Françoise Delord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Françoise Delord
Image dans Infobox.
Fonction
Présidente
ZooParc de Beauval
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Françoise Jeanne DoucetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Françoise Delord, née Doucet le à Nice et morte le à Romorantin-Lanthenay[1], est la fondatrice du ZooParc de Beauval.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et débuts dans le spectacle[modifier | modifier le code]

Françoise Doucet est élevée seule par sa mère institutrice près de Montargis. Elle étudie au lycée Jeanne d'Arc à Orléans puis s'inscrit au Conservatoire national d'art dramatique[2]. Elle étudie au conservatoire pendant deux ans[3].

Françoise Doucet souhaite entrer à la Comédie-Française et y jouer Phèdre[4]. En attendant, elle travaille à Bobino où elle présente onze spectacles par semaine[3].

Françoise Delord sur scène à Bobino

Elle côtoie pendant six ans certaines personnalités telles que Jacques Brel, Léo Ferré ou Georges Brassens[5]. Elle rencontre et épouse un copain de scène, Jacques Delord, un magicien. Elle a deux enfants avec lui, Rodolphe et Delphine, puis divorce[2].

De la volière de l'appartement au zoo[modifier | modifier le code]

C'est au début des années 1970 que Françoise Delord gagne un couple d'oiseaux — des becs d'argent — lors d'une visite au salon de l'enfance avec sa fille. « Le déclic est venu de là », affirme-t-elle[3]. Elle se passionne pour les oiseaux et va régulièrement à l'animalerie pour en acquérir de nouveaux, elle construit une volière dans son appartement parisien[5]. Le nombre de ses pensionnaires à plumes atteint 300, un déménagement s'impose[2].

Entrée du ZooParc de Beauval en 2019.

Elle quitte la capitale et s'installe avec son mari et ses enfants à Saint-Aignan, dans une propriété de cinq hectares[3]. Elle ouvre un parc ornithologique en 1980, qui se transforme en zoo en 1989 grâce à l'arrivée de félins. La fréquentation du parc augmente fortement deux ans plus tard après l'accueil de deux tigres blancs, les premiers en France. Elle préside le ZooParc de Beauval qui ne cesse de grandir et de présenter de nouveaux animaux. Il s'étend désormais sur 44 hectares et accueille 35 000 animaux. Elle laisse progressivement les commandes à ses deux enfants, Rodolphe Delord et Delphine Delord[5].

Elle meurt le [6], à l'âge de 81 ans. Elle est inhumée auprès de son mari au cimetière communal de Saint-Aignan (Loir-et-Cher).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. a b et c « Françoise Delord, Val de Loire, une balade en France », sur Val de Loire, une balade en France (consulté le )
  3. a b c et d « A l'origine du zoo, Françoise Delord et sa passion pour les passereaux africains », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Le Point magazine, « Françoise Delord, de "Mademoiselle Bobino" au zoo de Beauval », sur Le Point, (consulté le )
  5. a b et c « Françoise Delord, de "Mademoiselle Bobino" au zoo de Beauval », sur 20 minutes (consulté le )
  6. « Loir-et-Cher : Françoise Delord, fondatrice du ZooParc de Beauval, est décédée », sur www.lanouvellerepublique.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]