Françoise Hildesheimer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Françoise Hildesheimer est une archiviste et historienne française née en 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'Ernest Hildesheimer, archiviste et historien de Nice et de la Côte d'Azur, Françoise Hildesheimer étudie à l'École nationale des chartes, où elle rédige une thèse sur l'histoire de Nice au XVIIe siècle (1974)[1]'[2].

Docteur en histoire (1979)[3], elle est conservateur général du patrimoine aux Archives nationales et professeur associée à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle dispense également des cours à l'ICES.

De 1981 à 1985, elle est secrétaire générale du Comité français des sciences historiques. En 2007, elle préside la Société de l'histoire de France[4].

Elle a été rédactrice en chef de la revue Histoire et Archives, éditée de 1997 à 2007[5].

En 2018, elle collabore à l'émission Secrets d'Histoire consacrée à Marie de Médicis, intitulée Marie de Médicis ou l'obsession du pouvoir diffusée le sur France 2[6].

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses recherches ont porté sur diverses thématiques : histoire de Nice, histoire des maladies et des épidémies, histoire religieuse, histoire politique. Elle est une spécialiste reconnue de Richelieu, sur qui elle a publié une biographie et dont elle a édité les œuvres[7].

Elle mène également une réflexion professionnelle sur les archives[8]. En 2022, elle a fait une incursion monographique dans l'histoire politique et religieuse de la Révolution française, avec une biographie de l'abbé Grégoire.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Bureau de la santé de Marseille sous l'Ancien régime. Le renfermement de la contagion, Marseille, Fédération historique de Provence, 1980.
  • Les Diocèses de Nice et de Monaco, Paris, Beauchesne, 1984 (dir.).
  • Les Archives, pourquoi ? comment ? La recherche aujourd'hui dans les archives en France, Paris, Éditions de l'Érudit, 1984.
  • Notre-Dame-de-la-Garde, Marseille, J. Laffitte, 1985.
  • Richelieu, une certaine idée de l'État, Paris, Publisud, 1985.
  • La Vie à Nice au XVIIe siècle, Paris, Publisud, 1988.
  • Foi chrétienne et milieux maritimes (XVe-XXe siècles), actes du colloque, Paris, Collège de France, 23-, Paris, Publisud, 1989.
  • Les archives privées. Le traitement des archives personnelles, familiales, associatives, Paris, Christian, 1990.
  • La Terreur et la pitié. L'Ancien régime à l'épreuve de la peste, Paris, Publisud, 1990.
  • L'assistance hospitalière en France, Paris, Publisud, 1992 (en collab.).
  • Le Jansénisme en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Publisud, 1992.
  • Le jansénisme : l'histoire et l'héritage, Paris, Desclée de Brouwer, 1992.
  • Fléaux et société. De la Grande Peste au choléra (XIVe-XIXe siècle), Paris : Hachette supérieur, 1993.
  • Introduction à l'histoire, Paris, Hachette, 1994.
  • édition de Richelieu, Testament politique de Richelieu, Paris, Société de l'histoire de France, 1995.
  • L'histoire religieuse, Paris, Publisud, 1996.
  • Les archives de France, mémoire de l'histoire, Paris, Honoré Champion, 1997.
  • Du Siècle d'or au Grand Siècle : l'État en France et en Espagne, XVIe – XVIIe siècle, Flammarion, coll. « Champs. Université : histoire », , 355 p. (ISBN 978-2-0808-3017-3).
  • Relectures de Richelieu, Paris, Publisud, coll. « La France au fil des siècles », , 273 p. (ISBN 978-2-86600-690-7, BNF 37622041, présentation en ligne).
  • édition de Richelieu, Œuvres théologiques. Tome I, Traité de la perfection du chrétien, Paris, Honoré Champion, 2002 (en collab.).
  • L'épargne sous l'Ancien Régime, Paris, Association pour l'histoire des caisses d'épargne, Economica, 2004 (dir.).
  • Richelieu, Paris, Flammarion, coll. « Grandes biographies », , 590 p. (ISBN 2-08-210290-4, présentation en ligne).
    Réédition : Richelieu, Paris, Flammarion, coll. « Grandes biographies », , 596 p. (ISBN 978-2-08-024527-4, présentation en ligne).
  • édition de Richelieu, Traité qui contient la méthode la plus facile et la plus assurée pour convertir ceux qui se sont séparés de l'Église (en collab.), Paris : H. Champion, 2005
  • La double mort du roi Louis XIII, Flammarion, coll. « Au fil de l'histoire », , 422 p. (ISBN 978-2-08-120308-2, présentation en ligne).
    Réédition : La double mort du roi Louis XIII, Flammarion, coll. « Champs. Histoire », , 422 p., poche (ISBN 978-2-0812-6558-5).
  • Monsieur Descartes. "La fable de la raison", Paris, Flammarion, 2010.
  • Françoise Hildesheimer (dir.), Richelieu : de Luçon à La Rochelle (1618-1628). Études réunies à l'occasion du 20e anniversaire de l'association Sur les pas de Richelieu, La Roche-sur-Yon, Éditions du Centre vendéen de recherches historiques, , 394 p. (ISBN 978-2-911253-86-7).
  • (co-auteur) Monique Morgat-Bonnet, Parlement de Paris. Histoire d’un grand corps de l’État monarchique. XIIIe-XVIIIe siècle, Honoré Champion, , 830 p. (ISBN 978-2-7453-4812-8)
  • Richelieu : De Luçon à La Rochelle (1618-1628), Centre Vendéen de Recherches Historiques, , 394 p. (ISBN 978-2-9112-5386-7).
  • Richelieu, Flammarion, , 600 p. (ISBN 978-2-0802-4527-4).
  • L'abbé Grégoire, une "tête de fer" en révolution, Paris, Éditions du Nouveau Monde, 2022, 411 p.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Gobert et prix Madeleine-Laurain-Portemer 2005 pour Richelieu[9].
  • Prix des Ambassadeurs 2008 pour La Double Mort du roi Louis XIII.
  • Prix des antiquités de la France (Académie des Inscriptions et Belles Lettres) et prix Malesherbes 2019 pour Le Parlement de Paris. Histoire d’un grand corps de l’État monarchique. XIIIe-XVIIIe siècle[10].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]