Françoise Pétrovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Pétrovitch
Nouvelles de l'estampe - Colloque des 50 ans - Françoise Petrovitch 3.JPG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ChambéryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Françoise Pétrovitch est une artiste plasticienne française née en 1964 à Chambéry[1]. Elle travaille le dessin et la peinture, ainsi que la céramique et la vidéo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Françoise Pétrovitch élabore un univers de personnages, d’enfants et adolescents, travaillés au lavis et à la peinture à l’huile. Il s’agit pour elle d’évoquer l’intimité, quel que soit le format du dessin ou de la peinture : « Un grand format peut être plus intime encore qu’un petit dessin[2]

Certaines peintures sont réalisées dans un format immersif et nous plongent dans le corps de ces personnages rêvés. En 2016, l’artiste peint deux grands formats de 240 x 300 cm représentant un jeune homme et une jeune femme (Sans titre 2016) assis l’air rêveur et boudeur. Elle réalise également depuis quelques années des Wall Drawing au pinceau à la peinture rouge directement sur le mur.

« Si son art est tributaire de son époque, c’est-à-dire qu’il tient compte des conditions de sa reproductibilité mécanisée, son horizon demeure celui de la peinture - et d’une peinture qui, si elle se joue des frontières conventionnelles, outrepasse aussi les catégories temporelles[3]».

Un bestiaire est aussi très présent et revient régulièrement dans son œuvre[4], ces animaux réalisés en céramiques, n’ont parfois que des têtes (Faon, 2004 ; Cerf, 2004), et lorsqu’ils ont un corps, ils sont représentés assis comme la série Lapin témoin (2013, 2015), ou la Sentinelle (2015), ils sont aussi quelquefois représentés à moitié (Demi-mammouth, 2014). Ces animaux humanisés tout droit sortis d’un conte semblent bienveillants. L’oiseau est un motif récurrent, il est représenté en terre lové au cœur d’une main ou simplement couché sur le dos. En dessin dans la série Étendus, Françoise Pétrovitch représente des personnages et des oiseaux dans la posture du sommeil dans une situation entre deux mondes.

Françoise Pétrovitch livre un monde qui est familier sans en formuler de commentaire, le caractère « entre-deux » traverse son œuvre, il s’agit de montrer sans nous livrer l’histoire dans son ensemble : « Dans l’assemblée de garçons et de filles qui habitent ses peintures récentes, une forme d’Arcadie ambiguë se dessine, un monde à la lisière du vivant et du conscient, toujours guetté par une déviance subtile[3]. »

L'artiste est attachée au livre et a réalisé plusieurs livres d’artistes, dont Ne bouge pas poupée avec Hervé Plumet et Radio-Pétrovitch. Elle a aussi réalisé des ouvrages pour enfants comme Tu t’appelles qui ? ou l'album de coloriage Color Me.

En 2008, une exposition lui est consacrée au Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne, et elle investit en 2011 le Musée de la Chasse et de la Nature à Paris. En 2014, le musée des beaux-arts de Chambéry lui a consacré une exposition personnelle, et en 2015, le LAAC de Dunkerque l'a invitée à exposer en regard des collections du musée et du Frac Nord-Pas-de-Calais.

En 2016, plusieurs expositions monographiques lui sont consacrées au Frac PACA, au Château de Tarascon et à l’Espace pour l’Art à Arles. En 2015, elle représente la France dans l'exposition Organic Matters Women to watch au National Museum of Women in the Arts de Washington. Ses œuvres figurent parmi les collections du MNAM-Centre Pompidou, du MAC/VAL, du musée d'art moderne de Saint-Étienne, du National Museum of Women in the Arts de Washington, du Musée Leepa-Rattner à Tarpon Springs, des Frac Haute-Normandie et Alsace.

Françoise Pétrovitch enseigne à l’école Estienne à Paris.

Son travail est présent dans des collections publiques (Fonds national d'art contemporain, National Museum of Women in the Arts de Washington,...) et privées (Fondation Salomon, Fondation Guerlain, ...).

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1995 : lauréate du Prix Château Haut-Gléon
  • 2011 : Prix MAIF pour la sculpture

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Pavillon de verre, Louvre Lens, Lens
  • 2018 : À vif, Centre de la Gravure et de l’Image imprimée, La Louvière
  • 2018 : À Feu, Centre de la Céramique, La Louvière
  • 2018 : Je deviendrais un souvenir, Galerie Kamila Regent, Saignon
  • 2018 : Nous sommes tous des loups, dans la forêt profonde de l’éternité, Galerie C, Neuchâtel
  • 2017 : Exposition personnelle, Semiose galerie, Paris
  • 2017 : Françoise Pétrovitch, Centre d’art de Campredon, L’Isle-sur-la-Sorgue
  • 2016 : Ce que la mer entoure, Galerie du Faouëdic, Lorient
  • 2016 : S’absenter, Fonds régional d'art contemporain, Marseille[5],[6]
  • 2016 : Verdures, Centre d'art René d'Anjou, Château de Tarascon[6]
  • 2016 : Iles, Espace pour l’Art, Arles[6]
  • 2015 : Rendez-vous, Galerie rue Visconti, Paris
  • 2015 : Se fier aux apparences, LAAC, Dunkerque[7]
  • 2015 : Bons baisers de vacances, Les Roches - Centre d’Art contemporain, Le Chambon-sur-Lignon
  • 2014 : Musée des beaux-arts de Chambéry
  • 2014 : Eine Schwalbe macht noch keinen Sommer, Galerie Jordan Seydoux, Berlin
  • 2014 : Echos, Semiose galerie, Paris
  • 2014 : Étant donné un mur, Maison Salvan, Labège
  • 2014 : Après les jeux, Musée du dessin et de l'estampe originale de Gravelines
  • 2014 : Studiolo, Plateforme d’Artdu Muret, Muret
  • 2013 : Entrée Libre, Centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc, Thouars
  • 2013 : Laurentin Gallery, Bruxelles
  • 2013 : Échos, Institut culturel Bernard Magrez, Bordeaux
  • 2013 : Françoise Pétrovitch, Semiose galerie, Paris
  • 2012 : Musée de l’abbaye, St Claude
  • 2012 : French Institute Alliance Française, New York, États-Unis
  • 2011 : Musée de la Chasse et de la Nature, Paris
  • 2011 : Roses révérences, Galerie RX, Paris
  • 2011 : Françoise Pétrovitch, Centre d'art contemporain de Pontmain, Pontmain
  • 2010 : Erröten, Galerie Jordan Seydoux, Berlin
  • 2009 : Forget me not, Jardin de l’Hôtel Salomon de Rothschild, Paris
  • 2009 : La vie en rose, Espace Art Contemporain, La Rochelle
  • 2009 : Une étrange familiarité, Chapelle de la Visitation - Espace d'art contemporain, Thonon-les-Bains
  • 2008 : Musée d’Art Moderne, Saint-Étienne
  • 2008 : Galerie Teo, Céline Omotosendo, Tokyo
  • 2008 : Ne Bouge pas Poupée, Galerie RX, Paris
  • 2008 : Dessins, céramiques et livres d’artistes, musée Alfred-Canel, Pont-Audemer
  • 2007 : Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer
  • 2007 : Les photos de vacances des autres n’intéressent personne, Centre d'art contemporain du parc Saint-Léger, Pougues-les-Eaux
  • 2006 : Fondation Caisse d’épargne, Toulouse
  • 2006 : Se laisser pousser les animaux, tranquille, Maison des arts, Malakoff
  • 2005 : J’ai travaillé mon comptant, Artothèque, Vitré ; Musée de la mine, La Machine ; Musée de France d'Opale Sud, Berck-sur-Mer ; Orangerie, Cachan ; Artothèque, Caen
  • 2005 : Tenir debout, FRAC Alsace, Sélestat / Le Granit, Belfort
  • 2004 : Françoise Pétrovitch, Galleria Sogospatty, Rome
  • 2003 : Greffes, Galerie RX, Paris
  • 2003 : Supporters, Centre d’art contemporain Camille Lambert, Juvisy-sur-Orge
  • 2003 : Côté réservé à la correspondance, Palais de l'Isle, Annecy
  • 2002 : Dans le champ du paresseux, on ne trouve que des ronces, Artothèque, Hennebont
  • 2002 : Le hasard, antichambre du destin, Artothèque, Annecy
  • 2000 : La belle et la jolie, avec Julie Ganzin, Artothèque, Caen
  • 1999 : Broderies, The Living Art Museum, Reykjavik
  • 1998 : Verbe aimer – Verbe rompre, Galerie Polaris, Paris 1997
  • 1997 : Le Temps perdu ne se rattrape jamais, Galerie Polaris, Paris

Expositions collectives (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Peindre, dit-elle, Musée des Beaux-Arts de Dôle, Dôle
  • 2017 : Animalités, La Graineterie, Houilles
  • 2016 : Carte blanche à Guy Oberson, Galerie C, Neuchâtel
  • 2016 : J’ai des doutes, est-ce que vous en avez ?, Galerie Claire Gastaud, Clermont-Ferrand
  • 2016 : Le temps des collections, Musée des beaux-arts, Rouen
  • 2016 : Céramiques contemporaines, Musée municipal Urbain Cabrol, Villefranche-de-Rouergue
  • 2016 : L’Homme-Eponge ou l’expérience du sensible, Musée Passager, Paris
  • 2016 : 20 artistes contemporain de chez Idem (Paris) 7/2/16, Tokyo Station Gallery, Tokyo
  • 2016 : DOGS FROM HELL, Tokyo Station Gallery, Tokyo
  • 2016 : Sèvres Outdoors 2016, Cité de la céramique, Sèvres
  • 2015 : Super natural & Organic Matters-Women to Watch, National Museum of Women in the Arts, Washington
  • 2015 : Anima/Animal, Abbaye royale de Saint-Riquier
  • 2015 : L’effet Vertigo, Musée d’art contemporain du Val-de Marne MAC/Val, Vitry-sur-Seine
  • 2015 : Collection Philippe Piguet, une passion pour l’art, L’Abbaye, Espace d’art contemporain, Annecy-le-Vieux
  • 2014 : choices, École nationale supérieure des beaux-arts, Paris
  • 2014 : Françoise Pétrovitch & Rachel Labastie, Incertitudes des figures, Le Transpalette espace d’art contemporain, Bourges
  • 2014 : Quoi de neuf ? Acquisitions récentes, Hôtel d'Escoville, Caen
  • 2013 : Jardin des sculptures Fondation FLAG France, Château de la Celle-Saint-Cloud
  • 2013 : Donation Florence et Daniel Guerlain, Dessins contemporains, Centre Georges-Pompidou, Paris
  • 2013 : Teken, contemporary drawing, Entrepôt Fictief, Jan Cole Gallery, Gand
  • 2013 : Rives Imaginaires, sur les pas d’Ulysse, Château de Tarascon
  • 2013 : Parcours #5 «Vivement demain» MAC/ VAL, Vitry-sur-Seine
  • 2013 : Égarements, Château d’Avignon, Avignon
  • 2013 : De leur Temps 4: Nantes - Centre d’art Le hangar à Bananes, Le Hab, Nantes
  • 2013 : Vendanges de Printemps 2013, Chamalot-Résidence d’artistes, Moustier-Ventadour
  • 2012 : Pavillon de Chasse, Galerie Semiose, Paris
  • 2012 : Sur un pied, Galerie Semiose, Paris
  • 2011 : Femme objet / Femme sujet, Abbaye Saint André, CAC Meymac
  • 2011 : Le Beau Est Toujours Bizarre C.B., FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen
  • 2010 : À la table de l’Art, Frac Haute-Normandie, Hors les Murs, avec Fabien Verschaere, Château de Miromesnil
  • 2010 : Quand je serai petite... Musée des beaux-arts de Calais
  • 2010 : Dessins, acte 2, Musée de La Roche-sur-Yon
  • 2010 : Drawing time, Musée des beaux-arts, Nancy
  • 2010 : Collection 3, Peinture et dessin dans la collection Claudine et Jean-Marc Salomon, Fondation d’art contemporain de Salomon, Alex
  • 2010 : Je reviendrais, Musée MAC/VAL, Vitry-sur-Seine
  • 2010 : La scène française contemporaine, Circuits céramiques, Galerie de Sèvres - Cité de la céramique, Paris
  • 2009 : Ingres et les modernes, Musée Ingres, Montauban
  • 2009 : Fragile, Musée d’art moderne de Saint Étienne, Saint-Étienne
  • 2009 : Daejeon museum of art, Daejeon
  • 2009 : (Des)Accords Communs, Frac Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen
  • 2009 : Les Grandes Vacances, Maison d’Art Bernard Anthonioz, Nogent-sur-Marne
  • 2009 : Pierre, feuille, ciseaux, Hôtel de Mongelas, Paris
  • 2008 : Cris et chuchotements, Centre de la gravure et de l'image imprimée, La Louvière
  • 2008 : Dessins Figuratifs, Musée d’Art moderne, Saint-Étienne
  • 2008 : Micro-narratives : tentation des petites réalités, Musée d’Art moderne de Saint-Étienne, Saint-Étienne
  • 2007 : Place des Arts - Manufacture nationale de Sèvres, Forum Grimaldi, Monaco
  • 2007 : Être présent au monde, Musée Mac/Val, Vitry-sur-Seine
  • 2006 : Propos d’Europe V, Fondation Hippocrene, Paris

Collections publiques et privées[8][modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2013 Françoise Pétrovitch, Semiose éditions, texte de Nancy Huston et François Michaud, Paris, 335 p.
  • 2013 Après Catalogue de l'exposition à Laurentin gallery Bruxelles, 2013 Texte de Nancy Huston, 80 p.
  • 2013 Echos Beaux arts de Paris éditions et Institut culturel Bernard Margez, Texte de Ashok Adiceam et Michel Nuridsany 36 p.
  • 2011 L'art d'accommoder le gibier Édition Gallimard, Le promeneur, Texte de Claude D'Anthenaise 2011, 262 p.
  • 2010 Radio-Pétrovitch Sémiose éditions, Contient l'intégralité des dessins du projet Radio-Pétrovitch, 735 p.
  • 2010 Livret Opéra Rusalka Rusalka de Dvorak, Opéra de Munich, Mise en scène de Martin Kusej, 44 p.
  • 2008 Françoise Pétrovitch Catalogue d’exposition Coédition Un, Deux... Quatre Éditions et le Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne, textes de Lorand Hégyi et Philippe Piguet, 64 p.
  • 2006 Françoise Pétrovitch Éditions Pérégrines / Le temps qu'il fait, 2006 Sage comme une image, fiction de Eric Pessan, 180 p.
  • 2003 Françoise Pétrovitch, monographie Sémiose éditions, texte de M. Nuridsany, 114 p.
  • 2000 Un jeu d’enfant Éditions Artothèque de Caen, Avec Julie Ganzin et Laurice Schéhadé Gravures et photographies originales
  • 2000 Françoise Pétrovitch "Le génie du lieu" Friche anis Gras Arcueil textes de Philippe Piguet et Pascale Buttaud
  • 1999 Les sciences amusantes et mystérieuses Éditions Le Petit Jaunais, Album à colorier, 16 p. (18 exemplaires)
  • 1995 Cahier d’entraînement à l’écriture Édition Galerie Polaris, Texte de Michel Nuridsany 16 p.

Livres d’artistes[modifier | modifier le code]

  • 2016 Françoise Pétrovitch - Color me, Semiose éditions, Paris
  • 2016 Tu t’appelles qui ? Album jeunesse, édition Thierry Magnier, textes : Claudine Galéa, Paris
  • 2014 Solution de continuité, textes et illustrations de Françoise Pétrovitch, Paul de Sorbier, Marion Richez, Éditions Maison salvan et Semiose Édition, Paris
  • 2013 Vis à vis, Ed. Book Machine Press
  • 2009 Radio-Pétrovitch, Ed. Sémiose
  • 2009 Ne Bouge pas Poupée, texte Eric Pessan, photographie Hervé Plumet, Coédité par la Galerie RX et le CIAV de Meisenthal
  • 2008 Je préfère ne pas voir, Édition Opaques, Pantin
  • 2008 Je suis petit de forme rectangulaire, Ed. Musée Canel en collaboration avec le lycée Jacques Prévert, Pont-Audemer
  • 2007 La vie en Rose, texte de Dominique Mainard, Ed. Chemin de Fer, Rigny
  • 2006 Ne regarde pas s’il te plaît, avec Pierre-Yves Freund, Association Territoire
  • 2005 J’ai travaillé mon comptant, Ed. Un sourire de toi, Paris
  • 2005 Mes familiers, Ed. Sémiose, Paris
  • 2004 Tenir debout, collection Saison, Ed. Filigranes
  • 2003 8 Vues (cartes postales), Musée-Château, Annecy
  • 2003 Périphéries, Ed. Points Cardinaux & Sémiose, Paris
  • 2003 J’arrête pas maintenant d’être en vacances, Ed. Le Petit Jaunais, Nantes
  • 2002 De la séduction, album à colorier, Ed. Semiose, Paris
  • 2000 Un jeu d’enfant, avec Julie Ganzin, Ed. Artothèque de Caen
  • 1999 Avec mon meilleur souvenir, Ed. Un an ou deux, Ezanville
  • 1998 L’album à colorier, Ed. Le Petit Jaunais, Nantes
  • 1994 L’abécédaire de Claude Piéplu, Ed. Archimbaud, Paris

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Françoise Pétrovitch », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  2. « L'atelier A : Françoise Pétrovitch », sur ARTE Creative (consulté le 22 février 2017)
  3. a et b François Michaud, Françoise Petrovitch, Paris, Semiose Editions, , Premier sang
  4. « Françoise Pétrovitch : « J'essaie de donner à l’art un droit de réponse » », sur Libération.fr (consulté le 22 février 2017)
  5. « Arles, Marseille et Tarascon, l'exposition de l'été », Marie France, magazine féminin,‎ (lire en ligne)
  6. a b et c « L’univers insolent de Françoise Pétrovitch | Connaissance des Arts », Connaissance des Arts,‎ (lire en ligne)
  7. « Françoise Pétrovitch, trublion des collections de Dunkerque », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  8. « Françoise Pétrovitch : Bio », sur www.francoisepetrovitch.com (consulté le 20 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]