Françoise Picq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Picq
Françoise Picq.jpg
Françoise Picq lors de la conférence "Géopolitique des droits des femmes" au Lieu Unique, Les Géopolitiques de Nantes, Nantes, le 29 septembre 2017.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Françoise Picq est une militante féministe du MLF, historienne, sociologue et maîtresse de conférences en sciences politiques à l'université Paris-Dauphine. Elle est connue pour son ouvrage de référence sur l'histoire du MLF intitulé Libération des femmes. Les années-mouvements. Elle a créé l'Association nationale des études féministes (ANEF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Françoise Picq est née le à Mûrs-Erigné, en Maine-et-Loire. Elle a milité dès 1965 dans de nombreux syndicats et groupes politiques et a fait partie, dès sa création, du Mouvement de libération des femmes (MLF)[1],[2],[3],[4],[5],[6]. À partir de 1975, elle devient selon Christine Bard « une actrice du processus d'institutionnalisation des recherches féministes »[7] et a ainsi contribué au développement des études féministes[8]. En effet, toujours selon Christine Bard, « elle participe à l'organisation du colloque de Toulouse (1982) et aux discussions avec Maurice Godelier [...] pour la mise en œuvre de l'Action thématique programmée du CNRS "Recherches sur les femmes et recherches féministes" (1983 à 1989) »[9],[10]. Ce colloque a marqué un tournant dans le développement des études féministes et fut un succès au regard du nombre de participants. Les interrogations étaient : « la création et l'institutionnalisation des recherches féministes à l'instar des "Women Studies" américaines, le financement de revues spécialisées pour favoriser la constitution d'un domaine de recherche... »[11]. Dans cette continuité, Françoise Picq a été à l'origine en 1989 de la création de l'Association nationale des études féministes (ANEF), qui a « pour objectif de développer les études féministes et d’en favoriser la diffusion en France et à l’étranger »[12]. Elle devient présidente de cette association[13].

Elle révèle notamment que la journée initiale du 8 mars, en commémoration des couturières de New York, est un mythe, cet événement n'ayant jamais eu lieu[14],[15],[16].

Elle a publié de nombreux ouvrages, particulièrement sur le MLF, notamment Libération des femmes. Les années-mouvement, sur le féminisme des années 1970 en France. Cet ouvrage « constitue encore une référence pour quiconque s'intéresse à l'histoire de cette période »[17],[18].

Elle est également vice-présidente de l'université Paris-Dauphine et maîtresse de conférences[19],[20].

Décoration[modifier | modifier le code]

Elle est chevalier de la Légion d'honneur en 2015[21].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Françoise Picq, Le Mouvement de libération des femmes et ses effets sociaux, Paris, GEF/Paris VII, 1987
  • Françoise Picq, Libération des femmes. Les années-mouvement, Paris, Le Seuil, 1993
  • Françoise Picq, « Journée internationale des femmes : à la poursuite d'un mythe », in Travail,genre et sociétés, vol. 1, no 3, 2000, p. 161-168
  • Françoise Picq, « Du mouvement des femmes aux études féministes », in Les Cahiers du CEDREF, vol. 10 (Vingt cinq ans d'études féministes : histoire et mémoire), 2001, p. 23-31
  • (en) Françoise Picq, « The History of the Feminist Movements in France », in G.Griffin et R.Braidotti (dir), Thinking Differently, A Reader in European Women’s Studies, Zed Books, Londres, 2002, p. 313-320
  • Françoise Picq, Libération des femmes, quarante ans de mouvement, Brest, Éditions-dialogues.fr, 2011, 529 p.
  • Françoise Picq, Féministe, encore et toujours, 1970-2010, Paris, Indigène Éditions, 2012
  • Françoise Picq (avec Martine Storti), Le Féminisme à l'épreuve des mutations géopolitiques, Donnemarie-Dontilly, Éditions iXe, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Entretien avec la sociologue française Françoise Picq », TV5MONDE,‎ (lire en ligne)
  2. Agnès Callu, Le Mai 68 des historiens: Entre identités narratives et histoire orale, Presses Univ. Septentrion, (ISBN 9782757401514, lire en ligne)
  3. Caroline Fourest, Quand la Gauche a du courage: Chroniques résolument laïques, progressistes et républicaines, Grasset, (ISBN 9782246802730, lire en ligne)
  4. « Débat du jour - Le combat du féminisme est-il gagné? Les batailles ont-elles changé? », RFI,‎ (lire en ligne)
  5. « Été 1970 : la révolution MLF | L'Histoire », sur zwan.nexen.net (consulté le 13 juin 2017)
  6. (en) « Feminism in France: the Rose Revolution », sur Cafebabel (consulté le 14 juin 2017)
  7. Christine Bard (avec la collaboration de Sylvie Chaperon), Dictionnaire des féministes - France XVIIIe-XXIe siècle, Paris, Presses Universitaires de France, , p. 1131-1134
  8. Cornelia Möser, Féminismes en traductions, Archives contemporaines, (ISBN 9782813000804, lire en ligne)
  9. Christine Bard (avec la collaboration de Sylvie Chaperon), Dictionnaire des féministes - France XVIIIe-XXIe siècle, Paris, Presse Universitaire de France, , p. 1131-1134
  10. « Assemblée nationale ~ Compte rendu de réunion de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 juin 2017)
  11. « Le colloque "Femmes, féminisme et recherches" de 1982 »
  12. « Qui sommes-nous? », sur anef.org (consulté le 14 juin 2017)
  13. Marie-Josèphe Bonnet, Adieu les rebelles !, Flammarion, (ISBN 9782081333987, lire en ligne)
  14. « Journée des femmes: la véritable histoire du 8 mars », sur CNRS Le journal (consulté le 13 juin 2017)
  15. Sans Compromis, « #8mars – Journée des femmes : la véritable histoire du 8 mars », sur Sans Compromis, (consulté le 13 juin 2017)
  16. « La véritable histoire de la Journée internationale des droits des femmes - Ça m'intéresse », Ça m'intéresse - La curiosité en continu,‎ (lire en ligne)
  17. BARD, Christine avec la collaboration de Sylvie Chaperon, Dictionnaire des féministes France XVIIIe6XXIe siècle, Paris, Presses Universitaires de France, , p. 1131-1134
  18. Bibia Pavard, « Françoise Picq, Libération des femmes, quarante ans de mouvement », Clio. Femmes, Genre, Histoire, no 37,‎ (ISSN 1252-7017, lire en ligne)
  19. Arrêté du 10 novembre 2000 portant nomination au comité de pilotage pour l'égal accès des femmes et des hommes aux emplois supérieurs des fonctions publiques (lire en ligne)
  20. « Entretien avec la sociologue française Françoise Picq », TV5MONDE,‎ (lire en ligne)
  21. Olivier SIGMAN, « Légion d'honneur du 14 juillet 2015 : promotion, nomination et élévation des professionnels de la santé - Actualités du droit et de la santé ... », Actualités du droit et de la santé ...,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]