Françoise Atlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Françoise Atlan
Description de cette image, également commentée ci-après
Françoise Atlan au Gibraltar World Music Festival, 2012
Informations générales
Naissance (56 ans)
Narbonne (France)

Françoise Atlan (פרנסואז אטלן en hébreu, فرنسواز أطلان en arabe) est une chanteuse française[1] d'origine algérienne qui s'est spécialisée dans l'interprétation du répertoire des anciennes musiques traditionnelles arabo-andalouse, séfarade et ladino [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Françoise Atlan est née le 27 juillet 1964 à Narbonne (France)[3]dans une famille juive berbère et andalouse. Son père était un avocat originaire de Béjaia (Bougie) en Algérie (maire PS de Saint-Jean-de-Védas de 1989 à 2009). Sa mère était une chanteuse classique ainsi qu'une professeure de piano. Comme la quasi-totalité des juifs d'Algérie ayant acquis la nationalité française pendant l'ère coloniale (décret n° 136 dit décret Crémieux de 1870), le couple trouvera refuge en France à la déclaration d'indépendance de l'Algérie. Françoise Atlan a un fils, Élias, né en 1994.

Le nom Atlan dériverait via l'arabe du séfarade Katalan[4].

Études musicales[modifier | modifier le code]

Françoise Atlan commence à étudier le piano dès l'âge de six ans avec sa mère. En 1984, en fin de cycle aux conservatoires de Saint-Étienne puis d'Aix-en-Provence, elle obtient ses diplômes de fin d'études avec un premier prix pour le piano et un second prix pour la musique de chambre. Elle étudie ensuite la musicologie à l'université d'Aix-Marseille où elle obtient le CAPES (certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré) en musicologie. En parallèle, elle étudie les techniques du chant lyrique avec Andréa Guiot dans la classe de Régine Crespin à l'Opéra de Paris.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle a notamment participé au Festival des musiques sacrées du monde de Fès et au Gibraltar World Music Festival aux côtés des divas Mor Karbasi, Sarah Aroeste et Ofir. Elle fait plusieurs duos avec la chanteuse de Gharnati, Bahaâ Ronda au Maroc. Elle a aussi collaboré sur le disque Rivages avec la pianiste Nathalie Négro[5]. Elle est intervenue à plusieurs reprises dans un répertoire arabo-andalou et soufi avec la directrice artistique Carole Latifa Ameer notamment à l'Institut du monde arabe à Paris[6] et au festival de Fès de la culture soufie[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros pour son interprétation des Cantigas de Maurice Ohana avec l'ensemble de musique contemporaine Musicatreize.
  • 1994 : Diapason d'Or de la revue musicale française du même nom pour son CD Entre la Rose et le Jasmin.
  • 1998 : Grand prix de la « villa Medicis hors les murs » attribué par le ministère français de la Culture à des artistes nationaux pour son collectage des musiques traditionnelles de Fès, au Maroc. Ce prix lui ouvre une bourse de trois ans pour une formation au chant arabo-andalou de la tradition de Fès auprès du maître Mohamed Briouel. Ensemble, ils enregistreront le disque Nawba M'Cherqi.
  • 2007 : Prix Fondation Caisse d'épargne « Meilleure Artiste Chant du Monde ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]