Françoise Auricoste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Auricoste
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Françoise Auricoste, née à Paris le , est une historienne française qui s'intéresse spécialement à l'histoire du Quercy et à celle de ses habitants depuis les origines.

Le Quercy au centre de ses livres[modifier | modifier le code]

Issue d'une très ancienne famille de Valroufié (Lot)[1], Françoise Girard a pour l'un de ses arrière-grands-pères Alfred Berteil, fondateur en 1840[2] d'une manufacture de chapeaux dont le premier magasin est installé place Saint-Augustin à Paris. Très vite reconnu pour la qualité de ses créations, Berteil devient le fournisseur de la Présidence de la République et des cours étrangères. Il est le premier à fabriquer dans ses ateliers de la rue du Temple les chapeaux dits "melon" et "haut-de-forme" [3]. Par un autre pan de ses ancêtres, Françoise Girard descend d'une lignée d'artistes, graveurs, peintres... Elle épouse en 1955 un Lotois -ingénieur informaticien- Jean Auricoste (1928-2007), dirigeant de nombreuses sociétés d'informatique comme CII, (Compagnie internationale pour l'informatique) ou Eurosoft, dont la famille trouve ses racines dans le canton de Cazals (Lot) depuis la guerre de Cent Ans.

L'Histoire[modifier | modifier le code]

Après ses études d'histoire à la Sorbonne, Françoise Auricoste obtient le Capes et elle est bi-admissible à l'agrégation d'histoire. Elle devient ensuite professeur d'histoire et géographie. Elle exerce successivement dans plusieurs lycées de Paris et de la région parisienne de 1951 à 1985[4]. Son premier livre est consacré à la région natale de son mari: « Le pays de Cazals (Lot) en Quercy des origines à 1800 » (1998). Par la suite elle écrit plus de quinze livres, tous centrés sur le département du Lot, monographies de villages ou de bourgs. Ainsi publie-t-elle: « Les Arques en Quercy : Vallée du fer et des Arts » (1990) ; « Si Marminiac m'était conté » ; « Saint-Caprais (Lot) : Au cœur du chataignal de la Bouriane » ; "La bastide de Villefranche-du-Périgord" (1992, rééd. 1994); "Montcléra", "Goujounac"....

En 2013, elle publie "Histoire de Pradines. Le village devenu ville au bord du Lot" (avec Claude Lufeaux), Préface de Didier Mercereau. Avant-props d'Agnès Sevrin-Cance. Édité par la Mairie de Pradines[5].

Françoise Auricoste conçoit aussi des ouvrages thématiques: "Histoire des femmes Quercynoises" (1996), "Histoire de la bourgeoisie en Quercy des campagnes et des bourgs aux XVIIe et XVIIIe siècles" (2000) ; "Histoire des Aubergistes et Cabaretiers Quercynois (1600 à 1900)" (2003); "Histoire des Artisans Quercynois" (2000) ; "Les meuniers en Quercy aux 17 et 18e siècles" (2002) ; "Les protestants oubliés du Haut-Quercy" (2007) ; "Marchands et négociants quercinois aux 17-18e siècles" (2005)...

Françoise Auricoste est membre de la Société des études du Lot. En 2008, elle reçoit le Grand Prix du Jury de l'Académie des arts, lettres et sciences de Languedoc pour l'ensemble de son œuvre[6]. Elle s'est vue décerner le prix Marcel Secondat (résistant et historien) par le conseil général de la Dordogne pour son livre sur Villefranche-du-Périgord.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Histoire de Pradines. Le village devenu ville au bord du Lot" (avec Claude Lufeaux), Préface de Didier Mercereau. Avant-props d'Agnès Sevrin-Cance. Édité par la Mairie de Pradines. 2013. (ISBN 978-2-9546041-0-7)
  • Le pays de Cazals en Quercy préface de Jean Milhau . Cazals : Syndicat d'initiative , 1988
  • Les Arques-en-Quercy, vallée du fer, vallée des arts : des origines au XXe siècle ; préf. de Jean Milhau / Cazals : Syndicat d'initiative (ISBN 2950452612)
  • La bastide de Villefranche du Périgord, capitale de la châtaigneraie Tome 1, 1261-1500 : 1261-1800 / Françoise Auricoste / Bayac : Éd. du Roc de Bourzac , 1992 (ISBN 2876240483)
  • Histoire des femmes quercynoises : fin du XVIe siècle-début du XIXe siècle Cahors : Ed. Quercy-recherche , 1997
  • La bourgeoisie des campagnes et des bourgs en Quercy : aux XVIIe et XVIIIe siècles Bayac : Éd. du Roc de Bourzac , 2000 (ISBN 2876241110)
  • Histoire de la Seigneurie et du Monastère des Junies les Junies : Association des Amis de la salle capitulaire du Couvent des Junies , 2002 (ISBN 295178130X)
  • Les meuniers en Quercy aux XVIIe et XVIIIe siècles: les meuniers, tenanciers et fermiers, leurs seigneurs, leurs bailleurs bourgeois et marchands et leurs garçons, en collab. pour la documentation avec Paulette Aupoix et Louis Ducombeau / Bayac : Ed. du Roc de Bourzac , 2002 (ISBN 2876241196)
  • Histoire des femmes quercynoises: fin du XVIe siècle-début du XIXe siècle Nîmes : C. Lacour , 2005 (ISBN 2750410479)
  • Marchands et négociants quercynois aux XVIIe et XVIIIe siècles; avec la collaboration de Paulette Aupoix / Nîmes : C. Lacour , 2005 (ISBN 9782750410278)
  • Protestants oubliés du Haut-Quercy, 1598-1787 et 1878-1909 Nîmes : C. Lacour , 2007 (ISBN 9782750414412)
  • Goujounac 2012
  • Si Marminiac m'était conté
  • Saint-Caprais : Au cœur du chataignal de la Bouriane
  • La bastide de Villefranche-du-Périgord(1992, rééd. 1994)
  • "Montcléra"
  • Histoire des Aubergistes et Cabaretiers Quercynois (1600 à 1900) (2003);
  • Histoire des Artisans Quercynois (2000) ; :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice « Les Historiens quercynois » consacrée à l'auteur sur www.quercy.net.
  2. http://www.meselegances.com/2012/03/15/berteil-paris/
  3. Extrait paru dans L’écho de Paris, 1935
  4. Jean-Paul Raymond, « Marminiac. Francoise Auriscote, l'historienne de la Bouriane », Dépêche du Midi,‎ , Article en ligne.
  5. https://www.ladepeche.fr/article/2013/09/12/1706940-pradines-l-histoire-du-village-devenu-ville.html
  6. Nouvelle série, ACAD, numéro 15, année 2008.