Françoise Foning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Foning
FrancoiseFoning.jpg
Françoise Foning en 2012
Fonctions
Maire
Douala
-
Membre de l'Assemblée nationale du Cameroun
Wouri
-
Membre de l'Assemblée nationale du Cameroun
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Self made woman
Activités

Françoise " Dalida" Foning ( Ma’a Mêfo’o Nkong-La’a[1]) est une femme d'affaires et femme politique camerounaise. Elle est membre du RDPC et présidente de l’Organisation des femmes chefs d’entreprise mondiales[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1948 a Dschang[3] et décédée le 23 janvier 2015 à la suite d'un accident de circulation sur la route Yaoundé - Bafoussam, Françoise Foning était élite Bafou et maire de la Commune de Douala Vème.

Ses prises de parole et son franc parler restent dans la mémoire de nombreux Camerounais. Ce caractère trempé lui a valu d’être " la femme la plus combative et la plus combattue du landerneau politique (camerounais) depuis 1990[4]. elle est d'ailleurs considérée par beaucoup au Cameroun comme l'archétype de la self-made-woman[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Originaire du département de la Menoua dans la région de l'Ouest Cameroun, après une petite formation en secrétariat, elle va se lancer très tôt dans les affaires[6], elle a d'abord été propriétaire de plusieurs taxis qui lui ont permis d'ouvrir un cabaret où elle prestait personnellement. Fort des relations qu'elle s'est faites dans ces entreprises, Françoise Foning va entrer en politique et plus tard soutenir l'entreprenariat féminin[6]. Présidente du regroupement des femmes d'affaire du Cameroun[7], femme innovante, volontaire et surtout à l'écoute des autres, Françoise Foning vient du monde du tourisme où elle n'était qu'une simple employée dès 1966.

Activités politiques & communautaires[modifier | modifier le code]

On retiendra qu'elle fût présidente de la section R.D.P.C du Littoral. Elle a été maire de Douala 5eme et député du Wouri. C'est d'ailleurs au début des années 90 qu'elle commence à soutenir le régime en place. Malgré les représailles que cela lui a valu, et ses défaites notamment à l'élection législative de 1992 et à l'élection municipale de 1996[6], elle est restée persévérante, inflexible subtile et intelligente. C'est ainsi qu'en 1997, elle se présente pour la deuxième fois aux élections législatives et les remporte. Son dynamisme politique et économique lui ont valu de pouvoir représenter la première dame plusieurs fois lors des meetings qui se tenaient à l'Ouest du pays. Bien que dépourvue de diplômes elle a marqué la scène camerounaise par son talent et son dynamisme qui lui ont donné d'être une personnalité politique imposante et économiquement forte[4]. Le fait que le secteur dit New-style du quartier Bepanda a Douala lui doive son nom illustre à merveille des qualités d'organisatrice communautaire de Françoise Foning. Voici ce qui en est dit " En 1967, une jeune femme, dont le dynamisme était déjà perceptible, s’installe dans ce secteur. Elle y ouvre un restaurant-bar au nom New-style. Ce nom était l’expression d’un état d’âme, une vision des choses, un projet. Cette jeune dame, Françoise Foning, entendait par ce fait, impulser une dynamique nouvelle au quartier. C’est ainsi que sous son leadership, les habitants de cette zone vont s’organiser et viabiliser leur quartier. Bien avant déjà, étant donné la popularité de cet établissement, l’amabilité et le dévouement de la tenancière, on avait pris l’habitude de désigner cette zone par le nom du restaurant-bar."[4]

Grand officier du Mérite Camerounais, Françoise Foning est reine de la cour royale du groupement Bafou (Menoua).

Elle a reçu le Njih (distinction honorifique à la cour royale du sultanat Bamoun).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « www.bafou.org »
  2. fcem.org Organigramme
  3. Leontine BABENI, FEMMES D´IMPACT, Yaounde-Cameroun, editions tropiques, , 115 p., p. 59
  4. a b et c Dieudonné Tahafo Fonguieng & Al., Histoire des femmes célèbres du Cameroun, Yaounde, Editions Portraits, , 178 p. (ISBN 9956-412-01-5), p. 92-93
  5. Léontine Babeni, Femmes d'impact, Yaoundé, éditions tropiques, , 115 p. (NON), p. 59
  6. a b et c Dieudonné Tahafo Fonguieng & Al., Histoire des femmes célèbres du Cameorun, Yaoundé, Editions Portraits, , 178 p. (ISBN 9956-412-01-5), p. 92-93
  7. africansuccess.org Biographie