est incarcérée[pourquoi ?] et reste 13 mois à la prison centrale de Douala[5], expérience qui la pousse à créer une association d'aide aux détenus[6],[7].

Hôtelière et entrepreneure du bâtiment[modifier | modifier le code]

De Bayam-sellam, elle devient gérante de plusieurs entreprises[8], dont l’hôtel Franco[9]. Elle sollicite Joseph Kadji Defosso - lui aussi originaire du Haut-Nkam et dont elle se considère la fille adoptive[réf. nécessaire] - pour terminer les travaux d'un de ses immeubles en construction à Yaoundé.

Style[modifier | modifier le code]

Grande de taille, fine et cheveux coupés courts, elle a un style vestimentaire - souvent veste sombre, chemise et cravate - qui la fait remarquer et lui vaut le surnom de Mamy Nyanga (« dame coquette »). Elle utilise sa notoriété pour motiver et coacher de jeunes entrepreneuses[10] au Cameroun et en Afrique.

Politique[modifier | modifier le code]

Elle affirme son soutien au président Paul Biya dans le cadre du mouvement des « biyayistes », dont elle est la présidente nationale[11]. Elle est membre du RDPC, comme Françoise Foning, qu'elle considère comme un mentor.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Françoise Puéné est la compagne, sans être mariée, du professeur et ancien ministre Augustin Kontchou Kouomegni. Elle est mère de deux enfants issus de son mariage à la chefferie Banka.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Studio Master Picture, « Patrice KADJI Face à Mme PUENI PDG Franco hôtel /Afrique Icone saison 2 », (consulté le 7 septembre 2018)
  2. « YouTube : 'Dimanche avec vous' sur Équinoxe Télévision »
  3. « YouTube : Invitée sur Humanitarian TV »
  4. « YouTube : Succès Story sur Carrières »
  5. « YouTube : interview de Françoise Puéné »
  6. « Françoise Puene PDG de l’hôtel Franco : l’extraordinaire parcours d’une bayam-sellam devenue puissante femme d’affaires », cameroon ceo,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  7. AFRIQUE REPLAY TV, « Replay Entretien avec Françoise PUENE Mon ambition ma réussite », (consulté le 7 septembre 2018)
  8. « Cameroun. Madame Kontchou Kouomegni et Paul Hiol aux arrêts », sur www.cameroonvoice.com (consulté le 7 septembre 2018)
  9. « Cameroun : Genre : La femme d’affaires Françoise Puene veut valoriser la vendeuse de marché », sur Hurinews (consulté le 7 septembre 2018)
  10. REUSSITE, « Cameroun : Françoise Puene, une millionnaire atypique au look très personnel », (consulté le 14 février 2019)
  11. « YouTube : Entretien avec Africa 24 »