Françoise Houdart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Houdart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
BoussuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Françoise Houdart est un écrivain belge d'expression française, née le [1] à Boussu en Hainaut.

Après avoir suivi une formation de traducteur à l'École internationale de traducteurs et d'interprètes de Mons, elle entame une carrière d'enseignante en tant que maître assistant en langue allemande à la Haute École Provinciale de Mons Borinage Centre, devenue aujourd'hui Haute École Condorcet. Elle est mariée avec Renild Thiébaut. Ils ont ensemble quatre enfants, et sept petits-enfants[réf. nécessaire]. Son beau-fils est le député-bourgmestre socialiste d'Hensies Éric Thiébaut. Animatrice de rencontres littéraires à la bibliothèque de Boussu (Les Saisons littéraires)et rencontres culturelles et pédagogiques sur demande (ateliers découverte lecture et écriture)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Les neiges racontées, Éd. Arcam, Paris, 1981.
  • Sourciers et sorcières, Éd. Le Portulan, 1982.
  • L’hiver se lève, Marie, Éd. Le Portulan, 1983.
  • Prescription au silence, chez l'auteur, 1985.
  • Cour de la Citadelle, Éd. Alliance française, Mons, 1987.
  • Lettres à la Fiancée, en collaboration avec Jean Dumortier, Jacques Bonivert, Gilly, 1988.
  • Arythmies, Alliance française, Mons, 1989. Prix Gauchez Philippot.
  • Afrique, inédit. Prix RTBF Mons 1990 : un auteur, une voix.
  • Mes icônes en leur musée d’État, Éd. du Non-Dit, Bruxelles, 1992.
Romans
  • La vie, couleur saison, Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut) 1990.
  • La part du feu, Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut) 1991.
  • Camino, Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut), 1993.
  • Quatre variations sur une fugue, Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut), 1995.
  • ... née Pélagie D., Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut), 1996.
  • Femme entre quatre yeux, Éd.Luce Wilquin, Avin, 1999.
  • Belle-Montre, Éd. Luce Wilquin, Avin, 1999.
  • Textes pour la gisante, Éd. Luce Wilquin, Avin (Hannut), 2003.
  • La petite fille aux Walalas, Éd. Luce Wilquin, Avin, 2005, coll. Luciole.
  • Tu signais Ernst K, Éd. Luce Wilquin, Avin, 2005, coll. Sméraldine.
  • Bastida, Éd. Luce Wilquin, Avin, 2007, coll. Sméraldine
  • Oublier Emma, Éd. Luce Wilquin, Avin, 2009, finaliste du Prix Rossel 2009
  • L'amie slovène, Ed Luce Wilquin, 2011
  • La danse de l'abeille, Ed. Luce Wilquin, 2012
  • Les profonds chemins, Ed. Luce Wilquin, 2013
  • Victoria Libourne, Ed Luce Wilquin, 2014, coll. Sméraldine
  • Retour à Domme, Ed Luce Wilquin, 2016
  • Éclipse, Ed Luce Wilquin, 2017
  • Dieu le potier et quelques autres 2018
  • Crimes et sentiments (collectif Audace)
  • Niokobok (à paraître Audace 2018)
Album illustré pour les enfants
  • Le château de Boussu raconté aux enfants, illustration Jacky Assez, Ed Asbl Gy seray Boussu

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • Prix Gauchez Philippot en 1989 pour Arythmies
  • Prix RTBF "Un auteur, une voix" en 1990 pour Afrique (fragment des Quatre variations)
  • Prix de Thyssebaert 1997 pour ... née Pélagie D.
  • Prix du Centenaire de l'Association des Écrivains Belges de Langue Française (AEB) en octobre 2002
  • Prix de Littérature pour l'ensemble de l'œuvre attribué par l'Association des Amis du Hainaut, octobre 2003
  • Prix 2006 du Comité des Usagers de la Bibliothèque Centrale de la province de Hainaut pour "Tu signais Ernst K"
  • Prix de littérature Charles Plisnier 2014 pour Les profonds chemins
  • Prix Louis Piérard 2016
  • Nomination au prix Rossel en 2009 pour Oublier Emma

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF13752773)

Liens externes[modifier | modifier le code]