Françoise Livinec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Livinec.jpg

Françoise Livinec, née en à Carhaix-Plouguer, est une galeriste française d'art contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née en 1963 en Bretagne. Après des études de droit, elle vient sur Paris et effectue d'autres études de psychologie clinique et pathologique. Pendant ce second volet de son parcours d'étudiante, elle aide un brocanteur des puces de Saint-Ouen[1]. Après son DESS de Psychologie clinique et pathologique, elle exerce cependant cinq années au sein de l’Établissement public santé mentale de l’Aisne[2],[3],[4]. En 1984, naissance de sa fille, Marion Le Mitouard. Elle démissionne de l’hôpital psychiatrique[4]. Après avoir obtenue un diplôme en histoire de l’art École du Louvre, elle crée et dirige Drouot Estimations de 1987 à 1993.

En 1998, elle ouvre un stand aux puces de Saint-Ouen en 1998. En 2004, elle crée sa première galerie à Paris, 29, avenue Matignon, dans le 8e arrondissement, puis une deuxième, 24, rue de Penthièvre en 2015[3]. En Bretagne, elle inaugure un espace d’art à Huelgoat en 2009, appelé L'École des Filles[3].

Les Éditions Françoise Livinec sont créées en 2010 : monographies d’artistes, catalogues d’expositions, actes de colloques dédiés à Victor Segalen. En 2013, publication du fac-similé de l’Album Louis Noir de Tristan Corbière, qui avait appartenu à Jean Moulin. Françoise Livinec collabore avec de nombreux écrivains et conservateurs de musée, comme Mona Ozouf, Philippe Le Guillou, Irène Frain, Catherine Puget, Françoise Terret-Daniel poursuivant ainsi un dialogue fécond entre les Arts et les Lettres.

L'École des Filles[modifier | modifier le code]

Françoise Livinec rachète en 2009 l’ancienne école communale de filles au Huelgoat, en Bretagne, pour le réhabiliter en espace d’art. Chaque saison, une exposition thématique est présentée dans les 2 000 m2 d’anciennes salles de classe. « L’été des 13 dimanches » est une programmation artistique et littéraire lancé en 2011 réunissant des auteurs comme Mona Ozouf, Alain Rey, Erik Orsenna, Michel Onfray[3],[5],[6]. L’espace d’art a reçu plus de 10 000 visiteurs en 2017. L’École des filles ouvre chaque année lors du week-end de l’Ascension avec des rencontres en hommage à Victor Segalen, mort à quelque pas de l’espace d’art, dans la forêt du Huelgoat, le 21 mai 1919[3].

Les conférences du festival littéraire « L’été des 13 dimanches » sont, depuis 2018, disponibles en podcast sur la plateforme Ausha.

Artistes majeurs représentés par la galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Aubin, « Françoise Livinec, nouvelle maîtresse de l'École des filles », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  2. Laure Belot, « Ces "presque psys" qui nous confessent », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a b c d et e Marie-Christine Morosi, « Françoise Livinec, galeriste et… directrice d'école », Le Point,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Christian Gouerou, « Françoise Livinec… pas sans son École des filles », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  5. Alexia Guggémos, « L’École des Filles de Huelgoat, un centre d’art où la magie opère », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  6. Laëtitia Gaudin, « En Bretagne, les intellectuels retournent à l'école », sur Figaro, (consulté le 30 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]