Françoise Laborde (femme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Françoise Laborde (journaliste) et Laborde.
Françoise Laborde
Image illustrative de l'article Françoise Laborde (femme politique)
Fonctions
Sénatrice de la Haute-Garonne
En fonction depuis le
(7 ans 4 mois et 10 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Parti politique PRG
Groupe: RDSE
Profession Enseignante

Françoise Laborde, née le [1], est une femme politique française. Membre du Parti radical de gauche, elle est sénatrice de la Haute-Garonne depuis son élection le 21 septembre 2008, et a été membre de l'Observatoire de la laïcité entre le 5 avril 2013 et le 21 janvier 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Françoise Laborde est enseignante de profession[1]. Institutrice puis professeure des écoles et directrice d'école maternelle, elle se consacre uniquement à la politique depuis son élection au Sénat en 2008[2].

Elle est membre au Parti radical de gauche. Elle est, depuis 2001, conseillère municipale de Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne).

Le 21 septembre 2008, elle est élue sénatrice de la Haute-Garonne. Elle siège au Sénat au sein du groupe parlementaire du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE).

Elle est membre de l'observatoire de la laïcité, qu'elle quitte le 21 janvier 2016 en demandant la démission de son Président, Jean-Louis Bianco, suite à une polémique provoquée par les propos du Premier ministre Manuel Valls. Tenante d'une ligne dure sur les questions de laïcité et favorable à des restrictions supplémentaires en ce qui concerne l'utilisation de signes religieux musulmans, elle affirme que celles-ci ne sont pas adoptées "pour des raisons électorales"[3].

Elle est mère de deux enfants[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Françoise Laborde est adjointe au maire chargée de la Culture de Blagnac[2].

Depuis septembre 2008, elle est sénatrice de la Haute-Garonne[1], présidente du groupe d'études sur les arts de la scène de la rue et des festivals en régions, du groupe d'amitié France Irlande et de la commission d'enquête sur le service public de l'Éducation constituée le 27 janvier 2015. Elle est également vice-présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) Sénat, « LABORDE Françoise », sur senat.fr (consulté le 3 février 2012)
  2. a, b et c (fr) Françoise Laborde, « Mon parcours », sur francoiselaborde.fr (consulté le 3 février 2012)
  3. (fr) « Observatoire de la laïcité : "Il fallait que ça pète" », sur L'Obs (consulté le 21 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]